Boxe québécoise pour tous les amateurs francophones – 12rounds.ca

Dwayne Durel, de la moto à la boxe

Dwayne Durel à la pesée

Par Jean-Luc Autret

Généralement, les boxeurs professionnels ont découvert le noble art à l’adolescence et même avant, mais parfois certains prennent un chemin bien différent. Le Français Dwayne Durel est l’un d’entre eux. En plus d’avoir été un pilote de moto pendant cinq ans, il a pratiqué les arts martiaux mixtes et la boxe Muay Thai avant de s’installer au gymnase des frères Grant.

Pilote chez Yamaha

Âgé aujourd’hui de seulement 25 ans, Dwayne Durel a eu privilège de compétionner pendant cinq ans dans des courses de motocyclettes en Europe. Coureur prometteur, à l’âge de 14 ans, Dwayne remporte la coupe Metrakit en Espagne dans la catégorie des 50 cc. Puis l’année suivante, il décroche le même titre chez les 80 cc. Il progresse dans ce sport jusqu’en 209 oû il atteint le championnat Michelin Power Cup avec des machines de 1000 cc.

Dwayne DurelLa réalisation dans le monde de la course qui le rend le plus fier s’est passé en 2009. « C’était la journée de fête de son père, j’ai décroché devant lui  la pôle position à la toute fin des qualifications et ensuite, j’ai remporté les deux courses disputés ce jour-là. Au terme de sa saison 2009, j’ai gagné six épreuves« , se rappelle Dwayne Durel.

Des démêlés avec son ancien gérant le force à prendre une retraite prématurée et son incapacité à se retrouver une nouvelle monture l’amène à faire une dépression. Comme le temps guéri bien des choses, aujourd’hui Dwayne est serain avec ce sujet, il a fait son deuil et biens de nouveaux défis se présentent à lui maintenant.

La découverte des sports de combats

Dwayne Durel au TristarEncore en France, l’originaire de Toulouse est confronté aux sports de combats par son beau-frère Akim Assenine, un combattant qui a accumulé une fiche de 3-3 lors de combats d’arts martiaux mixtes. C’est même Assenine qui est à l’origine du surnom de Durel, soit « Diamond ».

Arrivé au Québec il y a quatre ans, c’est au légendaire Tristar qu’il apprend cette nouvelle discipline. Après avoir complété huit combats chez les amateurs et quatre à titre de professionnels, il choisi de se rendre en Thailande pendant un peu moins que cinq mois. Évidemment, il fréquente des gymnases de Muay Thai et il monte dans l’arène à quatre reprises.

Maintenant chez les Grant

Depuis le printemps 2014, il se concentre à apprendre les rudiments de la boxe au gymnase des frères Howard et Otis Grant. Sans parcours amateur, mais fort d’une vie bien remplie, Dwayne Durel est monté sur le ring du Théâtre Olympia le 27 mars 2015. Il a remporté chacun des rounds face à Kyle Marsh lors de ses débuts professionnels.

Dwayne DurelEn octobre dernier au Complexe Sportif Gilles Tremblay à Repentigny, il a enregistré sa première victoire par KO en se mesurant au boxeur du Nouveau-Brunswick Luke Noel (1-4-0) que l’on a déjà vu face à David Théroux et contre Vincent Morin. Fait à noter, son père à traversé l’océan Atlantique pour venir l’encourager. Puis en mars, il a dominé pendant quatre rounds l’Ontarien Kyle Marsh (0-2-0), le même qu’à son premier combat.

L’ancien pilote de moto est impressionné par la vitalité de la boxe au Québec et souhaite mettre tous les efforts nécessaires au gymnase pour qu’ensuite le grand public le remarque sur le ring.

 

2 Comments

  1. Pingback: St-Juste et Lafrenière décrochent des KO

  2. Pingback: Gagnez une paire de billets pour le gala Rixa à la Tohu le 3 septembre

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *