Boxe québécoise pour tous les amateurs francophones – 12rounds.ca

Ernesto España Jr, sur la route de son père et de son oncle

Ernesto España Jr

Par William Castillo

Le 16 juin à Shawinigan en sous-carte de Simon Kean VS Adam Braidwood, le Montréalais Yves Ulysse Jr sera opposé à Ernesto España, un boxeur originaire du Venezuela. J’ai eu le plaisir de m’entretenir avec lui récemment, voici le bilan de ma discussion avec lui.

Tout d’abord, soulignons qu’en 1979 son père, Ernesto España (36-8-0, 29 KO) a été sacré champion des poids léger WBA, il succèdait alors à Roberto Duran. De plus, en 1992 son oncle Crisanto España (31-1-0, 25 KO) a mis K.O Meldrick Taylor pour conquérir le titre de champion du monde WBA chez les mi-moyens. Des exploits que España fils veut imiter évidemment. 

Sa fiche de 25-0-1, 20 K.O, parle pour lui-même, c’est clairement un cogneur. Il a confiance de remporter son combat face Yves Ulysse jr. Ce duel sera une intéressante bataille entre deux guerriers qui souhaitent briller parmi les meilleurs 140 livres au monde. Voici ce que Ernesto España Jr nous a raconté.

12 Rounds : Tu es âgé de 36 ans et tu te bats chez les pros depuis 5 ans. Peux-tu nous parler de ton parcours amateur ?

España Jr : J’ai commencé à 15 ans dans la boxe amateur, j’ai progressé jusqu’à l’âge de 22 ans. Après je suis retourné aux études. Quatre ans plus tard, je suis revenu à la boxe amateur et j’ai fait mes début dans la boxe professionnelle à l’âge de 31 ans. En boxe amateur, j’ai une fiche de 105 combats dont 88 gains et 17 défaites.

12 Rounds : Ton père et ton oncle ont été champions du monde de la boxe. Est-ce que c’est eux qui t’ont inspirés ?

Crisanto EspañaEspaña Jr : Quand j’étais petit, je n’avais pas de plans d’être boxeur. J’ai toujours joué au baseball. Mon père, ne voulait pas que je pratique la boxe. Quand il a gagné le titre de champion du monde en 1979, je n’étais pas encore né. Mais quand mon oncle Crisanto, a gagné le championnat du monde, j’étais un ado, c’est lui qui m’a inspiré.

12 Rounds : Parles-nous de toi comme boxeur, quel est ton meilleur coup ? Ta plus grande force dans le ring ?

España Jr : Je suis un boxeur qui est toujours à l’offensive. Ma taille de six pieds est très avantageuse dans la catégorie des 140 livres.

12 Rounds : Tu vis à Caracas, la capitale du Venezuela, as-tu de la facilité à te trouver des partenaires d’entraînement de qualité ?

Cristian Baez Cesar Ignacio Paredes Frank Rojas Jesus Martin España Jr : Je suis chanceux de travailler avec des partenaires d’entraînement de niveau mondial dont Frank Rojas (5e WBA à 147 livres) et Cristian Baez (9e WBA à 135 livres) et quelques d’autres de grande qualité.

12 Rounds : Est-ce que tu travailles avec le même entraîneur depuis tes débuts en boxe ?

España Jr : Oui, il s’appelle Orangel Ramos.

12 Rounds : Ton seul combat à l’extérieur du Venezuela a eu lieu en Espagne et il s’est terminé par un verdict nul. Comment s’est passé ce combat avec Ruben Nieto (18-1-1, 9 KO) et comment as-tu vécu cette expérience ? 

España Jr : Les journalistes en Espagne ont écrit que je méritais de gagner ce combat. Ça été très dur, quoique je n’étais pas à 100 % de mes conditions. Je pense que j’aurai pu le battre par KO. Nieto m’a dit après le duel que si j’avais attaqué plus activement dans les deux derniers rounds, il aurait abandonné.  Après notre combat, il a annoncé officiellement qu’il prenait sa retraite.

12 rounds : Ton combat avec Yves Ulysse Jr aura lieu le 16 juin, Tu as commencé ta préparation quand ? Qu’est-ce qui t’a convaincu d’accepter ce combat au Canada face à un boxeur classé mondialement ?

Jose Ernesto EspanaEspaña Jr : En avril dernier, j’avais un combat de prévu en Russie, mon adversaire a perdu son duel précédent et il a été suspendu. Donc, je suis redevenu disponible et j’ai poursuivi mon programme d’entraînement. Je suis bien content d’avoir accepté ce combat avec Ulysse, je suis à la recherche de ce type de défi parce que je veux disputer rapidement un combat par le titre mondial, et pour y arriver, je dois vaincre des rivaux comme lui.

12 Rounds : Qu’est-ce que tu connais de lui ? Quel est selon toi, sa plus grande force ? as-tu pu voir plusieurs vidéos de lui ?

España Jr : En réalité je n’en sais pas beaucoup sur lui, ils m’ont dit qu’il est rapide et qu’il aime se battre pour le public. Je n’ai pas vu de vidéo de ses différents combats.

12 Rounds : À quoi tu t’attends comme combat ?

España Jr : Cela va être une bataille dont le public va profiter. Je vais sortir sortir fort pour me remporter les premiers rounds et je n’ai pas l’intention d’attendre la cloche finale pour l’emporter.

One Comment

  1. Pingback: Christian Uruzquieta, le prochain défi de Mathieu Germain

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Aller à la barre d’outils