Boxe québécoise pour tous les amateurs de boxe francophones – 12rounds.ca

Zachary Adu Fleurant, le diamant passe chez les séniors

Mike Moffa Zachary Adu Fleurant Martin Germain

Par François Pratte via FQBO

Il y a 6 ans, un diamant très étincelant a été découvert par l’entraîneur Martin Germain. Un jeune boxeur portant le nom de Zachary Adu Fleurant. Portant les couleurs du Club de Boxe Underdog, il désire faire des ravages lors de sa prochaine participation au championnat canadien.

Franchir les étapes minutieusement

Plusieurs longues étapes sont nécessaires pour la transformation d’un diamant brut en diamant taillé. Il y a le clivage, le sciage, le débrutage, la taille en croix et le brillantage. Pour parvenir à un résultat concluant, un travail consciencieux d’une équipe compétente est nécessaire. En effet, les entraîneurs du club de boxe Underdog veillent à rendre Zachary Adu Fleurant le plus flamboyant possible. Cependant, selon le modèle de Développement de l’Athlète de la Fédération Québécoise de Boxe Olympique, 10 années d’efforts soutenus sont nécessaires pour qu’un boxeur atteigne son plein potentiel. Ayant été initié à la boxe au club Champion sous les instructions de son mentor Martin Germain, Zachary a décidé de suivre son entraîneur et de se joindre à l’équipe du club de boxe Underdog il y a 3 ans. Depuis, il ne cesse d’amasser les succès.

Zachary Adu Fleurant Ariane FortinC’est lorsqu’il avait 16 ans que celui qu’on surnomme le diamant a remporté son premier championnat canadien : «J’étais junior et j’avais terminé au deuxième rang au Défi des Champions contre Xavier Gagnon de Québec. Je suis quand même allé au championnat canadien et j’ai fait mon premier combat contre le champion de l’Ontario, ensuite contre un boxeur d’Alberta pour ensuite venger ma défaite contre nul autre que Gagnon. C’était le plus beau moment de ma carrière jusqu’à maintenant», explique Fleurant.

Nouveau dans la catégorie élite qui regroupe tous les boxeurs entre 19 et 40 ans, il désire se tailler une place au sein de l’équipe canadienne. Étant le plus jeune boxeur de sa catégorie, Adu Fleurant a remporté le Défi des Champions 2017. Il a livré des combats chaudement disputés contre Mazlum Akdeniz et Abed El-Safadi pour ensuite être nommés boxeur du tournoi. Il a su impressionner par son calme et ses habiletés dans le ring. Zachary est un boxeur très discipliné qui aime travailler en contre-attaque. Ses plus récentes victoires ont été acquises ainsi et par le respect des plans de matchs établis par ses entraîneurs.

À la conquête d’un rêve

Le diamant doit jumeler ses études avec un horaire exigeant d’entraînement : «Je m’entraîne trois matins par semaine en conditionnement physique au Complexe Sportif Claude-Robillard, j’étudie au Collège Ahuntsic en gestion des affaires et je boxe 5 fois par semaine», raconte Zachary. Ambitieux, le jeune boxeur espère aussi continuer ses études à l’université dès qu’il aura terminé au niveau collégial. En outre, il améliore sa condition physique avec ses compatriotes et boxeurs professionnels Mathieu Germain et David Lemieux sous la direction de Jarek Kulesza. Ces séances d’entraînement sont composées de différents circuits, de course sur piste et de musculation.

Zachary Adu Fleurant Roy JonesL’expérience de ses partenaires d’entraînement et de ses entraîneurs lui permet d’avancer et d’acquérir de la confiance quant au déroulement de sa carrière en boxe olympique. D’ailleurs, son objectif est de suivre les traces de son idole Andre Ward et de représenter son pays aux Jeux olympiques de Tokyo avant de continuer son chemin dans les rangs professionnels. «J’admire ce boxeur parce qu’il a une attitude de gagnant, il est très intelligent dans le ring et il trouve toujours une façon de gagner. On l’a vu à son dernier combat contre Kovalev», dit-il. L’athlète du club Underdog part donc à la conquête du titre national et est confiant qu’il a le potentiel pour y parvenir. Qui sait, peut-être que le championnat canadien 2017 à Québec sera le début du règne de Fleurant chez les 64 kg élite?

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Aller à la barre d’outils