punchinggrace.com
Boxe québécoise pour tous les amateurs de boxe francophones – 12rounds.ca

Francis Lafrenière face à un défi inconnu

Howard Grant et Francis Lafrenière

Par Jean-Luc Autret

affiche 26 juin Francis LafreniereCe vendredi à Pointe-Claire, Francis Lafrenière (8-5-2, 5 KO) tentera de poursuivre sa séquence de combats victorieux en récoltant un sixième gain consécutif. Il devra toutefois le faire face à un adversaire dont il ne connaît rien, puisque des problèmes de santé à Richard Reittie, qu’il devait à l’origine affronter, ont forcé son organisation à trouver une solution de rechange du nom de Salomon Rodriguez (8-3-2, 8 KO), un Mexicain de 36 ans. Nous nous sommes entretenus avec  Lafrenière à quelques jours de leur duel.

Retour sur Mohammed Akrong

Le 27 mars dernier, Francis a vaincu Mohammed Akrong (20-8-0, 15 KO) par TKO au 8e round. Il était alors la principale attraction d’un gala présenté au Théâtre Olympia et conjointement organisé par les frères Grant et le Torontois Les Woods de Global Legacy Boxing. En plus du millier de spectateurs présents, Francis a eu l’opportunité d’être vu au petit écran puisque TSN a filmé la soirée et que, par la suite, RDS a diffusé son combat.    

«Beaucoup de gens m’en ont parlé, ils ont beaucoup apprécié la qualité du spectacle que j’ai donné. Ç’a été très bon pour ma visibilité dans le public en général. Akrong a vraiment été un dur à cuire ce soir-là. Je me suis fait mal à une jointure au quatrième round, mais ça ne m’a pas trop affecté dans le reste du combat. J’aurais aimé le passer KO plus rapidement, mais l’important c’est d’y être arrivé», nous raconte le généreux boxeur de Coteau-du-Lac.

Nouveau partenaire d’entraînement

Comme on le sait, il y a un nouveau boxeur d’importance au Grant Brothers Gym. Nul autre que Lucian Bute a choisi de s’y établir en vue de son retour sur le ring, dont la date demeure pour l’instant indéterminée. Howard Grant a donc demandé à Francis de mettre les gants avec l’ancien champion du monde à 168 livres.

Francis Lafrenière et Lucian Bute«Ce fut une très belle expérience, j’ai beaucoup apprécié. J’ai d’abord mis les gants avec Lucian pour un six rounds, puis on m’a redemandé de monter sur le ring pour trois séances de huit rounds. Je sens que Lucian est en pleine courbe d’amélioration, je l’ai senti de plus en plus agressif d’une séance à l’autre», souligne l’actuel champion canadien des moyens du Canadian Professional Boxing Council.

La présence du boxeur d’origine roumaine n’a pas chambardé les horaires des autres boxeurs. Comme avant, les Lafrenière, Bazinyan, Garcia et autres s’entraînent le matin avec Howard et c’est en après-midi que Lucian Bute se met en forme. Bref, en dehors des séances de sparring, Francis ne croise même pas Bute au gymnase.

Qui est Salomon Rodriguez?

Arrivé à Montréal mardi, le boxeur mexicain a le privilège de détenir plusieurs cartes secrètes dans son jeu. Francis et son équipe ont été incapables de trouver quelques vidéos que ce soit de lui, ils ignorent même s’il est gaucher ou droitier. Le retrait de Reittie a forcé Rixa Promotions à faire des offres à tous les boxeurs canadiens susceptibles de pouvoir se battre à 160 livres, mais tous ont refusé. C’est ainsi que Salomon Rodriguez a été choisi malgré les maigres informations disponibles sur lui.

En plus d’être grand, à 6 pieds 1 pouce, Rodriguez a une fiche intéressante. Il revendique huit KO en huit victoires, mais il a été passé KO à deux reprises sur ses trois défaites et il a deux nulles à son actif. En outre, sa fiche nous apprend qu’il a été très actif entre 2008 et 2011, livrant alors 12 combats, et qu’il a fait un retour à la compétition en octobre dernier, alors qu’il a fait match nul contre un rival ayant une fiche 3-0.   

Trois de ses combats ont retenu notre attention. En mars 2010, il a perdu par décision partagée en six rounds face à Marco Antonio Periban, un boxeur qui a vaincu Jason Naugler (TKO5), Darnell Boone (TKO1) et Francisco Sierra (DM10), mais qui s’est incliné face à Sakio Bika (DM12), J’Leon Love (DU10) et James Degale (TKO3). Puis, en décembre de la même année, il s’est rendu au Japon pour affronter Koji Sato (17-1-0), duel qu’il a perdu par TKO au cinquième. Et enfin, six mois plus tard, il a remporté le titre Mundo Hispano des super moyens de la WBC en passant le KO à un rival mexicain, Jose Luis Reyes, en seulement deux petits rounds.

«Je ne vais pas changer mon style parce que je ne le connais pas, je vais me concentrer sur ce que je fais de mieux, mettre de la pression et boxer à l’intérieur. Le fait que Rodriguez soit grand devrait m’avantager à l’intérieur, mais je vais devoir me méfier de ses coups certainement puissants et surtout éviter d’être à la distance qui est idéale pour lui», souligne le boxeur de 26 ans.

Plusieurs projets à venir

Le protégé des frères Grant a plusieurs objectifs en tête. Tout d’abord, en septembre, il défendra son titre canadien, acquis en juin dernier à Lachine face à Paul Bzdel. Toujours intéressé à se mesurer à Renan St-Juste, Lafrenière garde la porte ouverte pour affronter le redoutable cogneur de 40 ans de Repentigny.

Sa progression et ses confrontations avec des boxeurs d’expérience lui donnent beaucoup de confiance. De plus, son titre canadien lui permet d’être classé dans le top 15 nord-américain de la WBO. Ne soyez donc pas surpris de le voir se battre pour le titre NABO dans la prochaine année, ce qui lui permettrait de rentrer dans les classements mondiaux.

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Aller à la barre d’outils