punchinggrace.com
Boxe québécoise pour tous les amateurs de boxe francophones – 12rounds.ca

Kevin Lavallée en action vendredi en Iowa

Kevin Lavallée

Par Jean-Luc Autret

Le discret boxeur originaire de Ste-Adèle dans les Laurentides, Kevin Lavallée (14-0-1, 10 KO), est maintenant associé à la firme de promotion de Roy Jones Jr. En entraînement à Toronto, il a généreusement répondu à nos nombreuses questions sur l’évolution de sa carrière et sur son prochain défi de vendredi qui lui permettra de se faire voir sur les ondes de CBS Sports.

Signature avec Roy Jones Jr Boxing Promotion

affiche Kevin Lavallée 19 fev 2016Depuis un peu plus de deux ans le plus ou moins retraité Roy Jones Jr s’est associé à Keith Veltre pour mettre en place une organisation de promotion. Alors que l’ancien no 1 livre pour livre accompagnait Jean Pascal à l’approche du duel Pascal-Bute, Kevin Lavallée a eu le privilège de faire des pads avec lui et le jeune homme a impressionné celui qui s’est battu en championnat du monde à trente reprises entre mai 1993 et septembre 2004, ne subissant que trois revers lors de cette période.

«J’ai rencontré Roy Jones en janvier 2014 lors d’une séance d’entraînement et après avoir fait des pads avec lui, il m’a raconté être sur le point de mettre sur pied sa propre firme de promotion et dit qu’il aimerait que je sois l’une de ses premières signatures. J’étais évidemment honoré qu’il me choisisse. J’étais super content, ça fait tellement longtemps que j’attendais d’être appuyé par un promoteur», affirme celui qui est toujours soutenu par son mentor Russ Anber.

Kevin Lavallée, Luc-vincent Ouellet, Russ anber et Marc RamsayToujours en 2014, Kevin Lavallée a eu la chance de se battre à deux reprises, soit au Stade Olympique de Montréal face à James Owens et contre Abraham Gomez à l’Hôtel Mortagne à Boucherville. «C’est mon bon ami Matt Casavant qui m’a aidé à trouver ces deux combats-là en mai et en août 2014. J’étais accompagné par Luc-Vincent Ouellet et Russ Anber à chaque fois», se rappelle le boxeur maintenant âgé de 25 ans.

Les négociations avec Keith Veltre, le directeur général de Roy Jones Jr Boxing Promotion, ont pris environ six mois pour aboutir à une signature. La nouvelle organisation a été fort occupée en 2014 pour mettre en place sa structure puis Kevin a finalement signé son contrat en juillet dernier. «Je suis vraiment content, il s’agit d’une entente de trois ans qui me permettra de me battre quatre fois par année. Ça va faire débloquer ma carrière aux États-Unis tout en me permettant de venir me battre au Québec, si je reçois des offres de combat intéressantes de la part d’un promoteur d’ici», souligne celui qui a vaincu Pablo Batres par décision unanime à Phoenix le 26 septembre dernier lors de son premier combat avec RJJ Boxing.

Maintenant entraîné par Ryan Grant à Toronto

Depuis 2012, Kevin se rend à l’occasion à Toronto pour des séances de simulation de combat avec notamment Logan McGuinness, Tony Luis ainsi que les Steve Rolls et Steven Wilcox. Alors qu’il venait de signer son contrat pour affronter Joel Diaz Jr le 14 mars 2015, Kevin a choisi de faire son camp d’entraînement à Toronto avec le frère cadet d’Howard et d’Otis Grant. «À l’époque, je ne pouvais pas compter ni sur Luc-Vincent Ouellet ni sur Russ Anber pour me préparer adéquatement pour ce gros défi puisqu’ils étaient au camp de Jean. Comme Ryan a appris sa boxe avec Russ, que j’étais déjà à l’aise avec lui et qu’en plus j’avais accès à des partenaires d’entraînement de qualité, la décision est venue par elle-même», affirme le souriant boxeur.

Kevin Lavallée et Ryan GrantMalheureusement, Kevin a vu son combat contre Diaz être annulé deux semaines avant le jour J à la suite d’une blessure du Californien. Malgré la mauvaise nouvelle, Kevin a poursuivi sa relation avec Ryan qui est devenu officiellement son entraîneur. «Bien que j’ai eu un seul combat avec Ryan dans mon coin, nous avons beaucoup travaillé dans le gymnase depuis un an. Il accorde beaucoup d’importance au fait d’avoir un jab dominant et je travaille fort pour améliorer la fluidité de mes contre-attaques dans le but de lancer des répliques de trois ou quatre coups consécutifs», affirme celui qui aimerait bien avoir la chance d’affronter réellement Joel Diaz Jr.

Face à Jose Silveria ce vendredi à CBS Sports

Après avoir remporté son combat à Phoenix en septembre, Kevin devait remonter sur le ring le 22 octobre, encore en Arizona, puis le 13 novembre, à Las Vegas, mais chaque fois son combat a dû être annulé. Cette fois-ci, il semble bien que rien ne pourra l’empêcher de se mesurer au vétéran mexicain Jose Silveria (16-19-0, 6 KO) vendredi au WinnaVegas Casino de Sloan en Iowa, situé à l’ouest de Chicago.

Sur cette carte, présentée en co-promotion par RJJ Boxing et Greg Cohen Promotions, on retrouvera aussi le Franco-Ontarien Tony Luis et John Vera, un autre protégé de RJJ Boxing. Le gala présenté à CBS Sports nous permettra de voir Kevin en action. Pour les intéressés, le Resto-Bar Coin du Métro présentera en direct l’ensemble de l’évènement.

«Je connais bien Silveria, je l’ai vu boxer en septembre alors qu’il était sur la même carte que moi. Il a beaucoup d’expérience, c’est lui qui a mis un terme à la carrière d’Andrew Kooner en 2010 en lui passant le KO en quatre rounds. Bien qu’il n’ait que cinq victoires à ses vingt derniers combats, je dois me méfier. Il est vraiment dur et coriace, il a affronté huit boxeurs invaincus dans les dernières années et il fait presque toujours la limite. Je devrais être patient et bien le boxer. Mon plan de match est d’éviter d’échanger avec lui, je dois éviter d’embarquer dans une guerre avec lui», nous révèle Kevin Lavallée en conclusion d’entrevue.

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Aller à la barre d’outils