Boxe québécoise pour tous les amateurs de boxe francophones – 12rounds.ca

Le 24 février, GYM nous offre 3 combats d’importance en sous-carte, lequel vous intéresse le plus ?

Le Groupe Yvon Michel met le paquet pour nous offrir une grosse soirée de boxe le 24 février au Centre Vidéotron à Québec. En plus du très attendu duel entre Lucian Bute et Eleider Alvarez, les Sébastien Bouchard, Francis Lafrenière et Éric Martel seront en action.

Sébastien Bouchard veut une 15e victoire

En plus de travailler à temps plein au port de Québec, Sébastien Bouchard (14-1-0, 5 KO) se prépare pour son affronter Gustavo Garibay (13-7-2, 5 KO), un Mexicain qui en est à son premier combat à l’extérieur de son pays.

Le boxeur de Québec a surpris bien des amateurs lors de l’ouverture du Centre Vidéotron lorsqu’il a passé le KO au vétéran Guiseppe Lauri, lui qui a fait la limite avec les Kevin Bizier, Mian Hussain, Samuel Vargas, Steve Claggett et Selcuk Aydin. Depuis, « Ti-Bouch » attend son tour pour se battre pour un titre nord-américain.

Son rival Mexicain pourrait bien l’aider à s’approcher de son objectif. La dernière défaite de Garibay  remonte à août 2013, il se battait alors pour le titre WBC États-Unis chez les poids moyens. Depuis, il a accumulé une fiche de 5-0-2 et il a remporté les titres WBC latino et mexicain chez les 154 livres dans un duel de 12 rounds qui s’est terminé par une décision partagée. Le duel entre lui et Bouchard est prévu pour huit rounds à 150 livres.

Francis Lafrenière vers le top 15 de la WBO

Surnommé « People champ », Francis Lafrenière (14-5-2, 8 KO) a obtenu beaucoup de notoriété en vainquant Renan St-Juste en sous-carte de Kovalev-Pascal 2 en janvier 2016. Il devenait alors champion IBF International, un titre mineur qui lui a permis d’être classé aspirant no 1 au titre nord-américain de l’IBF. 

Pour son premier duel à Québec, le protégé de Rixa Promotions se voit offrir l’opportunité de se battre pour le titre nord-américain de la WBO et, du coup, devenir un aspirant mondial à Billy Joe Saunders. Son rival désigné est le Floridien de 30 ans Marcus Willis (17-4-2, 4 KO), un coriace boxeur qui a remporté ses quatre derniers combats après deux défaites par décision.

Ses deux adversaires les plus connus sont certainement James De la Rosa et Patrick Teixeira. On se rappelle de De La Rosa, c’est lui qui a refusé d’affronter David Lemieux il y a près d’un an. De son côté, le gaucher brézilien Texeira (26-0-0, 22 KO) était un prospect mondial avant de se faire passer le KO par Curtis Stevens en mai dernier. Willis a vaincu par décision majoritaire De la Rosa et s’est incliné par décision unanime contre Teixeira. Le voici en action lors de ce revers, qui date de juin 2013.

Éric Martel pour le titre WBU

Le sympathique poids lourds de Québec, Éric Martel obtient beaucoup de reconnaissance de la part de GYM en se faisant offrir un combat impliquant le titre WBU et surtout le privilège de faire la demi-finale de Bute-Alvarez.

Son rival canadien Adam Brainwood (6-1-0, 5 KO), de la Colombie-Britannique, a fait tous ses combats à Edmonton. Surnommé « Boogeyman », il a été membre des Eskimos d’Edmonton de 2006 à 2010 à titre d’ailier défensif. Il est réputé pour avoir une solide droite et être fort physiquement. Les deux boxeurs totaliseront plus de 500 livres de muscles !!!

Éric Martel a un parcours bien atypique comme boxeur. En 2012, il s’incline à trois reprises, dont une fois à Québec, une fois à Montréal et en championnat canadien à Calgary. Alors que plusieurs auraient accroché leurs gants, l’agent d’intervention au Centre jeunesse de Québec a relancé sa carrière en 2013 en remportant 3 duels dont le titre canadien et un spectaculaire KO devant les siens à Québec. Depuis avril 2014, la fiche de « The Hammer » est de 1-3-1, est-ce que l’on est dû pour le début d’une nouvelle série de victoires?

Face à Brainwood, Martel devra respecter son plan de match et profiter de sa plus grande expérience tant amateur que professionnelle. Plus le combat va progresser, plus les ouvertures dans la défensive de Branwood se feront gigantesque. Une victoire contre celui qui a plaidé coupable à une accusation d’agression sexuelle sur son ancienne amie de cœur permettra probablement à Martel de signer un contrat avec le Groupe Yvon Michel et d’augmenter, encore une fois, sa notoriété dans la vieille capitale.

Pour ceux qui se demandent ce que vaut la WBU et comment la comparer aux autres associations, soyez tranquille, nous vous reviendrons d’ici peu avec un article sur ce sujet.

En conclusion, parmi ces trois combats organisés par GYM, lequel vous intéresse le plus ?

Le 24 février, GYM nous offre 3 combats d'importance en sous-carte, lequel vous intéresse le plus ?

Consulter les résultats

Loading ... Loading ...

One Comment

  1. richard@co7.ca'

    Richard Cossette

    12 février 2017 at 13 h 07 min

    Willis a besoin d’être en forme ! Car si il a négliger son entraînement au niveau endurance , Francis le fatiguera a partir du 6 /7 ieme round avec sa pression constante en corps à corps . Si c’est le cas , je prédit un KO avant le 9ieme round. Dans le cas où Willis arrive préparer, je prédit quand meme une victoire de Francis aux points . Chose certaine, si Willis arrive à lancer et toucher Francis 10 fois par round, Francis répondra avec le double de coups.

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Aller à la barre d’outils