Boxe québécoise pour tous les amateurs francophones – 12rounds.ca

Ghislain Maduma : en toute humilité

Par François Bouchard

Lors du gala de boxe du 6 novembre dernier à Trois-Rivières, nous avons eu l’occasion de nous entretenir avec Ghislain Maduma. Comme toujours, « Mani » s’est montré disponible et n’est pas avare de réponses. Armé de son sourire qui fait sa marque de commerce, Maduma a bien voulu répondre à quelques questions.

FB : Bonjour Ghislain, revenons sur ton combat du 17 octobre à New York. Je te pose la question : que s’est-il passé?

GM : Je crois que tout s’est passé comme je croyais que cela se passerait. La décision n’a juste pas été de mon côté.

Maduma HookerFB : Maurice Hooker a dominé la première partie alors que tu as eu une meilleure fin de combat. À quoi cela est-il dû selon toi?

GM : Je devais composer avec l’environnement HBO et ce qui vient avec. Nous savions que ce gars-là sortirait très fort. Quand il m’a envoyé au plancher, je me suis rappelé ce que j’aurais dû faire en Angleterre (contre Kevin Mitchell). Au lieu de courir partout, je suis resté calme et ça m’a permis de bien gérer la seconde moitié du combat.

FB : Croyais-tu avoir remporté la décision?

GM : Absolument! Mais la boxe est comme elle est. Ç’a été plus dur qu’en Angleterre à gérer cette défaite. Je l’avoue, ç’a vraiment été tough. Par contre, je sais que j’ai les habiletés pour rivaliser au niveau mondial. Mon équipe a vraiment travaillé fort pour me trouver un adversaire de qualité et sur une dizaine de gars, c’était le seul, le seul qui voulait se battre avec moi.

FB: Crois-tu que l’arbitre aurait dû arrêter le combat quand tu lui as donné un compte de 8 en le martelant dans les câbles?

GM : Je croyais que oui. Rendu là, j’étais certain que c’était fini, surtout quand j’ai vu ses yeux rouler. Mais c’est un gars de la place on lui a fait une fleur… N’importe où ailleurs, on aurait arrêté le combat.

FB : Et maintenant, tu repars avec un pas en arrière. Comment vas-tu t’y prendre pour remonter les classements?

GM : Tu sais, là où j’en suis et comment je veux être perçu, je veux et il faut que je me batte contre les meilleurs. Je ne peux pas me contenter de prendre une ceinture et me laisser monter dans les classements avec des adversaires de qualité inférieure.

FB : Ton premier gala pour la Fondation Ghislain Maduma fut un franc succès, à quand le prochain?

GM : Je suis en train de finaliser tout ça bientôt! Vous aurez des nouvelles sous peu!

FB : Et le mot de la fin?

GM : Don’t worry, the best is yet to come baby!

NDLR : Ghislain Maduma sera de la partie lors du gala organisé par Eye Of the Tiger Management le 4 décembre prochain au Metropolis.

Steven Butler le 4 decembre

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *