punchinggrace.com
Boxe québécoise pour tous les amateurs de boxe francophones – 12rounds.ca

Ruddock l’emporte par décision face à Barrak

Par Jean-Luc Autret

Le second gala de Promotions Coup de Poing est présenté devant une foule démonstrative de plus de 800 spectateurs  au Colisée Isabelle-Brasseur à St-Jean-sur-Richelieu. Fait à noter, selon le très fiable site boxrec.com, il s’agirait de la première fois que de la boxe professionnelle a lieu dans la capitale du Haut-Richelieu.

« Razor » Ruddock triomphe

11350078_454994951336459_1828083321_nLe vétéran ontarien de 51 ans, Donovan « Razor » Ruddock (40-5-1, 30 KO) a effectué un retour à la compétition le 28 mars dernier alors qu’il a vaincu par arrêt de l’arbitre Raymond « Mount Kilimanjaro » Olubowale au cinquième round. Initialement, c’est le Johannais bien connu Steve Bossé qui devait faire les frais de la finale mais une offre inespérée de la UFC le ramène à ses premiers amours en MMA.

Entraîné par Paul Evans depuis quelques mois, Éric Barrak  (8-3-0, 7 KO) a une fiche de 1-2 à ses trois derniers combats. Ses défaites par KO face à Didier Bence et à Oscar Rivas l’obligent à l’emporter ce soir, sinon sa carrière sera bien difficile à relancer.

Avec une certaine surprise, les deux poids lourds sont incapables de terrasser leur rival, même qu’aucune chute au plancher ne survient durant les six rounds. Le spectacle est loin d’être enlevant, même qu’au cinquième l’arbitre Marlon B. Wright demande aux deux hommes d’être un peu plus actifs et d’arrêter de se regarder. Les juges tranchent de manière majoritaire (58-56, 58-56, 57-57) à l’avantage du vétéran Ruddock qui a explosé de joie.

Ulysse ajoute un KO à sa fiche

11347750_454994938003127_1214028681_oEn demi-finale de la soirée, le protégé d’InterBox Yves Ulysse Jr (7-0-0, 5 KO) n’a pas eu beaucoup de misère à dominer le Mexicain Noel Mejia Rincon (13-5-1, 9 KO). Après quatre rounds à s’amuser avec son rival, Ulysse a ouvert la machine au cinquième et Rincon s’est retrouvé au sol à deux reprises. Bien que le Mexicain se relève à chaque fois, il n’a vraiment pas le goût de poursuivre l’aventure et l’arbitre arrête le combat à 1:27 du 5e échange.

L’athlète de 26 ans reviendra dans le ring du Centre Bell le 20 juin prochain lors de la soirée qui pourrait permettre à David Lemieux de devenir champion du monde. Pour l’instant, Ulysse ignore qui il aura devant lui.

Green domine Cotroni

Dans un combat ayant une limite de 162 livres, Adam Green (13-5-0, 6 KO) effectue un retour à la boxe après huit années loin du ring. Il est opposé à Frank Cotroni (10-5-1, 5 KO) dans un duel prévu pour six rounds.

11263734_454994941336460_1699206528_nSans surprise, le boxeur de Mascouche remporte le premier round, mais la « Green Machine » s’adapte très rapidement et il prend le contrôle du combat au troisième. Au quatrième, Cotroni visite le plancher dû à un mélange de droites à la tête et d’épuisement.

Le protégé d’Éric Huard trouve son deuxième souffle et il donne de la misère à Green dans les deux derniers rounds. Les juges tranchent de façon partagée en faveur de Green (57-56, 56-57, 57-56). Le boxeur de 34 ans en a surpris plus d’un en démontrant une très bonne condition physique. Clairement, les sceptiques ont été confondus.

On notera que, tout au long du combat, Green a lancé de nombreux coups derrière la tête sans que l’arbitre ne l’avertisse. Après le duel, la déception était grande pour Cotroni, qui a aussi perdu par décision partagée à sa sortie précédente le 31 janvier dernier.

St-Pierre est vaincu à ses débuts pros

En ouverture de gala, nous assistons aux débuts professionnels du premier boxeur professionnel d’origine beauceronne. Dans la catégorie des super-plumes, Kimmy St-Pierre affronte un Polonais de 35 ans nommé Damian Lawniczak (2-11-0).

Entraîné par Maxime Simard et Sébastien Bouchard, St-Pierre ne l’a pas facile face à un rival qui met de la pression de la première à la dernière seconde. Le membre de l’Académie Empire à Québec s’incline par décision unanime 36-40, 37-39 et 37-39.

Résultats du volet amateur

Joel Thériault l’emporte par KO face à Jonathan Cloutier

Elena Revel l’emporte par décision partagée face à Ariane P. Goyette

Maxime Croteau l’emporte par décision

Marty Cherry l’emporte par décision

 

Crédit photo: Bob Lévesque (PhotoZone)

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Aller à la barre d’outils