Boxe québécoise pour tous les amateurs de boxe francophones – 12rounds.ca

Connaissez-vous Alexander Povetkin?

Alexander Povetkin

Par Erik Yelemanov

Alexander Vladimirovich “Sasha” Povetkin est né le 2 septembre 1979 à Koursk en Russie. Avant de commencer la boxe et le kickboxing en 1992, à l’âge de 13 ans, il s’est entre autres intéressé à des arts martiaux tels le Karaté et le Wushu. Avant de se tourner complètement à la boxe, celui qu’on surnomme le « Tigre Blanc » a eu une carrière de kickboxing amateur des plus fructueuses, ayant remporté le championnatdu monde Junior en 1997, le championnat du monde en 1999 ainsi qu’un championnat Européen en kickboxing professionnel.

Povetkin champion olympiquePar la suite, Sasha gagne son premier tournoi majeur en boxe amateur en remportant les championnats russes en 2000, à l’âge de 21 ans. Il enfile alors les distinctions, en remportant les Good Will Games en Australie en 2001, les championnats européens en 2002, le Championnat du monde en Thaïlande en 2003, et les championnats européens en 2004. Sa carrière amateur se conclut par une médaille olympique d’or aux Jeux Olympiques d’Athènes en 2004, dans la catégorie des super-lourds. Il termine sa carrière avec une fiche de 125 victoires et 7 défaites, avec toutes ses défaites vengées.

En route vers la boxe professionnelle

Povetkin décide alors de prendre un an de repos avant de se tourner vers les rangs professionnels, où il négocie avec les plus gros promoteurs. C’est finalement la firme de Wilfrid Sauerland, Sauerland Events, qui devient son promoteur, en lui permettant, contrairement aux autres promoteurs, de continuer à s’entrainer dans sa Russie natale, mais de se battre en Allemagne.

povetkin-et-brutus-tessierIl fait donc ses débuts professionnels le 11 juin 2005 en Allemagne en arrêtant Muhammad Ali Durmiz au deuxième round. Il enfile par la suite les victoires par arrêt, et partage le ring contre Stéphane « Brutus » Tessier, poids lourd bien connu de chez nous, qui réussit à faire la limite, mais qui perd par décision unanime. Povetkin continue en 2006 en remportant tous ses combats, dont contre le médaillé de bronze aux Olympiques de 1992, Richard Bango, et contre Friday Ahunaya, un boxeur qui était considéré solide, que Povetkin bat par décision unanime à son 6e combat. Povetkin fini l’année en l’emportant par KO contre Imamu Mayfield, ancien titulaire chez les lourds-légers, dans son premier combat en sol Russe. Povetkin remporte ses premiers combats en 2007, dont un contre un autre boxeur bien connu de chez nous, Patrice L’Heureux, qui ne dure que deux petits rounds.

En progression rapide à l’IBF

Sasha se bat ensuite contre un autre prétendant, Larry Donald, qui avait une victoire contre Evander Holyfield ainsi qu’une défaite serrée contre le géant russe Nikolai Valuev. Povetkin remporte le combat haut la main, avec sa première victoire sur une distance de 10 rounds. L’IBF organise ensuite un tournoi avec quatre boxeurs pour trouver un adversaire à leur champion, le dominant Wladimir Klitschko. Chris Byrd, Eddie Chambers, Calvin Brock et Povetkin y participent. En première ronde, Povetkin se frotte à Byrd, qui avait perdu son titre contre Klitschko l’année précédente. Malgré un Byrd combatif, l’intensité de Povetkin lui permet de remporter le combat par K.O. technique au 11e round, lorsque le coin de Byrd en a vu assez. Dans l’autre combat de la première ronde, Chambers l’emporte par décision partagée sur Brock. En janvier 2008 se déroule la finale de l’événement, où après des difficultés dû à la vitesse et la mobilité de Chambers, Povetkin réussir ultimement à l’emporter pour devenir aspirant obligatoire du Roi Klitshcko.

Par la suite, Povetkin se tient occupé en battant Taurys Syke en juillet 2008, puis son combat contre Klitschko est planifié pour le 13 décembre 2008. Cependant, Povetkin trébuche sur une branche d’arbre en courant dans les bois le 25 octobre, ce qui les force à remettre le combat. Après 9 mois d’inactivité, Povetkin revient en avril 2009 contre Jason Estrada pour l’emporter par décision unanime. Le 10 juillet 2009, l’annonceur et entraineur Teddy Atlas dévoile qu’il va dorénavant entrainer Povetkin, qui déménage temporairement à New York pour Atlas, lui qui impose des conditions strictes. Atlas juge que Povetkin n’est pas prêt pour Klitschko, et le persuade de se retirer du combat en 2010 pour peaufiner son style; Povetkin gagne ensuite trois combats en 2010, contre Javier Mora, Teke Oruh et Nicolai Firtha.

Finalement champion à la WBA

Après la victoire de Klitschko contre David Haye, qui lui permet d’ajouter la ceinture WBA à sa collection, la WBA fait de Klitschko un super-champion. Ce qui donne l’opportunité à Povetkin de se battre contre Ruslan Chagaev, tombeur de Nikolai Valuev et ancien champion WBA, pour le titre régulier. Povetkin l’emporte contre Chagaev avec des scores de 117–113, 117–113 et 116–112. Povetkin gagne ensuite sa première défense contre Cedric Boswell par KO au 8e round.

Sa deuxième défense, ayant eu lieu en 2012, est contre le roi des lourds-légers, Marco Huck. Pour ce combat-ci, Povetkin décide de se séparer de Teddy Atlas, car il ne supporte plus de voyager et s’entrainer aux États-Unis. Après un combat extrêmement serré, où beaucoup avaient Huck gagnant, Povetkin l’emporte par des cartes de pointage des juges de 114–114, 116–113 et 116–112. Povetkin se frotte ensuite à Hasim Rahman, qu’il détruit en deux rounds. Il se bat contre le peu connu Adrezej Wwrzyk en mai 2013, qu’il bat en trois rounds. C’est finalement à Moscou le 5 octobre 2013 que Povetkin affronte Wladimir Klitschko pour les titres super-WBA, WBO, IBF et IBO. Malgré un vaillant effort, le gabarit, la force physique et la boxe de Klitschko empêchent Povetkin de faire son travail, qui chute au plancher pour un total de quatre fois, pour perdre le combat unanimement avec des pointages de 119-103.

Changement de promoteur en 2014

andrey-ryabinsky-et-povetkinPovetkin n’a cependant pas dit son dernier mot, il revient en 2014 complètement changé physiquement, avec une nouvelle routine d’entrainement et de nutrition. Le contrat de Povetkin avec Sauerland expire en janvier, et il signe avec le puissant promoteur russe Andrei Ryabinsky, un milliardaire du milieu de la construction. Il délivre un spectaculaire knock-out à Manuel Charr, et arrête par la suite Carlos Takam dans une guerre qui sera considérée comme le combat de l’année chez les lourds.

Il se mesure ensuite au Cubain Mike Perez en mai 2015, qu’il bat par un autre spectaculaire knock-out au premier round, pour devenir l’aspirant obligatoire au titulaire de la WBC, Deontay Wilder.

Wilder effectue tout de même une défense volontaire contre Johann Duhapas, tandis que Povetkin en profite pour affronter, en novembre 2015, le géant Mariusz Wach, qui a fait la limite avec Wladimir Klitschko. Après quelques difficultés en début de combat, Povetkin réussit à trouver sa distance et rentrer à l’intérieur ce qui force l’arbitre à mettre un terme au combat au 11e round.

deontay-wilder-vs-alexander-povetkin-banniere

Le table était mise pour le combat contre Wilder, prévu le 23 mai 2016 à Moscou, grâce aux poches profondes de son promoteur milliardaire. Une semaine avant le combat, alors que Wilder est déjà à Moscou, Povetkin échoue un test antidopage, et est contrôlé positif pour le meldonium, une substance bannie quelques mois auparavant. Au grand désarroi de tous, le combat est annulé. Povetkin effectue un nouveau test, qui sort négatif et l’innocente. Wilder se bat alors quelques semaines plus tard contre Chris Arreola, combat qu’il termine avec la main cassée, ce qui le force à rester en convalescence jusqu’en 2017.povetkin-stiverne

La WBC donne l’ordre à Povetkin et Bermane Stiverne de se battre pour le titre WBC intérimaire. L’enchère pour l’organisation du combat est bien sûr gagnée par Ryabinsky, qui met 3,165 millions de dollars, comparativement aux 2,1 millions de Don King et au 542,000 de Eye Of The Tiger Management, pour organiser le combat dans la ville d’Ekaterinburg en Russie, le 17 décembre 2016 prochain. C’est là que l’on est rendu !!!

stiverne-vs-povetkin-

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Aller à la barre d’outils