Boxe québécoise pour tous les amateurs francophones – 12rounds.ca

Lucian Bute l’emportera par décision

Lucian Bute à l'entraînement

Voici la deuxième des analyses et prédictions que nous vous proposons sur l’issue du combat du 18 janvier, opposant Lucian Bute et Jean Pascal. La première de ces prédictions, en faveur du boxeur de GYM, se trouve ici.

Lucian Bute l’emportera par décision

Par Mike Bilodeau, analyste de boxe à TVA Sports

Tout d’abord, je dois avouer que ce combat est très difficile à prédire pour moi puisque mon cœur balance énormément entre les deux! J’ai donc fait cette analyse avec ma tête plutôt qu’avec mon cœur. Même en analysant froidement les forces en présence, on conclut rapidement que toutes les issues sont possibles dans ce combat. Du K.O., d’un côté ou de l’autre, à la décision en passant par le combat nul!

« Styles make fights »

Le gaucher face au droitier, le boxeur cérébral devant le boxeur instinctif, le technicien vis-à-vis le bagarreur. Que demander de mieux ? On aura beau faire des règles de trois à qui mieux mieux, cela ne servira à rien puisque les styles font les combats. Dans le cas qui nous intéresse, rien de moins que Lucian Bute face à Jean Pascal! Est-ce que le poids sera un facteur? Pascal a longtemps boxé à 168 livres avant de faire le saut à 175 livres, il y a quelques années. Bute a une grosse charpente de 6 pieds 2 qui lui permet de prendre les livres supplémentaires sans que cela ne devienne un inconvénient. En fait, le soir du combat les deux boxeurs pèseront autour de 182-184 livres.

Prenons tout d’abord le temps de mettre une chose au clair, Jean Pascal est le favori dans ce combat. Il possède indéniablement certains avantages dont une plus grande expérience dans la catégorie des mi-lourds; des adversaires bien supérieurs à ceux de Bute. Quant à Bute, il y a lieu de se poser des questions sur sa confiance et sa mâchoire.  Sur ce dernier point,  avant de conclure que Bute n’a pas de mâchoire en se basant sur son combat contre Carl Froch, il faudrait bien compter le nombre de coups de puissance portés par l’Anglais sur la cible. On réalise que Bute est demeuré debout pendant cinq rounds sans mettre un genou au sol. Un boxeur « pas de mâchoire » serait tombé dès le premier round. Ceci étant dit, Jean possède un meilleur menton, encaisse mieux les coups et récupère mieux lorsqu’il se fait frapper. Lucian prend plus de temps à revenir lorsqu’il est ébranlé!

Une question de confiance

À Nottingham, face à Froch, Bute et son équipe n’étaient visiblement pas prêt. Lucian semblait trop confiant, comme si le seul résultat possible était une victoire par KO en sa faveur… Ce fut tout le contraire! On pouvait voir le vide dans les yeux de Bute lors du face à face à TVA Sports, même chose lors de la pesée et au moment de monter sur le ring. Il semblait éteint, comme s’il allait simplement faire un job, sans plus. Quand vous avez quelqu’un en face de vous qui espère vous faire subir une commotion cérébrale, disons que ce n’est pas un job comme les autres. Il faut du feu dans les yeux.

Face à Denis Grachev, un boxeur coriace, Lucian avait besoin de retrouver ses repères et de regagner confiance. Il n’a pas été impressionnant dans ce combat, sauf au dernier round où il a boxé comme il en est capable. Est-ce assez pour conclure que le Lucian des beaux jours est de retour?

Du côté du boxeur né à Port-au-Prince, ses récentes blessures ne sont pas très rassurantes et n’oublions pas que le soir du combat, il en sera seulement à son troisième combat en trente (30) mois. En pleine santé, Pascal est un boxeur ultra doué, rapide, puissant et imprévisible, doté d’une mâchoire de granit! Il est un athlète de haut niveau bourré de talent. Cela ne fait aucun doute.

Une bagarre ou un duel technique ?

Le début du combat sera crucial pour les deux boxeurs. Sachant que Bute débute habituellement ses batailles lentement contrairement à Pascal qui amorce ses combats en lion. Il sera intéressant de voir si Pascal se lancera immédiatement sur son rival. Dans une partie d’échec entre deux grands maîtres, quand on veut faire échec et mat en trois coups, on risque fort de se faire surprendre.

Jean mettra constamment de la pression sur Lucian qui va contre-attaquer et se déplacer. Il est évident que les deux tenteront d’établir leur stratégie, reste à voir s’ils seront en mesure de le faire! On sait que Jean est un boxeur explosif qui a tendance à prendre des moments de repos. Bute devra mettre de la pression sur Pascal quand il sera en mode relaxation.

L’ancien champion de l’IBF devra toucher solidement Pascal au corps en début de combat pour le ralentir et en récolter les dividendes en deuxième moitié de combat. Il est clair que les quatre ou cinq premiers rounds seront dangereux pour Bute. Je suis convaincu que le Roumain et son équipe en sont aussi bien conscients. Ils ont voulu échanger avec Froch et ils en ont payé le gros prix. Ils ne feront pas la même erreur avec Pascal.

Bute avait l’habitude en début de carrière de garder sa main droite plus haute (Bika), il devra le faire de nouveau le 25 mai. De plus, il ne devra pas surutiliser son uppercut au corps, mais l’utiliser efficacement, surtout en contre-attaque après une main droite de Jean. Le Roumain de 33 ans se fera cogner durement dans ce combat, tout comme Pascal, qui va sûrement tenter de transformer le combat en véritable guerre. Si Lucian embarque dans le jeu de Pascal, le résultat en sera brutal!

La force du mental

«C’est le plus grand défi de Lucian», a lancé  son entraineur, Stephan Larouche avant le combat face à Froch. Espérons pour eux que cette fois, il livrera la marchandise.

Les clés de la victoire pour Bute seront d’éviter d’entrer dans une guerre avec Pascal, de ne pas rester dans les câbles, de contre-attaquer et de demeurer concentrer pendant douze rounds. Il devra surtout dominer techniquement et respecter son plan de match en tout temps. Si Bute applique ces principes le soir du combat et s’il est remis mentalement de sa défaite face à Froch, il l’emportera, mais avec des si, on va à Paris! Bute est le négligé et ce sera un réel avantage car cela lui procurera une motivation supplémentaire pour prouver que les gens ont tort.

J’adore les deux boxeurs et un verdict nul ne ferait que mon bonheur et celui des promoteurs! Bute demeure le véritable point d’interrogation dans ce combat puisque nous savons à quoi nous attendre de Pascal.

En prenant pour acquis que la condition physique des deux boxeurs sera au maximum et bien que la grande majorité des connaisseurs de boxe choisissent Pascal, je choisi Bute, le technicien, par décision. Pour ce, Bute devra livrer la performance de sa carrière le soir du combat et surtout le plus important, démontrer qu’il est capable d’encaisser les coups de Pascal.

Ma prédiction peut changer d’ici le 18 janvier, la semaine d’avant-combat, la conférence de presse et la fameuse pesée qui sera un prélude de ce qui nous attends réellement…

Chacun sait qu’un combat se joue souvent au niveau mental. Celui qui l’emportera sera celui qui voudra le plus l’emporter. Nous aurons toutes nos réponses dans le ring du Centre Bell, le 18 janvier prochain.

6 Comments

  1. Kontact@LeGuerrierModerne.com'

    Le Guerrier Moderne

    8 janvier 2014 at 17 h 14 min

    Très bonne synthèse Mike !

    Effectivement, Pascal devra dérouter Bute de son plan match et tourner ça en bagarre pour l’emporter.

    Qui veut le plus gagner ? Très difficile à dire. Chose certaine, Bute en perdant aux mains de Pascal perdra énormément de crédibilité. Je crois que Pascal sera dans la meilleure forme de sa vie. Tout comme Bute. Mais, Pascal est probablement plus puissant que Bute. Encore faut-il qu’il le soit après le 6e round.

    Par contre, je suis complètement contre les combats nuls. Même si c’est serré, il faut désigner un vainqueur (surtout en championnat du monde).

    Curieux de rencontrer les boxeurs prochainement. Je ne peux me prononcer pour l’instant. Tout ce que je peux dire, c’est que tout peut arriver dans un ring.

    @+

  2. dlopresti77.dp@gmail.com'

    Daniel Paquet

    11 janvier 2014 at 14 h 56 min

    Bute, selon moi, l`emportera par décision majoritaire des juges.
    En effet, sa technique, sa précision et son intelligence dans le ring auront raison de Pascal.
    Il ne faut surtout pas se référer sur son combat contre Carl Froch.
    Il a sûrement beaucoup appris de cette défaite et saura rebondir et nous surprendre.

  3. sorinel@bell.net'

    SORINEL COROIU

    12 janvier 2014 at 11 h 45 min

    Bute ko 8 rd.

  4. boxerobertson@sympatico.ca'

    valéry Pelletier

    13 janvier 2014 at 9 h 45 min

    Mon coeur est avec Bute à 100%

  5. Benrood@sympatico.ca'

    Rood

    14 janvier 2014 at 16 h 20 min

    Buté buté buté

  6. Pingback: En attendant le gala Pascal VS Bute | 12 Rounds

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *