Boxe québécoise pour tous les amateurs francophones – 12rounds.ca

Mayweather vs Maidana : comme d’habitude M. Floyd?

Par François Bouchard

Quelle ne fut pas la joie d’une grande partie des amateurs du noble art d’avoir vu Adrien Broner se faire remettre à sa place et délester de sa ceinture WBA des mi-moyens par Marcos Maidana. Broner fut brutalisé et humilié par le cogneur argentin au mois de décembre dernier. En termes de boxe, Broner peut être dépeint comme une « fraude ». Pas qu’il n’a pas de talent, mais il faisait preuve d’arrogance avant même d’avoir affronté un adversaire substantiel.

Et Maidana a fait dérailler le train Broner. C’est ce soir que nous verrons s’il peut faire la même chose avec une version nettement améliorée de Broner, le titulaire du titre de meilleur boxeur livre pour livre, Floyd « Money » Mayweather. Malgré sa boxe inhabituelle avec des coups provenant d’angles bizarres, Maidana détient tout de même 31 KO en 35 victoires! Sa technique rudimentaire a toutefois été peaufinée par Roberto Garcia, ex-champion du monde et entraîneur de boxeurs tels quel son frère Mickey Garcia, Nonito Donaire ou Brandon Rios. Elle a été plus que suffisante pour se jouer de Broner, mais attention : Maidana n’a pas complètement dominé ce combat, Broner reprenant même du galon vers la fin des 12 rounds.

Rappelons qu’un technicien à la boxe classique comme Devon Alexander a facilement paré les bombes de l’Argentin et l’ex-monarque des 140 livres, Amir Khan, l’a envoyé lourdement au plancher avec un coup au corps dont Micky Ward serait fier. Par contre, il ne connaît pas encore l’amertume du KO dans ses trois défaites, il n’a aucun problème à faire les 12 rounds et sa force de frappe phénoménale fait de lui un adversaire à respecter en tout temps.

Quant à Floyd Mayweather… franchement, difficile de l’imaginer perdre. Cela fait maintenant 12 ans que les juges auraient pu donner la victoire à l’un de ses opposants, soit Jose Luis Castillo dans une victoire controversée aux points, les juges ayant peu d’égard pour le travail au corps du Mexicain. Depuis, « Money » a affronté et vaincu aisément des adversaires plus gros et talentueux du même style, comme Saul Alvarez, Miguel Cotto, Ricky Hatton ou Victor Ortiz. Shane Mosley et DeMarcus Corley l’ont déjà cogné dur mais cela n’a fait qu’accroître sa supériorité.

À 37 ans (Maidana en a 30), il est encore et toujours le meilleur des meilleurs. Il a peut-être perdu un peu de vitesse, mais il est encore très rapide. S’il veut frapper dur, Maidana n’a qu’à bien se tenir. C’est surtout son expérience, sa défensive inégalée et sa science de boxe qui font de lui le Léonard De Vinci du noble art. Maidana, s’il a une chance, c’est de faire ce qu’il sait faire de mieux. Rudoyer, frapper sans relâche, trouver une faille dans la défensive de Mayweather. Il ne faut surtout pas prendre exemple sur Alvarez qui a essayé je-ne-sais-quoi en restant à distance et qui semblait respecter énormément son adversaire ou ne semblait pas avoir de plan de match.

Je serais tenté de choisir « Money » par KO dans les trois derniers rounds, mais j’aurais plus tendance à dire décision avec quelques visites de Maidana au plancher.

MISE-A-JOUR : Pour la première fois de sa carrière, Floyd Mayweather Jr a été brassé par son adversaire pendant les douze rounds. Le duel a été pour le moins équilibré, les juges ont remis des cartes de 114-114, 117-111 et 116-112. Un combat revanche est plus que probable.

One Comment

  1. Pingback: Mayweather-Maidana II : Surprise en vue ou retour à la normale? | 12 Rounds

Laissez un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.