Boxe québécoise pour tous les amateurs francophones – 12rounds.ca

Caroline Veyre ira-t-elle à Rio?

Caroline Veyre sur le ring

Par Jean-Luc Autret

Caroline VeyreChampionne canadienne à 60 kilos depuis 2014 et médaillée d’or aux jeux Panaméricains l’été dernier à Toronto, la Montréalaise d’adoption Caroline Veyre a beaucoup de pression sur les épaules. Elle participe à compter d’aujourd’hui au Championnat du monde féminin à Astana au Kazakhstan. Pour voir les combats direct cliquer ici.

À cause de son élimination rapide face à l’Américaine lors des qualifications continentales en mars dernier, Caroline doit remporter quatre combats pour se rendre en demi-finale et ainsi obtenir son laissez-passer pour les Jeux Olympique de Rio en août prochain. Tout comme à l’approche de la compétition en Argentine, elle nous a fait part de ses commentaires.

Ma première qualification olympique ne s’est pas passée comme je l’aurais souhaitée. Je traînais une blessure à l’épaule depuis décembre et malheureusement, même avec une semaine de repos, une injection et beaucoup de physio, la blessure restait et me restreignait beaucoup dans ma préparation. Je sentais que je n’étais pas à 100% et cela m’a fait perdre confiance. Dans le combat, sous la pression et la peur, je n’arrivais pas à réfléchir et à m’adapter.

Le retour au gym a été difficile. Cependant, je me suis vite relevée de ma défaite, toujours la même volonté d’atteindre mon objectif. La préparation pour les mondiaux s’est mieux déroulée et je n’ai jamais été autant en forme que maintenant.

Le gala du 30 avril m’a permis de remonter dans le ring. Il s’agissait d’un gala bénéfice avec un encan silencieux. J’ai été vraiment très impressionnée par l’organisation de ce gala et très émue de voir tous ces gens venir m’encourager et me donner de l’énergie avant mon départ. Je ne pouvais pas espérer mieux. À toutes les personnes qui ont travaillé fort pour ce gala, je vous suis tellement reconnaissante, ce que vous avez réalisé a été une réussite et ça m’a donné beaucoup de support et de force. Je vous remercie de croire en moi.

Au début du mois de mai, Martine Vallières, Douggy et moi avons fait un camp d’entraînement à Toronto au gym de Mandy Bujold. J’ai pu avoir du bon sparring et Douggy a supervisé mes entraînements et m’a fait corrigé quelques erreurs techniques. Puis, en compagnie d’Ariane et de Mandy nous avons passé une semaine dans le centre d’excelllence de la France pour peaufiner notre préparation, nous rapprocher du Kazakhstan et mettre les gants avec des adversaires de qualité. Nous nous sommes entraînées avec des filles de catégories de poids différentes. Je suis prête à partir, très confiante que tout se passera bien.

Voici maintenant les quatre boxeuses qu’elle devra vaincre, on connaît l’ identité des deux premières, quant aux deux dernières, il s’agit d’une hypothèse plus que probable puisqu’il s’agit de favorites du tournoi qui ont des bonnes chances de se rendre en demi-finales.

1ere étape : MARTINA SCHMORANZOVA

Martina SchmoranzovaDans son premier combat préliminaire, vers 10h15 ce matin, Caroline affrontera Martina Schmoranzova. Il s’agit de la représentante de la République Tchèque très expérimentée et qui a graduellement diminué de poids pour se retrouver dans l’une des trois catégories olympique.

Médaillée de bronze lors des championnats d’Europe en 2006 à 70 kilos, puis à 64 kilos en 2011, elle est actuellement classée par la AIBA comme la 7e meilleure au monde à 64 kilos. Son passage à 60 kilos ne date que de quelques mois puisqu’encore en février dernier elle participait à une compétition en Bulgarie.

2e étape : MAJA SARIC

La représentante de la Croatie a obtenue un « by » pour le premier tour et elle en sera à son premier combat samedi le 21 mai face à Caroline Veyre. Il s’agit de la rivale qui a le parcours amateur le moins impressionnant. Dans les deux dernières années, Maja Saric a évolué chez les 64 kilos sans remporter de titres nationaux, ce n’est que cette année qu’elle a fait le saut dans la catégorie olympique.

3e étape : ESTELLE MOSSELY

Estelle MosellyIl s’agit d’une supposition, mais il est probable que le 23 mai Caroline affronte Estelle Mossely. Celle-ci a obtenu un laissez-passer vu son classement mondial qui la positionne au 4e rang mondial et comme 3e favorite à ce tournoi. Elle a notamment décroché des médailles de bronze aux Mondiaux de 2014 (vaincu par Yana Alekseevna) et d’argent lors des championnats d’Europe de 2014 et 2015.

Caroline, notre Parisienne de naissance, connaît déjà bien la représentante de la France. Elles ont eu la chance de mettre les gants ensemble en novembre dernier lors d’un camp d’entraînement. Selon Daniel Trépanier, les deux filles étaient de calibres équivalant.

4e étape : YANA ALEKSEEVNA

Si Caroline Veyre est toujours dans la course rendu au 24 mai, elle aura probablement devant elle la représentante de l’Azerbaidjan, Yana Alekseevna. Tout comme Caroline, cette boxeuse a participé au Mondiaux de 2014, son parcours s’est alors terminé en finale alors que l’Irlandaise Katie Taylor l’a vaincue par décision unanime.

Classée 5e au monde par l’IABA, Yana Alekseevna a pris sa revanche sur Taylor le 17 avril dernier lors des qualifications olympiques européennes. Sa victoire par décision partagée lui permet d’avoir déjà son billet pour Rio. On est en droit de se demander si sa motivation pour ce tournoi en sera diminuée ?

5e étape : La demi-finale, KATIE TAYLOR

Rendu aussi loin dans le tournoi, c’est assez difficile pour nous de prédire qui sera toujours éligible à l’une des quatre places pour les Olympiques de Rio. Par contre, il est facile de prévoir que l’Irlandaise Katie Taylor sera très motivée par l’idée remporter les grands honneurs. Elle qui détient les titres de championne olympique de 2012 et de championne du monde en 2006, 2008, 2010 et 2012, en plus d’être la championne d’Europe de 2005, 2006, 2007 et 2009. Caroline pourrait l’affronter en demi-finale le 26 mai.

Katie Taylor

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *