Boxe québécoise pour tous les amateurs francophones – 12rounds.ca

Kovalev-Alvarez vu par Sébastien Gauthier

Kovalev-Alvarez face a face

Dans moins d’une semaine, les amateurs de boxe de la région de NY se rassembleront à Atlantic City pour assister à une double confrontation chez les mi-lourds avec Kovalev-Alvarez et Bivol-Chilemba. Évidemment, le réseau HBO sera de la partie pour nous présenter cette grande soirée de boxe.

En vue de ce combat de championnat du monde WBO des mi-lourds pour le Montréalais d’origine colombienne, nous avons préparés une dizaine de questions pour aller plus loin que le traditionnel : Kovalev-Alvarez, qui va l’emporter ?

Aujourd’hui, nous vous présentons les réponses de notre collaborateur Sébastien Gauthier (ex-boxeur pro, entraîneur, analyste à RDS et au 98,5) qui a bien voulu se mouiller.

12 Rounds : Eleider Alvarez a été pendant plus de deux ans et demi l’aspirant obligatoire à la WBC. Être obligé de choisir la WBO pour avoir une chance en championnat du monde est-ce un soulagement ou un prix de consolation ?

Sébastien Gauthier : C’est clairement un soulagement!!! Car, non seulement, il a enfin sa chance pour un titre mais c’est aussi contre celui qui est considéré comme le meilleur de la division.

12 Rounds : Le duel Kovalev-Alvarez a été signé le 18 avril. Qui est le plus avantagé des deux boxeurs par une longue préparation de trois mois et demi ?

Sébastien Gauthier : Selon moi, Eleider Alvarez est favorisé car son équipe pourra mieux établir la stratégie et la pratiquer.

12 Rounds : Eleider Alvarez a tenu trois semaines de son combat d’entraînement en Colombie à Bogota. Est ce plus facile d’attirer des partenaires d’entraînement là-bas plutôt qu’à Montréal ou est ce que ça l’a aucune importance?

Sébastien Gauthier : Je crois qu’il y a un aspect mental très fort car il se retrouve chez lui où tout a débuté. Ça lui rappelle les sacrifices qu’il a fait pour réussir. Je crois aussi qu’il a eu beaucoup d’aide locale pour compenser les boxeurs renommés qui ont refusés l’invitation de Marc Ramsay.

12 Rounds : Sergey Kovalev en sera à son troisième combat sous les conseils de Abror Tursunpulatov. Comment avez-vous trouvé la performance de Kovalev contre Igor Mikhalkin ?

Sébastien Gauthier : Face à Mikhalkin, les critiques étaient sévères mais moi je regardais les éléments techniques et je trouvais Kovalev bien meilleur qu’avec John David Jackson. De plus, il faut considérer que c’est difficile de ‘’knocker’’ quelqu’un qui cherche plus à survivre qu’à gagner.

12 Rounds : Marc Ramsay voit pour la seconde fois un de ses protégés affronter Kovalev. Par contre, depuis mars 2015 le russe s’est incliné deux fois face à Ward et il a changé d’entraîneur. À quel point les notes de Ramsay de l’époque de Pascal sont utile pour le clan Alvarez ?

Sébastien Gauthier : La base (technique) de Kovalev reste la même donc tout ce que Ramsey a vu est toujours là. Sauf qu’il a cette fois un technicien qui peut suivre une stratégie et mieux s’adapter.

12 Rounds : Dans la stratégie d’Alvarez les coups au corps seront évidemment présent. De quelles façons Kovalev peut se protéger contre ce type d’attaque?

Sébastien Gauthier : Avant de pouvoir toucher le corps, il faut trouver le moyen de s’approcher. Sergei Kovalev a un jeu de pieds subtile et un jab percutant.

12 Rounds : Alvarez a nécessairement pris de l’assurance suite à ses gains face à Bute et Pascal. Est-ce que vous croyez que le Colombien avait besoin de ces deux victoires pour finaliser sa préparation ou il etait déjà prêt à se battre en championnat du monde ?

Sébastien Gauthier : Alvarez avait besoin de ces combats pour établir un peu de notoriété au Quebec mais surtout financièrement sécuriser son avenir avant de se lancer dans des combats physiquements difficiles.

12 Rounds : Selon toi, quelle devrait être la stratégie du clan Kovalev ?

Sébastien Gauthier : Pour Kovalev, la priorité est de gérer le distance et de garder Alvarez prudent et hésitant. Faire le combat technique, toucher et ne pas se faire trop toucher. Il est le champion à battre.

12 Rounds : Selon toi, quelle devrait être la stratégie du clan Alvarez ?

Sébastien Gauthier : Dès les premiers instants, voler le jab et déstabiliser Kovalev. Utiliser le 2-1 , combinaison que Sergei utilise pour garder cette fameuse distance, pour lui voler le rythme et le faire hésiter. C’est à ce moment-là qu’il pourra plus bousculer Kovalev et attaquer le corps aussi.

12 Rounds : Tu t’attends à quoi comme style de combat ? Ça devrait se dérouler comment ? Qui favorises-tu?

Sébastien Gauthier : Kovalev est le favori et je m’attends à ce qu’il garde Alvarez a distance pour quelques rounds. J’ai l’impression qu’Alvarez va prendre des risques et si il est capable d’absorber les coups de Kovalev, il tentera d’augmenter le rythme ce qui pousserait Sergei Kovalev mentalement et physiquement vers l’épuisement. Plus le rythme est élevé , plus ça avantage Alvarez. Je souhaite à Alvarez le combat parfait.

Kovalev-Alvarez par Sebastien Gauthier

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *