Boxe québécoise pour tous les amateurs francophones – 12rounds.ca

David Théroux: «Mes deux boxeurs préférés sont Joe Frazier et Mike Tyson!»

Par Martin Achard

10553455_688924651176953_5909377611278940463_nLe poids super léger David Théroux (3-0-0, 2 K.-O.) a reçu une nouvelle enthousiasmante pour lui aujourd’hui. Suite à l’annulation du combat impliquant Schiller Hyppolite, c’est lui qui, à sa quatrième sortie professionnelle seulement, se produira en finale du gala présenté vendredi soir au Colisée Cardin, dans sa ville de résidence Sorel-Tracy. Je me suis entretenu avec le spectaculaire athlète de 20 ans peu de temps avant l’annonce de la nouvelle.

12rounds.ca: Que sais-tu de Noel Mejia Rincon (12-3-1, 9 K.-O.), qui sera ton adversaire vendredi dans un combat prévu pour six rounds?

David Théroux: Pas grand-chose. Il est possible de visionner sur le Web un seul de ses combats, datant de deux ou trois ans, de même que l’une de ses séances de sparring. Il semble posséder une belle boxe classique et des mains fluides. Il paraît également avoir les qualités de la plupart des boxeurs mexicains, soit être dur et agressif.

12rounds.ca: Est-ce que tu interprètes comme une marque de confiance de la part de Pierre Bouchard, ton entraîneur, et de Stéphan Larouche, ton gérant, le fait qu’ils aient choisi de t’opposer si tôt dans ta carrière à un adversaire possédant seize combats à son actif (incluant des huit et des dix rounds), de même qu’une bonne fiche?

David Théroux: On peut sans doute le voir comme une marque de confiance. Mais il était surtout important, considérant que je suis le seul boxeur de Sorel-Tracy à prendre part au gala, et que je suis donc responsable de la vente de plusieurs billets, de ne pas me faire affronter un adversaire susceptible de s’avouer trop facilement vaincu. Il est possible que le combat prenne fin dès le premier round, car tout peut arriver dans un ring de boxe, mais quoi qu’il advienne, Rincon va me fournir l’occasion de donner un bon show à mon public. Il représente un danger, et il va me falloir être à mon meilleur pour le vaincre.

10405360_693122074090544_8661216745947678939_n12rounds.ca: Qu’est-ce que tu aimes le plus de Pierre Bouchard comme entraîneur? Que t’apporte-t-il?

David Théroux: Pierre possède beaucoup d’expérience au niveau professionnel, ayant été l’entraîneur de plusieurs boxeurs connus, comme Adrian Diaconu et Jo Jo Dan. Pour cette raison, il sait demeurer calme en toutes circonstances. Après un mauvais round, dans le coin, il ne panique pas. Il me met au parfum et me dit quels ajustements je dois effectuer. C’est ce type d’entraîneur dont j’ai besoin, et dont j’aurai particulièrement besoin vendredi, étant donné l’atmosphère qui sera survoltée au Colisée Cardin.

12rounds.ca: Qui sont tes modèles en boxe? De quels pugilistes t’inspires-tu pour parfaire ton style, soit celui d’un «pressure fighter» qui possède un superbe crochet de la gauche?

David Théroux: Mes deux boxeurs préférés sont Joe Frazier et Mike Tyson, particulièrement Frazier…

images12rounds.ca: Je ne suis pas du tout surpris de te l’entendre dire. Chaque fois que je t’ai vu te battre, j’ai pensé à Frazier!

David Théroux: Frazier et Tyson sont admirables, car ils étaient deux petits poids lourds, qui savaient comment dominer des adversaires plus imposants qu’eux physiquement. Parmi les boxeurs anciens, je regarde aussi Roberto Duran et Julio Cesar Chavez Père. Ce dernier est réputé pour son agressivité et son talent offensif, mais quand on l’observe attentivement, on constate qu’il avait en fait une excellente défensive. C’était un maître dans l’art d’esquiver et de rouler avec les coups. Enfin, parmi les boxeurs actuels, j’aime observer Gennady Golovkin et Miguel Cotto.

12rounds.ca: Quels sont tes objectifs en boxe, à court ou à plus long terme?

David Théroux: C’est très simple. Dans l’immédiat, je veux demeurer actif et me mesurer à plusieurs types de boxeurs: petits, grands, spécialistes de la défensive, européens, etc. Cette diversité est nécessaire pour compenser mon peu d’expérience au niveau amateur.

J’estime avoir connu une très belle année 2014, au cours de laquelle j’ai eu la chance de me battre lors de galas intéressants. Si l’année 2015 pouvait être similaire, je serais extrêmement satisfait.

Crédit photo: PhotoZone

One Comment

  1. Pingback: Le retour de Punching Grace | Boxe québécoise pour tous les amateurs de boxe francophones – 12rounds.ca

Laissez un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.