Boxe québécoise pour tous les amateurs francophones – 12rounds.ca

Le gala des comparables

Par Jean-Luc Autret

Samedi, la boxe est de retour au Centre Bell avec en vedette David Lemieux et de nombreux combats de qualité en sous-carte. Camille Estephan et son organisation nous proposent un concept qu’InterBox a utilisé à quelques reprises dans le passé : puisque la finale n’est pas aussi attrayante qu’ils l’auraient souhaité, beaucoup d’argent ont été investis dans le reste de la carte pour offrir un gala de bonne qualité. En fait, cette sous-carte a coûté près du double de celle du 20 juin 2015. 

En plus, d’avoir dépensé beaucoup d’argent, l’ensemble des adversaires qui seront présents samedi nous offriront de nombreux comparables avec d’autres boxeurs d’ici. Cet élément nous inspire donc une analyse de chacun des combats en mettant de l’emphase sur différentes comparaisons qui nous sont proposées.

Lemieux face à un gaucher

david-lemieuxSoyons honnêtes, les attentes étaient hautes pour le retour de David Lemieux présentement classé 4e à la WBC et à la WBO ainsi que 7e à l’IBF. Nous sommes progressivement passés de Canelo Alvarez, Billy Joe Saunders à Curtis Stevens pour finalement accoucher de Christian Rios. C’est un peu normal que certains amateurs soient déçus. Par contre, le fait d’affronter un gaucher ça ouvre une porte intéressante en direction de Saunders, le champion WBO depuis décembre dernier.

Parmi les plus grands faits d’arme de l’Argentin Rios, soulignons qu’il a fait un combat nul avec son confrère Jorge Sebastien Heilland (28-4-2, 15 KO) en 2012, celui-ci est présentement classé no 1 à la WBC. De plus, il y a un an, il a fait la limite en Angleterre avec le prospect Tommy Langford (17-0-0, 6 KO), 2e WBO et 15e WBA. Et comme Rios n’a jamais été arrêté, un KO de Lemieux lui permettra possiblement passé en avant Langford comme aspirant au dernier titre des poids moyens n’appartenant pas Golovkin.

Bref, on pourra comparer Lemieux aux performances de Heilland et Langford, mais surtout évaluer le niveau de confort de Lemieux face à un gaucher. Ceux qui ont une bonne mémoire se rappelleront que le dernier gaucher à avoir affronté David, c’est Fernando Guerrero en mai 2014.

Steven Butler contre un cogneur

steven-butlerOn s’attendait que Butler affronte l’Ontarien Brandon Cook, présentement classé 8e à la WBA, mais le jeune prodige de Rénald Boisvert voit sa progression se poursuivre malgré le changement de rival et il a finalement une commande tout aussi intéressante devant lui. L’Albertain Janks Trotter (10-3-1, 10 KO) applique parfaitement le dicton «tout pour gagner» lorsqu’il entre dans le ring. En 16 combats, il s’est rendu à la limite que deux fois. Et lorsqu’il gagne, c’est toujours suite à un KO.

Personnellement, j’ai pu le voir de très proche à Toronto contre Walid Smichet, je peux affirmer que si Butler est le moindrement ébranlé, Trotter va tout faire pour le finir. Par contre, le boxeur de 32 ans n’est pas infaillible, Adam Trupish et le prospect américain Christopher Pearson (14-1-0, 10 KO) l’ont couché au plancher. En bref, on s’attend à quelques rounds très explosifs et le nouveau papa devra faire bien attention de ne pas se faire pincer.

Maduma VS Sismundo

Ghislain Maduma et Joachim AlcineLe montréalais d’origine congolaise Ghislain Maduma a l’opportunité de se démarquer samedi en affrontant Ricky Sismundo (30-9-3, 13 KO). On s’en rappelle tous, le Philippin installé au Japon a obtenu un verdict nul le 13 mai dernier contre Dierry Jean, mais de nombreux observateurs lui donnaient la victoire. Il s’agit de l’un des meilleurs exemples de comparable que l’on peut trouver.

Entraîné par Freddie Roach depuis un an, Maduma se doit de dominer Sismundo pour retrouver sa place dans les classements mondiaux. Son camp d’entraînement a duré onze semaines et il a pu mettre les gants avec trois médaillés olympiques ainsi que la légende Shane Mosley. Son objectif est de démontrer qu’il est le meilleur boxeur au Canada. Il est conscient qu’il doit se méfier de la force de frappe de son rival et il compte bien être alerte en tout temps. Maduma sera accompagné sur le ring par Marvin Senerez Somodio, l’un des adjoints de Roach, et de Joachim Alcine.

Les deux boxeurs savent qu’ils vont s’affronter depuis environ deux mois, il s’agit d’un fait rarissime en boxe, alors que trop souvent le boxeur étranger a beaucoup moins de temps pour se préparer. Nous vous avons présenté une entrevue avec Sismundo, il y a quelques jours. Sans aucun doute, lui aussi est prêt pour offrir une performance digne de sa réputation.

Simon Kean face à David Torres

simon-kean-et-mike-moffaLe géant originaire du Cap-de-la-Madelaine en Mauricie, Simon Kean en est préparation pour un combat encore plus important le 19 novembre prochain alors qu’il fera la finale à Mississauga en Ontario. Opposé samedi au Mexicain David Torres Garcia (10-3-0, 9 KO), Kean verra sa performance certainement comparée à celle d’Oleksandr Teslenko qui a affronté le mexicain en avril dernier. Le duel s’est terminé au second round.

Pour ceux qui l’ignorent, Teslenko (7-0-0, 6 KO) est un Ukrainien de 24 ans qui est dirigé par Egis Klimas, le même gérant que Sergey Kovalev et Vasil Lomachenko. Avec Kean, il représente l’avenir chez les poids lourds canadiens. Le Torontois d’adoption se battra pour le titre NABA à Winnipeg le 28 octobre prochain.

Mian Hussain contre un ancien rival de Clayton

mian-hussainLe protégé de Stéphan Larouche, Mian Hussain est opposé au plus récent adversaire de Custio Clayton, Silverio Ortiz (34-18-0, 16 KO). Le boxeur de 33 ans n’a pas seulement affronté l’olympien de la Nouvelle-Écosse, il a aussi monté dans le même ring avec les Humberto Soto (DU12), ancien champion du monde, Herman Ngoudjo (TKO6), Frankie Gomez (DU10) 7e WBO et 8e WBC ainsi que Pablo Cesar Cano (DU10).

Selon Clayton lui-même, Ortiz est le meilleur boxeur qu’il a affronté chez les pros, parce qu’il a réellement tenté de gagner durant les six rounds de leur combat.

Ce serait surprenant que Hussain obtienne un KO samedi lui qui a obtenu des décisions unanimes à ses cinq derniers combats. L’aîné de la famille Hussain était un gros cogneur à ses débuts pros, mais plusieurs blessures l’ont ralenti. Pourra-t-il retrouver sa touche magique?

Batyr aussi contre un ancien rival de Clayton

batyr-jukenbayev-et-stephane-laroucheLe Kazakh de 25 ans aussi est opposé à un ancien opposant de Custio Clayton, soit Ivan Pereyra (20-7-0, 14 KO) qui n’a duré que deux petits rounds en novembre dernier à Québec. Heureusement pour le gaucher, Pereyra a fait d’autres combats au Canada et il offrira au clan de Jukembayev plusieurs comparaisons.

Le Mexicain de 27 ans s’est battu à deux autres reprises au Québec, on l’a vu face à Antonin Décarie (TKO5) et contre Main Hussain (DU8). De plus, il a affronté deux compatriotes qui voyagent avec lui soit Manuel Mares, victoire par TKO au 2e, et Silverio Ortiz, défaite par TKO au 8e round. Autre élément intéressant sur Pereyra, il a déjà détenu trois titres mineurs, dont celui de champion du monde jeunesse à 147 livres.

Après seulement cinq combats, la progression de Batyr est très intéressante. Maintenant impliqué dans son premier duel de huit rounds, le protégé de Stéphan Larouche prendra combien de temps pour se débarrasser de son rival? On prédit un maximum de trois échanges.

Théroux face à une 3e ex-rival de Clayton

david-therouxEn voulez-vous des comparables et bien en voilà. Jose Emilio Perea (23-7-0, 15 KO) est effectivement le 3e ancien adversaire de Custio Clayton à participer au gala de samedi. Le Mexicain a même fait la finale du Casino en mai dernier alors qu’il a été passé KO au 10e round. L’expérimenté boxeur de 33 ans est tellement coriace que le Groupe Yvon Michel prévoyait initialement impliquer un titre mineur lors de son duel avec Clayton.

Comme plusieurs le savent, Perea a reçu une bourse de 17 725$ pour affronter Clayton. Cette fois-ci le combat est d’une durée de huit rounds, donc sa paie est un peu réduite. Mais le fait d’être impliqué dans un «swing bout» démontre à quel point Camille Estephan a investi pour offrir une carte de haut niveau.

Pour Théroux, il s’agira d’un test important lui qui a remporté ses cinq derniers duels avant la limite. À quel point, il sera capable de dominer Perea. Si le boxeur de 22 ans trouve le moyen de vaincre le Mexicain avant la limite, on sera forcément obligé de se questionner sur la force de frappe de Clayton.

Mathieu Germain contre la dernière victime de Théroux

mathieu-germainSurnommé «G-Time», Mathieu Germain est opposé à Manuel Mares (16-9-0, 14 KO), qui a été passé KO par David Théroux au 6e round en mai à Sorel. Le protégé de Mike Moffa a eu des problèmes de santé dans les derniers mois qui l’ont forcé à l’inactivité. Il voudra sûrement être plus expéditif que son collègue Théroux.

La compétition est forte à 140 livres dans l’organisation de Camille Estephan avec les Maduma, Ulysse, Batyr, Théroux, Hussain et Germain. On peut penser que Mathieu n’a pas fini d’affronter des anciens adversaires de ses collègues.

stephane-larouche-et-ablaiEn terminant, deux autres combats se sont ajoutés récemment. Le prospect de Golden Boy Promotions D’Mitrius Ballard (14-0-0, 10 KO), un super moyen de 23 ans, affrontera Gergo Horvath en ouverture de gala. Le Hongrois n’a fait que deux rounds face à Erik Bazinyan en mars dernier. Le 10e combat de la soirée impliquera le Montréalais d’origine Kazakh Ablaikhan Khussainov (2-0-0, 2 KO) face au Hongrois Attila Csereklye (6-2-0, 4 KO).

3 Comments

  1. Didierboxe@hotmail.com'

    Didier Boxe

    19 octobre 2016 at 22 h 18 min

    Lemieux face à un gaucher…

    Billy Joe Saunders est champion et gaucher… Lemieux aimerait bien l’affronter mais Saunders cherche des poissons plus gros et il perdera son titre contre GGG ou Canelo bien avant d’affronter Lemieux.

    Les proches de Lemieux savent très bien qu’il a peu de chance d’affronter Saunders et lorsqu’ils disent avoir un plan et une raison d’affronter un gaucher, ce n’est pas Saunders qu’ils visent…

    LUCIAN BUTE

    C’est Bute le gaucher qu’il vise!! Lemieux va bientôt le défier et ce serait un excellent combat local, on remplirait le centre Bell ou Vidéotron.

    Dites moi ce que vous en pensez!!!

    • blhecenm@yahoo.com'

      Bernard L'Hermite-Charest

      20 octobre 2016 at 13 h 47 min

      Non.

  2. Pingback: David Théroux et Sorel, une histoire d'amour qui se poursuit

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *