Boxe québécoise pour tous les amateurs francophones – 12rounds.ca

La boxe au fil de la semaine #214 – l’actualité vue par Richard Cloutier

Par Richard Cloutier

C’est un gala au rythme des plus expéditifs que nous a présenté le Groupe Yvon Michel, samedi, au Cabaret du Casino de Montréal, alors que le promoteur renouait avec une formule de présentation en après-midi. En fait, seuls les combats impliquant le lourd léger de Granby Yan Pellerin (3-1-0) et Tommy Houle (4-0-0), de Sainte-Béatrix, se sont rendus à la limite des quatre rounds règlementaires. Le boxeur de Baie-Saint-Paul, Sébastien Bouchard (17-1-0), a pour sa part passé le KO au deuxième round au Mexicain Carlos Gorham (16-5-1).

(gracieuseté Robert Lévesque)

Tous les autres affrontements se sont terminés dès le premier engagement à la faveur des boxeurs locaux, incluant dans le combat principal, l’ancien champion NABO et IBF Internationale Francis Lafrenière (17-6-2) qui a défait le Brésilien Samir dos Santos Barbosa (37-15-3). Les autres locaux victorieux sont le champion canadien des super-moyens, Shakeel Phinn (19-2-0) et Jean-Michel Bolivar (5-1-0), de Pointe-Calumet. Les Ontariens Alex Dilmaghani (18-1-0) et Kane Heron (12-0-1), actuel champion NABA Canada, ont également mis un terme à leur combat respectif dès le premier round.

(gracieuseté Robert Lévesque)

Cette précipitation inattendue a toutefois laissé plusieurs amateurs sur leur appétit, selon les commentaires ayant circulé sur les réseaux sociaux dans les heures suivant l’événement. Sur les médias sociaux, le responsable des communications de GYM, Vincent Morin a tenu à réagir et s’est pour sa part notamment dit surpris de la victoire aussi expéditive de Sébastien Bouchard et déçu par le manque de combativité démontré par l’adversaire de Shakeel Phinn : « Bouchard contre Gorham, ça devait être le combat de la soirée. Gorham est bon, il avait été [arrêté] une seule fois en carrière et a donné une guerre à l’ex-champion du monde Carlos Molina (…) On était certain d’avoir 8 rounds d’action avec Sébastien, qui devait en plus se débrouiller sans son entraîneur François Duguay, qui se mariait. Jamais dans 100 ans je n’aurais cru qu’il aurait réussi un gros KO comme ça. Sébastien est prêt pour du gros calibre. Pour la demi-finale, on s’attendait à beaucoup plus d’Andino. À la base, Shakeel Phinn devait affronter l’ancien champion du monde Manny Siaca. Comme on savait que le combat avec Dario Bredicean s’en venait, on cherchait un gaucher et Andino nous a été proposé, il avait affronté des boxeurs de haut niveau et (…) quand il perdait, c’était toujours dans de bonnes batailles, après avoir lancé de gros missiles. Il n’a rien tenté du tout et je ne suis pas du tout heureux de sa performance ».

Le crochet de gauche – l’actu en bref

– L’ancien champion du monde WBC, Jean Pascal (33-5-1), sera de nouveau impliqué Jean Pascal dans le ringdans un combat de championnat du monde. Il affrontera l’actuel champion WBA des mi-lourds Dmitry Bivol (14-0-0) le 24 novembre à Atlantic City. Bivol a défait Isaac Chilemba par décision unanime en août dernier. Pour sa part, Jean Pascal a stoppé Steve Bossé en juillet, à Laval. Notons que tous les autres titulaires de couronne mondiale dans cette division sont liés au promoteur Yvon Michel, soit Adonis Stevenson (WBC), Eleider Alvarez (WBO) et Artur Beterbiev (IBF).

– Puisqu’il est question d’Artur Beterbiev, celui-ci pourrait défendre de nouveau son titre avant la fin de l’année 2018, selon ESPN. Ainsi, Beterbiev pourrait se mesurer à Joe Smith Jr. Son promoteur, Joe DeGuardia de Star Boxing, a indiqué qu’il était sur le point de finaliser un accord pour combattre le champion WBA Dmitry Bivol le 24 novembre à Atlantic City, mais qu’il a changé d’avis. « Nous étions en discussions pour le combat Bivol, mais nous n’avions pas signé d’accord et il y avait encore quelques points en suspens (…) puis nous avons reçu une offre formidable pour quelque chose de différent », affirme-t-il, en référence à une offre que lui aurait fait Eddie Hearn, de Matchroom Boxing et copromoteur de Beterbiev avec GYM, pour un combat sur DAZN. « La date pour Beterbiev-Smith n’est pas arrêtée, mais elle devrait être en décembre dans un lieu à déterminer, mais situé dans le nord-est puisque Smith est originaire de Long Island, à New York », a précisé DeGuardia à ESPN.

(gracieuseté Robert Lévesque)

– On en sait un peu plus sur la carte qui sera présentée le 1er décembre au Centre Vidéotron à Québec par le Groupe Yvon Michel et qui doit opposer Adonis Stevenson (29-1-1) au champion du monde intérimaire de la WBC, l’Ukrainien Oleksandr Gvozdyk (15-0-0) dans sa finale. Le champion canadien des super-moyens Shakeel Phinn (19-2-0) de Brossard, qui a obtenu un gain dès le premier round samedi au Casino de Montréal, devrait affronter Dario Bredicean (17-0-0), un américain gaucher d’origine roumaine qui a disputé depuis 2016 ses 11 derniers combats au Québec. Soit depuis que son frère Bruno et lui ont été repérés par Lucian Bute. Il est possible que le titre IBF Intercontinental des super-moyens soit en jeu. Phinn devait combattre à deux occasions en Nouvelle-Zélande pour ce titre au cours de l’été face à Mose Auimatagi jr, mais le duel a été annulé à chaque fois. Outre cet affrontement, on sait que le poids lourd Oscar Rivas (24-0-0), actuel champion NABF, doit figurer sur la carte, tout comme Sébastien Bouchard (17-1-0) qui pourrait combattre lui aussi pour un titre mineur. Le nom de Marie-Ève Dicaire (13-0-0) figure également sur Marie-Eve Dicaire NABFla carte. Yvon Michel avait émis le souhait de la faire combattre en championnat du monde IBF contre la titulaire Chris Namus, dont elle est l’aspirante obligatoire. Toutefois, malgré une entente de principe avec son promoteur Natalia Rivero, le contrat signé n’est toujours pas arrivé à Montréal. « Natalia et moi avons confirmé à l’IBF que nous avions une entente avant la date limite du 17 octobre, mais il semble toujours y avoir une bonne raison pour que je ne reçoive pas le contrat, a expliqué Yvon Michel dans un entretien avec RDS.ca. S’il y a un purse bid (appel d’offres), j’ai déjà demandé à l’IBF qu’il soit présenté dans les délais afin que le combat ait lieu comme prévu le 1er décembre au Centre Vidéotron ». Finalement, dans le principal combat de soutien, le Trifluvien Mikael Zewski (31-1-0) doit affronter l’ancien aspirant mondial sud-africain Ali Funeka (39-10-3). Il est toutefois possible que le WBC refuse de reconnaître le combat. « Le WBC a décidé de ne pas sanctionner le combat entre Mikael Zewski et Ali Funeka, puisque le Sud-Africain a perdu ses 5 derniers combats », a affirmé à cet effet Francis Paquin de RDS.ca dans son balado, plus tôt cette semaine.

(gracieuseté Robert Lévesque)

– Fort de sa victoire expéditive de samedi, Francis Lafrenière (17-6-2) sera de nouveau la tête d’affiche d’un gala présenté par le Groupe Yvon Michel au Casino de Montréal, cette fois le 24 novembre. Deux autres boxeurs qui étaient en action samedi figureront également sur cette carte, soit Jean-Michel Bolivar (5-1-0) et Tommy Houle (4-0-0), de Sainte-Béatrix. Le Montréalais Mazlum Akdeniz (6-0-0) devrait aussi figurer sur la carte.

– Le champion WBC de la Francophonie Steven Butler (25-1-1) fera face au Mexicain Jesus Antonio Gutierrez (25-2-2) lors du combat principal du gala qui sera présenté le 24 novembre à Rimouski par Eye of the Tiger Management, selon Nancy Audet de TVA Sports. Outre Butler, trois membres de la brigade des pays de l’Est figurent sur la carte, soit le poids moyen Sadriddin Akhmedov (3-0-0), le poids lourd Arslanbek Makhmudov (4-0-0), et la récente acquisition Artem Oganesyan (7-0-0). La pugiliste lanaudoise Kim Clavel (4-0-0) sera également en action lors de cet événement.

– Le gala prévu le 9 novembre à Sydney, en Nouvelle-Écosse, devant initialement opposer Jean Pascal à Gary Kopas pour le titre canadien des lourds-légers est officiellement reporté à 2019. D’abord, comme nous l’expliquions la semaine dernière, en deuil de son père Jean Pascal a renoncé à son combat. Puis, le promoteur de l’événement, MG Ring Productions, a brièvement discuté avec le promoteur local Three Lions concernant le remplacement de Pascal par le boxeur de Sydney, en Nouvelle-Écosse, Ryan Rozicki (8-0-0). Celui-ci est devenu champion NABA Canada chez les lourds-légers le 20 octobre lors d’un combat disputé à Hamilton. « Même si c’était une option, comme il s’est battu en Ontario le 20 octobre, c’est beaucoup trop proche du 9 novembre », a expliqué le promoteur Glenn Williams au Cap Breton Post, évoquant le fait que tous les boxeurs sont suspendus par les commissions après un long combat. Huit combats étaient prévus sur la carte, incluant un duel entre le poids lourd Éric Barrak (8-4-0), inactif depuis mars 2016, et le Mexicain Alberto Martinez (22-12-1). Le promoteur a indiqué être incapable pour l’instant de confirmer une nouvelle date pour la carte, indiquant qu’il travaillait à sécuriser une date dans le courant de la nouvelle année.

– Le Montréalais Flavio Michel (8-2-0) va affronter le local Devin Reti (11-0-0) le 3 novembre à Calgary.

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *