Boxe québécoise pour tous les amateurs francophones – 12rounds.ca

Marie-Ève Dicaire : qui sera sa prochaine adversaire ?

La championne du monde IBF chez les super mi-moyens, Marie-Ève Dicaire (14-0-0), effectuera la première défense de son titre mondial le 23 mars au Cabaret du Casino de Montréal. Si on ignore encore qui sera son adversaire, le promoteur Yvon Michel a confirmé qu’il ne s’agirait pas de l’Uruguayenne Chris Namus à qui elle a ravi le titre le 1er décembre dernier lors de leur duel disputé au Centre Vidéotron, à Québec.

D’ici l’annonce du promoteur, pourquoi ne pas spéculer un peu ?! Voici un coup d’oeil sur les principales aspirantes potentielles de la championne résidente de Saint-Eustache. D’abord, voici les trois premières pugilistes figurant au plus récent classement féminin de l’IBF à 154 livres (celui de décembre 2018).

La Suédoise Mikaela Lauren (31-5-0, 13 KO), âgée de 42 ans, détient un titre mineur de la WBO à 154 livres depuis avril. Elle s’est inclinée face à Cecilia Braekhus à deux reprises (TKO 7 en 2010 et TKO 6 en 2017). Elle a aussi été défaite par l’actuelle double championne du monde à 160 livres, Christina Hammer (23-0-0, 10 KO) (DU10 en 2013), Klara Svensson (18-2-0, 6 KO) et l’Espagnole Loli Munoz (12-17-3, 7 KO) en 2012. Dans le classement Boxrec, elle figure au 5e rang, soit tout juste après Marie-Ève Dicaire, qui est installée au 4e échelon.

L’Anglaise Stacey Copeland (5-0-0, 2 KO), âgée de 37 ans, est montée sur seulement deux rings professionnels différents, l’un à Manchester à quatre reprises et l’autre au Zimbabwe en juillet dernier alors qu’elle est devenue championne du Commonwealth à 154 livres. Contrairement à Dicaire, Copeland a eu quelques succès sur la scène internationale amateur, ayant notamment remporté la médaille d’argent aux Championnats d’Europe de 2014. Copeland est classée 9e par Boxrec.

Maria Lindberg (16-4-2, 9 KO), tout comme Lauren, est d’origine suédoise. Âgée de 41 ans, elle détient une fiche de 1-3 à ses quatre derniers combats. Mais à sa décharge, il y avait un titre mondial à l’enjeu à chaque fois. Soulignons que c’est elle qui a affronté la championne de la WBC en mai dernier alors que Dicaire devait obtenir cette première opportunité. Linberg figure au 8e rang du classement Boxrec.

Comme il s’agit d’une défense optionnelle, voici quelques autres noms qui pourraient intéresser les amateurs, ne figurant pas au classement de l’IBF.

L’Argentine Macarena Ayelen Ledesma (10-0-0, 2KO) est la championne nationale et sud-américaine chez les poids légers. À son dernier combat, le 19 janvier dernier, elle a battue Marisa Gabriela Nunez, qui est l’adversaire ayant donné la plus forte opposition à Marie-Ève Dicaire, s’inclinant contre elle par décision majoritaire en février 2018 au Casino de Montréal. Avant de se mesurer à Dicaire, Nunez avait perdu une décision unanime contre Chris Namus.

Oxandia Castillo (16-3-3, 13 KO), de la République dominicaine n’a pas été très active au cours des derniers mois, ses trois derniers combats remontant à janvier puis décembre 2016, et octobre 2017. Elle a toutefois un ratio de KO important, a fait match nul avec Sophie Mathis en 2015 et s’est inclinée face à Cecilia Braekhus en 2013.

Finalement, nous aimerions bien voir Marie-Eve Dicaire face à l’Américaine Latondria Jones (5-0-0, 2 KO). Il s’agit d’une boxeuse de 32 ans qui est la conjointe du boxeur J’Leon Love. C’est aussi la première femme signée par Mayweather Promotions, mais elle est inactive depuis décembre 2016…

Marie-Eve Dicaire Championne du monde IBF

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *