BUTLERvsCOOK_EVENKO
Boxe québécoise pour tous les amateurs de boxe francophones – 12rounds.ca

Boxer ne change pas le monde, sauf que…

Par François Bouchard

Rien de ce qui est arrivé hier ne m’a surpris. Même si je ne suis pas un fan d’arts martiaux mixtes, je respecte le talent de ces athlètes multidisciplinaires. Et quand l’organisation UFC a mis sur pied un combat entre l’ancienne championne mondiale de boxe Holly Holm et la vedette de l’organisation et championne des poids coqs Ronda Rousey pour le UFC 193 à Melbourne en Australie, je me suis dit: «Quelle erreur, Holm risque de surprendre». Et c’est effectivement ce qui est arrivé.

Généralement, lorsque des athlètes qui émanent de la boxe s’en vont compétitionner en arts martiaux mixtes, les succès sont mitigés car ils ne font que transporter leur réputation. Ce fut le cas de Stéphane Ouellet et de l’ex-champion mondial James Toney. Mais Holly Holm est faite d’un autre métal.

Première des choses, elle s’entraîne de façon diligente. Il n’y a qu’à voir sa taille de guêpe et ses muscles abdominaux découpés. On ne pouvait pas en dire autant de Toney ou de Ouellet, deux boxeurs qui ont tenté l’aventure passées leurs meilleures années alors qu’Holm est un jeune 34 ans et a quitté le noble art à son sommet.

En second lieu, Holm a longtemps été championne de boxe oui, mais aussi championne nationale de kickboxing! Et elle a été dominante enholmkick tant que championne de boxe. Je n’irais pas jusqu’à dire que la boxe seule a fait le travail pour Holly, le coup de pied que Rousey a reçu pour s’effondrer au deuxième round était magistral. Mais la position de gauchère de Holm et l’entêtement de Rousey de bloquer les mains gauches avec sa tête ont mené à la perte de cette dernière. Ça et sous-estimer l’athlète qu’est Holm, qui s’est aussi permis un «takedown» sur l’ancienne médaillée de bronze olympique de judo. La championne déchue n’a pas su canaliser sa haine pour la transformer en énergie positive, se contentant de foncer sur son adversaire agile sans lui barrer la route. Le jeu de pieds de la combattante d’Albuquerque aura donc aussi contribué à la déroute de Rousey. J’ose croire qu’elle ne reparlera pas d’un affrontement avec Floyd Mayweather!

rouseyCe n’est pas la fin pour Rousey. Elle devra apprendre à mieux gérer son tempérament et améliorer sa partie boxe, surtout en défensive. Elle devra aussi travailler sur ses esquives, couper le ring et sa capacité à trouver la distance.  Hier soir, l’athlète la plus complète et la plus préparée a remporté la victoire.

En somme, la boxe ne change pas le monde, sauf celui d’Holly Holm et de Ronda Rousey!

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Aller à la barre d’outils