Boxe québécoise pour tous les amateurs francophones – 12rounds.ca

Yves Ulysse Junior, la nouvelle coqueluche d’InterBox

Par Jean-Luc Autret

À l’approche du gala Pascal VS Bute, InterBox a annoncé la signature d’un nouveau protégé. Cet heureux élu est nul autre qu’Yves Ulysse Jr et il pourra démontrer l’étendue de son talent le 18 janvier puisqu’il y affrontera le Belge Vango Tsirimokos (6-3-0, 1 KO) dans le premier combat de la soirée.

L’arrivée de ce nouveau boxeur est très importante pour Jean Bédard et son organisation. On doit remonter à mars 2011 pour se rappeler la dernière fois qu’ils avaient signé une entente avec un boxeur autre que Lucian Bute. C’était à l’époque où Pier-Olivier « Apou » Côté remportait sa quinzième victoire.

Il s’agit aussi d’un signe concret qu’il est faux de parler d’une fusion entre le Groupe Yvon Michel et InterBox. Après des années de rivalité, il est maintenant temps de parler de collaboration ou d’une alliance entre deux organisations qui ont des forces complémentaires.

Le parcours amateur d’Yves Ulysse Jr

Adolescent, il pratique autant le basketball, le football que le taekwondo, et il performe très bien dans chacun de ces sports. Âgé de 19 ans, il entend parler d’un boxeur nommé Floyd Mayweather Jr qui se bat pour 35 millions; sa réaction a été aussitôt de se dire : « Je me bats dans la rue pour zéro et lui il fait 35 millions pour un combat. Je veux faire de l’argent moi aussi », déclare-t-il avec enthousiasme.

C’est ainsi qu’il a découvert la boxe au Club Champion, situé dans le quartier St-Michel. Les conseils de Rénald Boisvert lui ont permis de progresser rapidement. Après seulement deux ans de boxe amateur, Junior représente le Québec aux Jeux de la Francophonie au Liban en 2009. Son passage est bien court, un seul combat, mais c’est le début des compétitions internationales.

En janvier 2010, il perd par un point la finale des championnats canadiens, mais il se reprend un mois plus tard aux qualifications de l’équipe nationale et il devient notre représentant canadien chez les 64 kilos. Il fait les quarts de finale aux Jeux du Commonwealth en Inde à l’automne.

En 2011, toujours champion canadien, il est finaliste à la coupe olympique, un tournoi disputé à Puerto Rico. Puis à la fin de septembre, il est en Azerbaïdjan pour représenter le Canada aux Championnats du monde. Il remporte son premier combat et s’incline ensuite face à un Hongrois.

2012, année olympique, Ulysse se rend au Brésil pour participer aux qualifications olympiques. Après avoir éliminé son premier rival, il s’incline 12-9 devant un Colombien. Selon Stéphan Larouche, une grippe a diminué le Montréalais.

La dernière année fut sans contredit la plus occupée pour le boxeur de 64 kilos. Il remporte un tournoi en Serbie et il a l’opportunité de laisser sa marque en se rendant en octobre au Kazakhstan pour les championnats du monde. Lors de son premier combat, Ulysse domine son rival égyptien. Puis, il se défait tout aussi facilement d’un Mexicain. Par contre, en huitième de finale, il doit s’incliner contre un boxeur indien.

« J’ai passé du bon temps avec l’équipe canadienne. Ce que j’ai le plus adoré ce fut de participer à de gros tournois. Je suis très fier d’avoir fini ma carrière en participant au Championnat du monde. J’ai terminé 16e; je sais que j’aurais pu aller plus loin, mais chaque chose à ses raisons » philosophe le boxeur. Au final, Ulysse a passé six ans chez les amateurs, dont quatre ans sur la scène internationale. Il termine son parcours amateur avec une fiche de 53-13-6.

Pour vous donner une bonne idée de son style et de ses habiletés, voici Yves Ulysse Jr en finale du dernier championnat canadien. Il affronte alors l’Ontarien Arthur Biyarslanov.

La décision de devenir professionnel a été réfléchie longuement. Pour l’équipe Ulysse, la garantie d’une progression constante pour le jeune homme était essentielle. Son entraîneur, Rénald Boisvert, nous donne plus de détails : « C’était une question de synchronisme, nous avons signé une entente à long terme avec InterBox parce que nous avons eu l’assurance qu’il pourra se battre régulièrement sur les cartes de GYM et même à l’extérieur du Québec ».

Pour sa part, le boxeur ajoute : « J’ai pris la décision après les championnats du monde. Là-bas, j’ai appris que ce n’est pas la force brute qui fait gagner, mais plutôt le talent, l’agilité et la vitesse. De plus, je voulais faire partie de l’histoire en étant impliqué dans le gala Pascal VS Bute ».

oulignons la décision controversée lors de son duel avec Ayaz Hussain aux qualifications de l’équipe canadienne. Pour ceux qui l’ignorent, Ulysse a dû se battre immédiatement après son retour du Kazakhstan lors des sélections canadiennes de l’équipe nationale. Dans un duel avec le jeune frère de Mian Hussain, les juges ont donné la victoire à Ayaz par décision partagée, mais ç’a été renversé parce qu’un membre du coin Hussain n’était pas autorisé à être là. Ulysse a finalement remporté la finale de ce tournoi.

Arrivée chez les pros remarquée

Lors de l’annonce de la signature d’Ulysse, quatre noms très importants de la boxe québécoise ont salué son arrivée chez les pros. Les boxeurs Jean Pascal et Lucian Bute ainsi que leurs entraîneurs respectifs Marc Ramsay et Stéphan Larouche lui ont souhaité le meilleur des succès chez les professionnels. En réaction à ses appuis, Yves Ulysse Jr s’est dit vraiment content. « Eh les gars, ce n’est pas mon combat en vedette, depuis quand vous me suivez ??? Je ne m’attendais vraiment pas à recevoir autant de fleurs de leur part » s’est exclamé Ulysse.

À quoi peut-on s’attendre de ce boxeur qui évoluera chez 140 livres ? Lui-même et son entraîneur nous donnent quelques détails en attendant le 18 janvier.Yves Ulysse

« Ma plus grande force c’est certainement mon jeu de jambes. Dans les dernières années, j’ai eu la chance de faire du sparring avec l’ensemble des boxeurs pros qui sont proches de mon poids. C’est grâce à eux si j’ai pu performer sur la scène internationale amateur », nous explique le joyeux boxeur de 25 ans.

Selon Rénald Boisvert, son protégé deviendra rapidement un favori de la foule. « Ça fait longtemps qu’un boxeur aussi excitant n’est pas devenu professionnel au Québec. Il se bat pour le monde, pas pour lui-même. L’aspect spectacle est important pour lui, il est sensible à ne pas déplaire aux fans. Il est un boxeur déterminé avec beaucoup de joie de vivre qui fait en sorte qu’il est fait pour ce métier. Il est un boxeur très complet qui a une belle ouverture d’esprit et il y a soif d’apprendre » a-t-il conclu.

4 Comments

  1. Pingback: En attendant le gala Pascal VS Bute | 12 Rounds

  2. Pingback: Yves Ulysse Jr est prêt pour vendredi soir | 12 Rounds

  3. Pingback: EDBBQ – En Direct du BarBeQ 2014 Episode 13 : Marathon All Sports | RadioH2O

  4. Pingback: EDDNP #321 - Keep Moving Forward - RadioH2O

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *