Boxe québécoise pour tous les amateurs francophones – 12rounds.ca

Johann Duhaupas nous parle de Joshua-Povetkin, Simon Kean et Oscar Rivas

Par Richard Cloutier

Le poids lourd Français Johann « Reptile » Duhaupas (37-5-0) est de passage au Québec afin de prendre part à la préparation de Simon Kean (15-0-0), en vue de son combat du 6 octobre contre l’Ontarien Dillon Carman (13-3-0).

Duhaupas povetkinDuhaupas a été champion WBC Silver en 2016. Il a affronté Alexander Povetkin en décembre 2016, se faisant passer le KO au sixième round. Quelques mois plus tôt, soit en septembre 2015, il avait fait face au titulaire de la couronne WBC, Deontay Wilder, qui l’a arrêté au 11e round.  

Puisque le Russe Alexander Povetkin (34-1-0) va affronter le roi de la division des lourds et champion unifié (WBO, IBF, WBA, IBO), le Britannique Anthony Joshua (21-0-0) samedi prochain au Wembley Stadium, en Grande-Bretagne, 12Rounds.ca a demandé à Duhaupas de revenir sur ses combats, puis d’y aller de sa prédiction.  

« Mes deux affrontements sont incomparables. J’ai boxé Wilder avec une préparation courte, certes, mais j’ai eu cinq semaines. Dans le cas de Povetkin, ce n’était pas prévu. J’avais zéro jour de préparation et 5 kg de trop, tandis que lui était prêt et dopé. Je savais que j’avais peu de chances, mais comme les opportunités de ce genre sont rares, j’ai accepté le combat », explique Johann Duhaupas.

Rappelons en effet que le 17 décembre 2016, Alexander Povetkin devait affronter Bermane Stiverne dans le cadre d’un combat de championnat du monde WBC intérimaire. Toutefois, à quelques heures d’avis, le WBC a décidé de ne plus reconnaître le combat après que Povetkin eut été contrôlé positif à l’ostarine, ce qui a mené au désistement de Stiverne. Sans beaucoup d’alternatives, le matin même du gala, le promoteur a offert le combat à Johann Duhaupas, présent à Ekaterinbourg, en Russie, à titre de spectateur.

Et quelle est sa prédiction ? « Pour moi, Joshua va battre Povetkin. Quant à un éventuel combat entre Joshua et Wilder, je verrais Wilder gagnant, car il a un très gros punch et une plus grande agressivité ».

Joshua Povetkin

Le Québec, tel que vu par Johann Duhaupas

Johann Duhaupas, qui doit remonter dans le ring le 28 octobre en Bulgarie, en sous-carte du choc qui opposera Hughie Fury à Kubrat Pulev, selon ce qu’il a confié au Nouvelliste, est de passage au Québec après avoir accepté l’invitation de l’entraîneur Jimmy Boisvert à prendre part au camp d’entraînement de Simon Kean.

Rappelons que l’Olympien de Trois-Rivières défendra son titre WBC Francophone face à l’ancien champion canadien Dillon Carman le 6 octobre, au Centre Vidéotron à Québec, lors d’un événement présenté par Eye of the Tiger Management.

« Simon est puissant et rapide. S’il continu et qu’il monte en adversité, il aura de belles opportunités devant lui », témoigne Duhaupas, qui a mis les gants avec lui.

Lors de son plus récent combat, disputé le 28 avril dernier au Barclays Centre, à Brooklyn, Duhaupas a fait la limite avec l’espoir Jarrell Miller (20-0-1). Avant d’être approché pour ce combat, le Groupe Yvon Michel avait évoqué un éventuel affrontement entre Duhaupas et l’Olympien Oscar Rivas (24-0-0), actuel champion NABF. Les deux poids lourd ont d’ailleurs pris part à des combats distincts sur la même carte le 14 décembre 2017, au Palais des sports Marcel-Cerdan de Levallois-Perret, en France. Le plan étant de les voir ensuite s’affronter en 2018.

« Ce combat m’est venu aux oreilles, mais on ne m’en a jamais parlé directement », précise Johann Duhaupas. Puisque pour lui, ce combat n’était pas programmé, il n’a jamais pris le temps d’analyser le style d’Oscar Rivas. Duhaupas ajoute : « Mais si Oscar et son team veulent ce combat, je suis ouvert aux négociations ».

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *