Boxe québécoise pour tous les amateurs francophones – 12rounds.ca

Sébastien Bouchard vise un titre d’ici un an   

Sebastien Bouchard en action

Par Jean-Luc Autret

Samedi soir, le nouveau protégé du Groupe Yvon Michel (GYM) est impliqué dans son quatorzième combat professionnel dont un troisième en un peu plus de six mois. Face au Belge Arnaud Dimidschtein (11-10-2, 3 KO), Sébastien Bouchard (12-1-0, 4 KO) participe à un troisième combat de huit rounds, signe qu’il se rapproche d’un combat qui lui permettra de grimper dans les classements.

Sebastien Bouchard en actionTrès motivé par sa victoire obtenue par TKO sur Guiseppe Lauri à Québec en novembre dernier, le boxeur originaire de Baie St-Paul consacre plus de temps à l’entraînement depuis la signature de son contrat de promotion avec GYM. « J’ai pris seulement une semaine de congé après mon combat du 30 janvier et je suis en mode camp d’entraînement depuis deux mois. J’ai bien hâte  de remonter sur le ring du Centre Bell », affirme celui qui en est à une cinquième présence dans l’amphithéâtre du CH.

Quant à son rival belge, il visite Montréal pour la seconde fois. En juin 2015, il avait perdu une décision unanime de six rounds face à Flavius Biea, un protégé de Lucian Bute. Bouchard entend bien lui passer le KO pour son second passage à Montréal « Depuis plus d’un an, mon équipe et moi avons beaucoup travaillé pour améliorer ma force de frappe. On l’a vu face à Lauri, un gars qui a résisté devant Vargas, Claggett, Bizier et Mian Hussain. J’espère obtenir autant de succès face à Dimidschtein », souligne Sébastien Bouchard.  

Objectif : un titre nord-américain

Conscient de son potentiel, le boxeur de 29 ans a pour objectif de faire encore trois ou quatre combats avant de participer à un duel qui lui permettrait de mettre la main sur un titre nord-américain. « D’ici environ un an, j’aurai eu la chance de me battre régulièrement dans des huit et dix rounds, après ce sera le temps pour moi d’entrer dans les classements mondiaux en gagnant un titre nord-américain », affirme le boxeur du Centre Sportif Empire de Québec.

Tout comme c’est le cas depuis plus de deux ans, Sébastien Bouchard peut compter sur une équipe d’expérience lorsqu’il monte sur le ring. François Duguay, son entraîneur depuis qu’il a 15 ans, est toujours dans son coin pour le conseiller. « Ti-Bouch » peut aussi compter sur le soutien de Maxime Simard et de Jonathan Dale Huard qui est responsable de son conditionnement physique.

 equipe Bouchard

 

One Comment

  1. Pingback: Le 24 février, GYM nous offre 3 combats d'importance en sous-carte, lequel vous intéresse le plus ?

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *