punchinggrace.com
Boxe québécoise pour tous les amateurs de boxe francophones – 12rounds.ca

Quelques faits sur Andre Ward

andre-ward-champion-super-six

Par Jonathan Drapeau

C’est sans aucune surprise que le 19 novembre prochain du côté de Las Vegas au Nevada aura lieu le possible combat de l’année qui opposera le puissant cogneur russe Sergey Kovalev au prodige américain, Andre Ward. Ce qui est certain, c’est que ce combat en sera un de style et qu’il est très difficile à en prévoir l’issue. Pour vous mettre tranquillement dans l’effervescence de ce duel, je vous propose une courte biographie du boxeur Andre Ward.

frank-ward-jonathan-et-andre– Andre Ward est né le 23 février 1984 dans la ville de San Francisco en Californie. Il est le fils de Frank Ward et de Madeline Arvie Taylor. La mère de Ward a eu une vie assez mouvementée, n’étant que très rarement présente pour Andre ainsi que Jonathan son demi-frère, elle combattait une dépendance à la cocaïne qui l’aura également menée à vivre dans la rue pendant une durée de 20 ans. Son père Frank Ward possédait sa propre entreprise de verre, mais plus tard, le jeune Andre Ward découvrira que son père menait lui aussi une lutte sans merci à une dépendance à l’héroïne. Sa dépendance durera quelques années, multipliant les présences en maison de réhabilitation et finira par mourir d’une crise de cœur. Andre a aussi été exposé à de la violence domestique ainsi qu’à une ruine financière qui le poussera lui et sa famille à la rue.

 Virgil Hunter et Andre ward– André Ward a commencé la boxe à l’âge de 9 ans quand son père l’emmena à un petit gym sur Mission Boulevard dans la municipalité de Hayward en Californie. Étant plus jeune, le jeune Andre montait toujours sur les épaules de son père afin d’accéder à une petite fenêtre sur le côté du bâtiment afin de voir à l’intérieur. Il y fera la connaissance de l’entraîneur Virgil Hunter, qui pendant les années de dépendance de son père , agira non seulement à titre d’entraîneur, mais aussi de mentor.

– Tout juste un an après ses débuts au gymnase de Virgil Hunter en 1994, le jeune boxeur allait commencer ce qui s’avérera une brillante carrière amateur. En 119 combats dans les rangs amateurs, il y enregistrera 115 victoires pour 4 petites défaites. Il est alors rapidement considéré comme le meilleur boxeur au monde pour sa catégorie d’âge.

andre-ward-jo– Andre Ward accumule les succès amateurs jusqu’au Jeux Olympiques d’Athènes. En 2001, il décroche le championnat national américain à 75 kilos. Puis l’année suivante, il obtient le même succès à 81 kilos. En 2003, il remporte les nationaux américains tellement facilement qu’il gagne la demi-finale 22-0 face à Curtis Stevens puis la finale avec un pointage de 15-0 contre Rommel Rene. Il remporte la médaille d’or aux jeux olympiques d’Athènes en 2004 dans la catégorie des mi-lourds en battant par le pointage de 20-13 le boxeur du Bélarus, Magomed Aripgadjiev et deviendra le premier boxeur américain à coiffer l’or depuis les huit dernières années.

– Le 18 décembre 2004, il allait commencer le nouveau chapitre de sa légende. Il effectuera ses débuts professionnels contre Chris Molina. Il lui fallut que deux rounds pour se débarrasser de sa première victime. Son premier vrai test en carrière aura lieu le 16 mai 2009 à l’Oracle Arena de Oakland en Californie, il battra avec une facilité déconcertante le boxeur d’origine colombienne, Edison Miranda par décision unanime des juges par le pointage de 116-112, 119-109 et 119-109. Il sera également considéré par plusieurs comme étant le meilleur boxeur super-moyen au monde, ce qui lui vaudra une invitation au prestigieux tournoi du Super Six afin de déterminer le meilleur poids super-moyen de la planète.

Andre Ward vs Carl Froch– De 2009 à 2011 aura lieu le tournoi du super six. Ce tournoi qui a été organisé par le réseau de télévision Showtime avait pour but de faire un maître absolu chez les super-moyens. Ce prestigieux tournoi a réuni entre autres Carl Froch, Andre Dirrell , Arthur Abraham, Glen Johnson, Jermain Taylor, Mikkel Kessler, Allan Green, et bien sûr, Andre Ward. C’est ce tournoi Britanniquequi propulsera le statut de S.O.G comme étant un des meilleurs boxeurs de la planète après avoir remporté une finale endiablée contre le Carl Froch.

andre-ward-et-jay Z– Après des déboires avec son ancien promoteur Goossen promotions qui aura duré belle lurette, Ward rejoindra les rangs de l’écurie Roc Nation Sports. Après une longue absence loin des rings à se battre en cours, Ward fit son retour sur le ring le 20 juin 2015 en battant par TKO le boxeur britannique Paul Smith. Il se battra ensuite à deux reprises en 2016 en remportant deux décisions unanimes contre le Cubain Sullivan Barrera ainsi que contre le Colombien Alexander Brandt.

Le 19 novembre aura lieu du côté de Las Vegas au Nevada , le Championnat du monde unifié des poids mi-lourds entre le « Krusher » Sergey Kovalev qui défendra ses titres de la IBF/WBA/WBO contre « Son of God » Andre Ward. C’est certainement un combat de style qui nous attend et rares sont ceux qui peuvent prévoir l’issue de ce combat. D’un côté il y a un boxeur puissant, qui aime mettre la pression et qui possède un jab phénoménal. De l’autre côté, un technicien hors pair qui aligne intelligence, vitesse, déplacements efficaces et une défensive quasi parfaite.

Assisterons-nous à un knockout rapide de Kovalev ou à un combat géré de bout en bout par Andre Ward? La réponse nous sera dévoilée dans moins d’une semaine. D’ici là, je vous souhaite à tous un excellent gala et bonne boxe à tous!

Kovalev Ward

 

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Aller à la barre d’outils