Boxe québécoise pour tous les amateurs francophones – 12rounds.ca

À quoi ressemble le boxeur parfait?

video-silhouette-of-man-boxing

Par Cedrick Daniel Halley

Je me suis amusé à chercher les plus belles habiletés qu’un boxeur puisse posséder en boxe, au cours de l’histoire. Voici donc, selon moi, le profil du boxeur parfait.

Vitesse des mains: Amir Khan

Je sais que ça peut paraître bizarre de voir le nom d’Amir Khan ici, mais je crois qu’Amir Khan a les mains les plus rapides de l’histoire. Il a peut-être un menton fragile et une défensive exploitable, mais la vitesse maximale à laquelle il peut lancer des coups est inégalée. Le seul qui me vient à l’esprit qui avait une vitesse des mains semblable est Roy Jones Jr…et peut-être Manny Pacquiao?

Force de frappe : George Foreman

68 knockouts en 81 combats. Il était capable de changer l’allure d’un combat en un seul coup de poing. Sa puissance était monstrueuse. La première fois qu’il a vaincu Joe Frazier, qui était alors invaincu, le combat n’a duré que deux petits rounds tellement Frazier se faisait marteler de coups de puissance. En 1994, lorsqu’il est devenu champion des poids lourds à l’âge de 45 ans, il perdait le combat aux points contre un Michael Moorer favori et invaincu, avant de connecter avec la main droite sortie de nulle part, ce qui lui a procuré la victoire par knockout.

Menton : Marvin Hagler

Aucune défaite par knockout en 67 combats, jamais tombé au tapis (une seule fois, mais qui était en réalité une glissade accidentelle). Il a encaissé la puissance de John Mugabi et Thomas Hearns, il a également affronté Sugar Ray Leonard et Roberto Duran. Son menton de granite est une qualité que chaque boxeur aimerait avoir.

Contre-attaque : Juan Manuel Marquez

Je me souviens que je n’en croyais pas mes yeux lorsqu’il a passé le K.-O. à Manny Pacquiao. Un des plus beaux knockouts de la boxe moderne. Je voyais des amateurs qui disaient qu’il s’agissait d’un coup chanceux. Ce n’était pas un coup chanceux. C’était un coup parfait. Juan Manuel Marquez possédait le « timing » parfait. Il avait cette qualité de savoir lancer le coup qu’il fallait au moment précis où son adversaire s’élançait sur lui. Juan Manuel Marquez est le type de boxeur qu’on ne veut pas foncer dessus. Plus récemment, Danny Garcia a un style de boxe similaire à celui de Juan Manuel Marquez.

Jeu de pieds : Willie Pep

Je suis persuadé que Willie Pep est l’inventeur du jeu de pieds en boxe. Le maître du mouvement dans un ring, c’est lui. Son jeu de pieds était tellement évolué par rapport à son époque et même aujourd’hui je ne peux penser à un boxeur qui maîtrise cette technique aussi bien que Willie Pep. C’était la base de sa philosophie en boxe : bien bouger lui permettait d’éviter les coups, et par conséquent lui permettre d’avoir une plus longue carrière. Willie Pep a signé 229 victoires en 241 combats. Il peut dire mission accomplie.

Défense: Floyd Mayweather Jr.

Le fameux « Shoulder Roll/ Philly Shell » de Floyd Mayweather Jr. Une technique que son père lui a appris à ses débuts en boxe. Floyd Sr s’est fait enseigner cette technique par un homme nommé Dale Williams, de Détroit au Michigan. Floyd Jr l’a maitrisée et a su exécuter cette technique à la perfection, puisqu’il n’a jamais perdu un combat professionnel et il était un des boxeurs les plus difficiles à toucher. En fait, tous les meilleurs boxeurs défensifs de l’histoire ont utilisé cette technique (Pernell Whitaker, Nicolino Locche, James Toney). D’autres ont essayé d’imiter Floyd mais sans autant de succès (Adrien Broner). La meilleure défense c’est Floyd Mayweather Jr point final.

Jab: Larry Holmes

Plusieurs boxeurs avaient un très bon jab, je pense notamment à Thomas Hearns et Lennox Lewis. Mais le meilleur jab est celui de Larry Holmes. Un jab agaçant, précis, qui obstrue la vue, qui marque des points et qui permet de garder ses adversaires à distance. Parfois, le jab est utilisé pour créer une ouverture pour la main droite mais Larry Holmes s’en servait surtout pour décourager ses adversaires qui osaient trop s’approcher. Son jab est tellement bon qu’il a déjà envoyé un boxeur au tapis avec.

Direct: Thomas Hearns

Thomas Hearns est un de mes boxeurs préférés. Il avait un jab incroyable, mais son direct de la droite l’était encore plus. Peu importe son poids, de 147 lbs à 190 lbs, Hearns était capable de fermer les lumières à n’importe quel boxeur avec ce coup. Sa meilleure victoire par knockout fût contre Roberto Duran, à 154 lbs. Allez voir ce knockout sur YouTube, ça vaut la peine.

Crochet : Tommy Morrison / Joe Frazier

Je ne suis pas capable de me décider à savoir qui avait le meilleur crochet de gauche entre Tommy Morrison et Joe Frazier, alors j’inscris les deux noms ici. Lorsque Morrison était en difficulté, il était capable de lancer un seul crochet de gauche qui changeait le résultat de défaite à victoire. C’était aussi le meilleur coup de Joe Frazier, il a d’ailleurs envoyé Muhammad Ali au tapis avec ce coup. Les plus belles victoires par knockout de Joe Frazier ont été réalisées par son crochet de gauche dévastateur.

Overhand: Tim Witherspoon

Ce coup était son coup signature et aucun autre boxeur de l’exécutait aussi bien que lui. Un gros coup large vertical de la main droite par-dessus la main gauche de son adversaire. Il s’est fait une carrière professionnelle en boxe avec ce coup, en assommant ses adversaires.

Uppercut : Mike Tyson

La meilleure combinaison de Mike Tyson : un crochet au corps suivi d’un uppercut au menton. Il a envoyé au tapis beaucoup de boxeurs de cette façon. Je n’ai rien à rajouter, Tyson était une bête dans le ring.

Intelligence du ring : Bernard Hopkins

La dernière fois que Bernard Hopkins est devenu champion du monde, il avait 49 ans. S’il n’avait pas l’âge, la vitesse, la force et le talent à son avantage, qu’est-ce qu’il avait de plus que les autres boxeurs? L’intelligence. Il était capable de tendre des pièges aux plus talentueux boxeurs. Tout au long de sa carrière, il a su lire la boxe comme aucun autre boxeur. Il fût négligé contre Felix Trinidad, Antonio Tarver, Winky Wright, Kelly Pavlik, Jean Pascal et Tavoris Cloud. Il a battu ces six boxeurs.

Précision : Vasyl Lomachenko

Vasyl Lomachenko et Floyd Mayweather sont les deux noms qui dominent les statistiques de CompuBox. Mon choix s’arrête tout de même sur Lomachenko et il faut le voir boxer pour comprendre. Il est le boxeur le plus évolué à ce jour. Il lance des coups et touche la cible à des angles difficiles à imaginer. Lomachenko est un chef-d’œuvre à regarder en boxe.

Cœur : Arturo Gatti

Arturo Gatti est le parfait exemple du boxeur qui utilisait la douleur pour surmonter l’adversité. Le 9 ième round de son premier combat contre Micky Ward démontre pourquoi son style spectaculaire l’a amené à avoir sa place au temple de la renommée. Après avoir été au tapis suite à un crochet au corps, Gatti se relève contre toute attente et échange des coups avec Ward à grande intensité, alors qu’il semblait sur le point d’abandonner quelques secondes auparavant.

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Aller à la barre d’outils