Boxe québécoise pour tous les amateurs francophones – 12rounds.ca

La boxe au fil de la semaine #221 – l’actualité vue par Richard Cloutier

Par Richard Cloutier

David LemieuxLes amateurs de boxe auront droit à tout un week-end et le point d’orgue sera sans doute le duel qui opposera David Lemieux (40-4-0) au Bahamien Tureano Johnson (20-2-0) ce samedi 15 décembre au Madison Square Garden de New York. Lemieux, qui disputera mine de rien son 45e combat une semaine jour pour jour avant son 30e anniversaire, a passé le KO à Gary O’Sullivan dès le premier round lors de son plus récent affrontement, en septembre dernier.

Dans un entretien à La Presse, l’entraîneur Marc Ramsay, en marge d’un entraînement médiatique tenu cette semaine, n’a pas hésité à confirmer que Johnson boxait « beaucoup mieux qu’O’Sullivan. » Il a notamment dit : « Il sera plus compliqué parce qu’il change complètement de position entre gaucher et droitier, pas seulement entre les rounds, mais dans le même round ». Johnson s’est incliné à son dernier combat, en août, devant Sergiy Derevyanchenko.

Lors du même événement, dont la finale opposera Saul « Canelo » Alvarez à Rocky Fielding, le super-léger Junior Ulysse (16-1-0) affrontera le Californien Maximilliano Becerra (16-2-2).

canelo fielding

Le crochet de gauche – l’actu en bref

– Les amateurs de boxe n’auront toutefois pas à attendre à samedi pour voir des locaux en action. Dès le vendredi 14 décembre, Erik Bazinyan (21-0-0) fera les frais de la finale d’un gala présenté au Shaw Conference Centre d’Edmonton, dans une copromotion entre Eye of the Tiger Management et l’organisation KO Boxing. Bazinyan, qui défendra ses titres NABA et NABO chez les super-moyens, sera opposé à Adrian Luna Flores (21-5-1) du Mexique. Quelques protégés de EOTTM figurent sur la carte. C’est le cas d’Artur Ziyatdinov (7-0-0) qui fera face à Ricardo Marcelo Ramallo (22-13-1), que les amateurs ont pu voir à Trois-Rivières en décembre 2016 face à Jean Pascal. Aussi, la sensation Sadriddin Akhmedov (5-0-0) sera opposé au Mexicain Eliud Melendez Rocha (14-10-2), qui a perdu une décision aux mains de Bruno Bredicean à la Tohu en mars 2018. Le Montréalais Hamza Khabbaz fera aussi ses débuts professionnels.

Volny Young– Puis, toujours samedi mais à Toronto cette fois, Dierry Jean (30-2-1) affrontera le Mexicain Noe Nunez (18-6-2) lors d’un gala présenté par Lee Baxter Promotions au Coca-Cola Coliseum. Nunez s’est incliné face à Tony Luis en avril 2017. Sur la même carte, Patrice Volny (12-0-0) de Montréal, défendra son titre NABA des poids moyens contre l’Ontarien Ryan Young (12-3-0). Pour sa part, le Montréalais Moncef Askri (10-0-0) fera un retour face au Mexicain Jesus Javier Mandoza (7-6-1). Askri, qui a combattu sur des cartes du Groupe Yvon Michel de 2005 à 2007, a disputé son plus récent combat en décembre 2007. Dans le principal combat de la soirée, l’Ontarien Samuel Vargas (29-4-2) fera face à l’Argentin Gabriel Adrian Pereiro (27-0-0). Aussi, le poids moyen Steve Rolls (18-0-0) affrontera l’Américain KeAndrae Leatherwood (21-5-1).

– Finalement, toujours le 15 décembre, mais cette fois à Moncton au Nouveau-Brunswick, Kenny Cherry (0-1-0), un boxeur de la région de Lanaudière, affrontera le local Robbie Cameron (6-6-0). Dans le combat principal, Dominic Babineau (9-1-0) fera face à Paul Vasquez (10-6-0).

– C’est confirmé, Eleider Alvarez (24-0-0) offrira un combat revanche à Sergey Kovalev (32-3-1) le 2 février à Frisco, au Texas. L’affrontement se déroulera au Ford Center, qui est le centre d’entraînement des Cowboys de Dallas. Alvarez est devenu champion du monde WBO chez les mi-lourds en passant le KO à Kovalev en août dernier, à Atlantic City.

 – David Théroux (14-3-0) l’a emporté par TKO au 8e round sur le Mexicain Abraham Gomez (28-18-1), vendredi lors d’un gala présenté à Sorel-Tracy par BoxeMontréal.com. Sur la même carte, Chann Thonson (5-0-0) a obtenu la victoire par décision unanime sur le Mexicain Miguel Covarrubias (3-8-3). Eder Clervoix (1-0-0) a passé le KO au 2e round à Nestor Martinez Vazquez (2-4-0). Soulignons aussi les victoires de Hassan Khrayzat et El-Safadi, qui amorçaient leur début professionnel.

– L’Olympien Christian Mbilli (13-0-0), un protégé du Groupe Yvon Michel, a stoppé au troisième round le Bélarusse Ilya Kharlamau (8-3-0) dans un duel disputé 4 décembre au Zenith à Paris.

– Boxrec Canada nous apprend que Ablaikhan Khussainov (9-0-0) a été libéré de son contrat par Eye of the Tiger Management. Celui-ci devrait remonter sur le ring dès le 16 décembre prochain au Kazakhstan. Après un premier duel disputé en Chine le 26 décembre 2015, il a combattu au Québec à compter de juillet 2016, obtenant une fiche parfaite.

– Les informations se font rares concernant la situation d’Adonis Stevenson, à la demande de la famille, et c’est bien normal. L’Hôpital de l’Enfant-Jésus du CHU de Québec, où il repose depuis sa défaite face à Oleksandr Gvozdyk, samedi, a néanmoins fait le point cette semaine. Adonis « souffre d’un traumatisme craniocérébral grave et aura «probablement» des séquelles », selon ce qu’a indiqué le docteur Alexis Turgeon, dont les propos ont été rapportés par La Presse canadienne. Le Dr Turgeon a confirmé qu’Adonis Stevenson avait subi une intervention chirurgicale dans la nuit de samedi à dimanche. Il a qualifié de « stable » l’état de santé du boxeur, tout en évoquant une « situation critique », d’autant que Stevenson «nécessite une assistance respiratoire mécanique, une sédation profonde et un monitoring neurologique spécialisé». Dimanche matin, la conjointe d’Adonis Stevenson, Simone God, y est allée d’un bref tweet : « Praying for a miracle ».

(via WBA)

– Je tiens finalement à souligner un très bel honneur pour une carrière admirable alors que Guy Jutras sera intronisé cet été à l’International Boxing Hall of Fame de Canastota, dans l’État de New York. « Vous ne savez pas à quel point cela est significatif pour moi. C’est incroyable. Fantastique. Toute ma vie a été consacrée et attachée au sport de la boxe et c’est la plus grande nouvelle que j’aie jamais eu. Être reconnu par le Temple de la renommée de la boxe internationale est la plus belle récompense que quiconque puisse obtenir », a réagi Guy Jutras. Celui-ci a été arbitre et juge, après avoir connu l’action sur le ring à titre de boxeur amateur, puis professionnel (fiche de 5-0-0 en 1952-1953).  Parmi les autres personnalités nommées, soulignons James McGirt et Teddy Atlas. À titre plus personnel, comme électeur à l’intronisation au IBHOF, la sélection de Guy Jutras est particulièrement réjouissante et je lui offre toutes mes félicitations !!

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *