Boxe québécoise pour tous les amateurs francophones – 12rounds.ca

Outre Kean-Esparza, quel combat samedi vous intéresse le plus?

team EOTTM samedi le 7 avril Québec

Simon Kean 7 avril a QuebecLa réputation de l’équipe de Eye of The Tiger Maganement n’est plus à faire. Encore une fois samedi soir au Centre Vidéotron à Québec, ils nous présenteront pas moins de douze duels. Évidemment, la finale entre Simon Kean (13-0-0, 12 KO) et le Mexicain Ignacio Esparza (21-2-0, 14 KO) attirent les regards de plusieurs d’autant plus qu’il s’agit d’un prélude à Kean-Braidwood qui aura lieu le 16 juin prochain.

Comme la sous-carte comprend de nombreux combats, nous vous les présentons à tour de tour et pour conclure nous vous demandons quel est celui qui vous intéresse le plus?

Mathieu Germain en demi-finale

Recrue de l’année en 2015, Mathieu Germain (13-0-0, 7 KO) progresse doucement dans la hiérarchie de son promoteur. En février dernier, il a pu obtenir un défi de qualité et de la visibilité sur les ondes de TVA Sports. Sa victoire explosive au huitième round face à l’Albertain Cam O’Connell a bien démontré son talent et sa puissance.

Germain a présentement un objectif, celui d’être classé mondialement. En date du 4 mars, O’Connell est classé 11e aspirant à la ceinture de NABA détenu par l’Ontarien Tony Luis, ça devrait pas être tellement long avant que Germain fasse partie des aspirants du boxeur de Cornwall. Le Montréalais devrait avoir un combat d’envergure d’ici l’été qui lui permettra de figurer dans la liste des aspirants mondiaux.

En attendant un combat pour un titre nord-américain, le boxeur de 28 ans sera opposé samedi à Miguel Zamudio (40-10-1, 24 KO), un Mexicain d’expérience qui a participé à 229 rounds de boxe en 51 combats. Âgé de seulement 26 ans, Zamudio a notamment été vaincu par l’ancien champion du monde Javier Fortuna. Il s’est battu à six reprises aux États-Unis, il a été vu sur les ondes de ESPN2, FOX Sports et sur UniMas et il s’est battu en sous-carte de Lomachenko-Russell Jr sur Showtime. Les lacunes défensives du Mexicain devrait offrir des belles opportunités de KO à Germain.

Vincent Thibault encore sur TVA Sports

Si les gens du Groupe Yvon Michel ont souvent affirmés que Kevin Bizier ferait un jour des finales au Centre Vidéotron, on peut croire que ce projet est tout aussi réaliste avec les Clovis Drolet (5-0-0, 3 KO) et Vincent Thibault (3-0-0, 1 KO). Ce dernier a le privilège d’être en vedette une seconde fois sur les ondes de TVA Sports samedi, ce qui ne devrait qu’ajouter à sa notorité, lui qui en est rendu qu’à son quatrième combat.

Vincent Thibault en actionClairement, on peut dire que Vincent Thibault a débuté sa carrière au bon moment. Souvenons-nous, le 27 octobre, il fait ses débuts pros au Mtelus. Lors de la pesée, le duel de Kim Clavel est annulé parce que sa rivale était trop lourde. En conséquence, c’est Vincent qui prend sa place sur les ondes de TVA Sports et quel combat explosif il a offert. Depuis, le nombre de ses supporteurs est constamment en croissance.

Demain soir, Vincent Thibault a pour mission de vaincre le Mexicain Arturo de la Cruz (5-8-0, 1 KO). Le Mexicain a été défait par Jean-Michel Bolivar en septembre dernier, sa fiche depuis 2012 est de 1-6. Peu importe, on s’attend à ce que la foule soit bruyante pour encourager l’ancien champion canadien amateur en 2014.

Découvrez le poids lourds Arslanbek Makhmudov

Si vous aimez la division des poids lourds, retenez ce nom. Si certains l’associerons avec une drôle d’histoire de contrat avec Yvon Michel, ceux qui l’ont vu s’entraîner au gymnase veulent surtout le voir en action. En décembre dernier, il n’a fait que passer sur le ring du Danforth Music Hall à Toronto. En seulement 24 secondes, c’était terminé.

Son duel samedi sera très intéressant pour deux raisons; la première, c’est que ce combat ouvrira la diffusion sur les ondes de TVA Sports. La seconde, c’est que son rival a affronté un certain Adam Braidwood en septembre dernier, le duel s’est terminé par TKO au 4e à la faveur du Britanno-Colombien. Nous verrons donc le « le lion » face à Christian Larrondo (4-3-1, 3 KO), un Mexicain 30 ans.

Revenons à la tumultueuse signature de contrat du Russe de 28 ans. Pour notre part, il nous semblait absolument impossible qu’il signe avec GYM. Tout d’abord, il faut savoir que c’est un ami proche de Beterbiev et qu’il devait initialement se joindre à GYM en janvier 2017, il a même déjà été présenté à la foule au Casino il y a environ un an. Mais comme Berterbiev et GYM seront à la cour le mois prochain pour régler leur différent, c’était tout simplement inpensable que Makhmudov ait fait un tel choix.

Enfin, sa signature avec Camille Estephan nous amène à penser que c’est loin d’être impossible que le champion IBF des mi-lourds ne fasse le même choix lorsqu’il aura réglé avec Yvon Michel. Un dossier à suivre.

Clovis Drolet poursuit son apprentissage

Loin d’être un inconnu pour 12 rounds, nous vous l’avons présenté, à l’époque qu’il était chez les amateurs, dans le cadre de nos chroniques Trois rounds avec… Clovis Drolet. Toujours au stade de l’apprentissage chez les pros, mais il peut compter sur l’appui de nombreux amateurs lui qui a complété près de 100 combats amateur et qui a été champion canadien en 2013 et 2014.

Clovis DroletÂgé de 26 ans, Clovis Drolet en sera à son second duel de six rounds. Il affrontera Sergio de Leon (7-2-0, 1 KO), un Mexicain de 20 ans qui s’est incliné par KO au troisième round face au Français Christian Mbilli et l’Ontarien Jessie Wilcox. Il ne serait pas tellement surprenant que le protégé de Vincent Auclair soit particulièrement actif lors du 2e et du 3e échange…

Clavel et Goyette, la filière féminine

La fierté de Joliette, Kim Clavel (2-0-0) pourrait bien être la seconde boxeuse à remporter un combat par KO depuis les débuts pros de Danielle Bouchard en 2002. La première a avoir réussi l’exploit est Vanessa Joanisse-Lepage en décembre 2016 à Gatineau, depuis elle s’est rendu en championnat du monde, un autre exploit aussi détenu par Danielle Bouchard.

Danielle Bouchard et Kim ClavelPour ceux qui l’ignorent, l’entraîneure de Kim Clavel est nul autre que Danielle Bouchard. Celle qui a été cinq fois championne canadienne et qui a terminé 5e et 7e lors de championnats du monde affrontera la Mexicaine Ana Karen Compean (0-2-0). La boxeuse de 29 ans a perdu ses deux sorties par KO, l’un en 41 secondes, l’autre à 1:09 du second round. Avez-vous besoin de notre prédiction?

En plus de Kim Clavel, EOTTM vous offre aussi les débuts pros d’Ariane Goyette, une ancienne athlète de MMA qui fréquente les gym depuis l’âge de 13 ans. Kynésiologue de formation, elle dirige le réseau des Fitclubs qui sont établis un peu partout dans la région de Montréal.

Son dernier combat amateur date du mois de mai 2015, elle dominait alors Elena Revel du club BoxeMontréal.com. Des opérations aux genoux l’ont tenus loin du ring depuis quelques années. Elle a repris l’entraînement depuis un an et demi et elle se prépare pour ses débuts pros depuis septembre dernier. Sa rivale provient du Manitoba, Samathan Johnson aussi en sera à ses débuts pros.

Le nouveau venu Sadriddin Akhmedov

Récemment signé la semaine dernière, le jeune Saddrine Akhmedov débutera sa carrière professionnelle ce samedi. Détenteur d’une fiche amateur de 241-10 et du titre de champion du monde amateur junior en 2016, il affrontera le Mexicain Waldo Rojas (4-2-1, 1 KO) que l’on a vu en septembre dernier à la Tohu face à Samuel Vasquez. Ne vous attendez surtout pas à un combat équilibré.

Akhmedov a comme idole Arturo Gatti, mais comme il provient du Kazakhstan, on peut s’attendre à une technique irréprochable. Six fois champion national dans son pays, il aurait été un espoir de médaille pour ce pays au JO de Tokyo en 2020. Il est entraîné ici par Mike Moffat et Mikhaïl Romanchuk, celui qui a formé Artur Beterbiev chez les amateurs. Sa progression devrait se faire à vitesse grand V.

Nurzat Sabirov progresse vite

Tout comme Sadriddin Akhmedov et Batyr Jukembayev, Nurzat Sabirov (4-0-0 0, 4 KO) a comme gérante Anna Reva. Inactif depuis décembre, celui qui a terminé son parcours amateur avec une fiche de 135 victoires sur 155 combats se frottera samedi au Tchèque Stanislav Eschner (8-8-1, 5 KO), un boxeur qui aime voyager (Angleterre, Suède, Allemagne, Finlande et Autriche).

Nurzat SabirovChangement important dans le quotidien de Sabirov, il est maintenant entraîné par Stéphan Larouche. Il peut ainsi mettre les gants régulièrement avec un autre protégé de l’ancien entraîneur de Lucas et Bute; Erik Bazinyan. On nous rapporte qu’il est très difficile de trouver des rivaux pour le Kazakh de 24 ans. Le parcours de son rival de samedi nous confirme cela.

Considérant que Eschner a perdu par KO à cinq reprises sur huit défaites, il semble inévitable que le super moyens installé à Montréal ajoutera un KO à sa fiche bien avant la fin du sixième round. Nous lui souhaitons de passer rapidement au combat de huit rounds pour faire face à un peu plus d’opposition.

Un dernier tour de piste pour Éric Martel?

Inévitablement, ce sera très émotif pour Éric Martel samedi soir. Son bon ami David Whittom a finalement rendu l’âme à la mi-mars alors qu’il était dans le coma depuis près de dix mois.

Simon Kean et Eric MartelLa passion de la boxe coule dans le sang de ces deux athlètes et bien que plusieurs ont conseillé au poids lourds d’accrocher ses gants, on le verra en action samedi soir face à Hector Aguilar (7-3-0, 5 KO), une récente victime du nouveau champion canadien Mladen Mijas. Nous souhaitons que le partenaire d’entraînement de Simon Kean soit aussi efficace et spectaculaire qu’en novembre 2013 face à Didier Bence.

Leblond-Baille, un duel local à surveiller

Chez les poids légers, nous aurons droit à un combat revanche d’une durée de six rounds entre Dave Leblond (2-3-0) et le coriace Whitney Baille (5-0-0, 2 KO). Ils se sont affrontés à Drummondville en octobre dernier et Baille l’a emporté par décision majoritaire (40-36, 39-37, 38-38). Soulignons aussi qu’ils se sont rencontrés sur un ring en mai 2013 à l’époque qu’ils étaient chez les amateurs, Baille l’avait aussi remporté. 

Le boxeur du Thetford Mines a un gros passé amateur, 81 combats, et suite à son passage chez les pros dans le Centre Mario Gosselin devant ses amis et sa famille, il a pris la route de la Jamaique pour se battre à trois reprises à Kingston.

De son côté, le Lavallois invaincu a toujours autant de difficulté à obtenir des combats. Boxeur indépendant, il enchaîne les victoires et il espère certainement avoir sa chance face à Roody Pierre-Paul ou Golden Garcia. Si il l’emporte avec netteté samedi, il continuera d’être un rival de qualité malheureusement plus souvent évité que défié.

Un autre boxeur de Thetford Mines en vedette

En plus de Dave Leblond, un autre produit de la région de l’amiante sera en vedette au Centre Vidéotron. Sebastien Roy (2-0-0, 1 KO) en sera à son premier combat à l’extérieur de chez lui. Évoluant chez les 147 livres, le boxeur de 25 ans affrontera le Mexicain Rodolfo Lopez (6-3-0, 4 KO) dans un duel de quatre rounds. Ils auront pour mandat d’ouvrir ce gala qui débutera à 19 h.

Outre Kean-Esparza, quel combat samedi vous intéresse le plus?

Consulter les résultats

Loading ... Loading ...

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *