Boxe québécoise pour tous les amateurs francophones – 12rounds.ca

Lucas Matthysse: Les mains de fer de la boxe argentine

lucas-matthysse et Oscar de la Hoya

Par William Castillo

Lucas Matthysse est considéré par plusieurs chroniqueurs de la boxe comme le meilleur boxeur de l’histoire en Argentine. Ce pays d’Amérique du Sud a produit de grands combattants qui ont fait la gloire de la boxe argentine, dont Pascual Perez, Nicolino Locche, Carlos Monzón, Victor Galindez et le poids lourd Oscar “Ringo” Bonavena. À l’approche du prochain défi de Matthysse, qui aura lieu samedi, voici un portrait de sa carrière.

Un parcours de champion sans le titre

Lucas Matthysse soleilLucas Martín Matthysse, surnommé “La Maquina” ou en français la machine, est née le 27 septembre 1982, dans la ville de Trelew, une petite ville de 100 000 habitants au centre de l’Argentine. Pour certains, Matthysse est l’un des meilleurs boxeurs actifs grâce à sa force de frappe dévastatrice, lui qui compte 35 victoires par knockout sur ses 38 victoires.

Pendant son parcours amateur, il a remporté la médaille d’or des championnats panaméricains de 2001, puis la même année, il a participé aux championnats du monde à Belfast en Irlande ainsi qu’aux jeux Panaméricaines de 2003 à Santo Domingo en République Dominicaine.

Lucas a débuté sa carrière professionnelle en 2004 chez lui à Trelew, avec un K.O sur Leandro Almagro. En trois ans, il cumule une fiche de 17-0-0, tous par KO. En mai 2007, il se bat aux États-Unis pour la première fois, ça dure à peine deux minutes. 

Zab_Judah_vs._Lucas_Martin_MatthysseSa première défaite est fort controversée, elle survient le 6 novembre 2010 alors qu’il affronte l’Américain Zab Judah. Devant les caméras de HBO à Newark au New Jersey, le boxeur originaire de Brooklyn l’emporte par décision partagée 114-113, 114-113, 113-114 malgré sa chute au 10e round. Le duel impliquait le titre NABO ainsi que la position d’aspirant no 2 à la WBO et à l’IBF. 

Deux mois plus tard, il remonte sur le ring en Argentin et il passe le KO en huit rounds à l’ancien champion du monde DeMarcus Cortney. En juin 2011, il revient au pays de l’oncle Sam et sur les ondes de HBO pour se mesurer à Devon Alexander, qui vient tout juste de perdre ses titres IBF et WBC face à Timothy Bradley Jr. Malgré une chute au 4e, Alexander l’emporte aussi par décision partagée (96-93, 95-94, 93-96).

Matthysse retourne prendre confiance en Argentine avec deux victoires. Puis sur les ondes de Showtime en juin 2012, en cinq rounds il force à l’abandon l’ancien champion du monde Zab Judah. Trois mois plus tard, il devient le champion intérimaire de la WBC à 140 livres, titre qu’il défend à trois reprises. 

Lucas_Matthysse_Poster vs garciaEn mai 2013, son promoteur Golden Boy Promotions organise un duel entre lui et Lamont Peterson, alors que l’Américain est champion IBF. Le gagnant obtient le privilège d’affronter le double champion Super WBA et WBC Danny Garcia. Le seul hic est que le duel Peterson-Matthysse se fait à un poids de 141 livres, donc le titre IBF n’est pas en jeu… L’Argentin démoli Peterson en trois petits rounds. 

Tel que promis, Matthysse se frotte à Danny Garcia quatre mois plus tard. Le duel est en sous-carte de Mayweather-Canelo à Las Vegas. Les puissants crochets de gauche de Garcia font la différence au point que Matthysse à un oeil fermé à partir du septième round. Il visite même le plancher pour la premîère fois de sa carrière au 11e round. Malgré sa vision fortement affectée, il n’a pas un si gros retard sur la carte des juges (114-112, 115-111, 114-112). Cette défaite lui rapporte quand même la coquette somme d’un million de dollars américain.

La puissance de frappe et le courage de Matthysse en fait un chouchou de la télé américaine. Malgré sa défaite face à Garcia, il reste actif aux États-Unis en affrontant  le Californien John Molina Jr pour une somme de 200 000 $. Il obtient un spectaculaire K.O aux 11e round et le magazine The Ring choisit cette bataille comme son combat de l’année   en 2014.

En septembre 2014, il passe un KO expéditif, en deux petits rounds, au Mexicain Roberto Ortiz et il devient champion argenté de la WBC. Puis en avril 2015, il affronte un autre guerrier des temps moderne, le Russe Ruslan Provodnikov. Le duel est présenté à Verona dans l’État de New York et comme on si attendaient les deux bagarreurs se concentrent sur l’offensive. Après un combat fort spectaculaire, Matthysse l’emporte par décision majoritaire (114-114, 115-113, 115-113). 

En octobre 2014, Matthysse a une nouvelle opportunité de devenir champion du monde. Puisque Danny Garcia a monté de division, l’Argentin se voit offrir d’affronter l’Ukrainien Viktor Postol pour le titre vacant de la WBC. Malheureusement, il se frotte à plus fort que lui et il est passé KO au 10e round. 

Après cette défaite il a pensé à la retraite, mais après une pause de dix-neuf mois, le puissant cogneur Argentin choisi de travailler avec le célèbre entraîneur mexicain Joel Diaz. Son retour ce fait chez les poids mi-moyens alors qu’il s’impose au cinquième round face à Emmanuel Taylor. Il en récolte du coup les titres WBA Inter-Continental et WBO International. 

L’heure de la vérité pour Lucas Matthysse

Si l’Argentin a quatre défaites, tous face à des champions du monde; Zab Judah, Devon Alexander, Danny Garcia et Viktor Postol, il peut se vanter d’avoir vaincu quatre anciens champions du monde; soit DeMarcus Cortney (TKO8), Humberto Soto (AB3), Lamont Peterson (TKO3) et Ruslan Provodnikov (DM).

Lucas Matthysse le 27 janvierSur les ondes de HBO samedi prochain et présenté par Golden Boy Promotions, Lucas Matthysse (38-4, 35 KOs) va livrer son troisième combat de championnat du monde. Cette fois-ci, c’est chez les 147 livres qu’il a sa chance, pour le titre vacant régulier de la WBA. Il fera face au boxeur Thaïlandais invaincu Tewa Kiram (38-0, 25 KOs).

Âgé de 25 ans, Tewa Kiram est un jeune boxeur qui progresse dans les classements de la WBA à 147 livres depuis 2012 au point d’être l’aspirant no 1 depuis un an. Il s’agit de son second combat à l’extérieur de son pays, la première fois c’était au Laos lors de son troisième combat.

Sans aucun doute, la victoire est vital pour le boxeur de 35 ans,. Lui qui a démontré à de nombreuses reprises son style agressif avec ses poings puissants, il devra utiliser un mélange de technique, sagesse et de force pour l’emporter et enfin devenir champion du monde.

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *