Boxe québécoise pour tous les amateurs de boxe francophones – 12rounds.ca

Enfin, Yves Ulysse Jr est de retour

ulysse-a-lentrainement

Par Jean-Luc Autret

Ce samedi à Blainville, le talentueux Yves Ulysse Jr (10-0-0, 7 KO) remonte sur le ring après une absence de près de 10 mois. Nous avons eu le plaisir de nous entretenir avec le boxeur du Club Champion ainsi que de son entraîneur d’expérience Rénald Boisvert.

ulysse-le-24-sept-banniere

Pourquoi une si longue absence?

Tout d’abord, une semaine après son combat à Québec en sous-carte de DeGale-Bute, Ulysse a été opéré au coude gauche pour se faire retirer des fragments d’os. Il s’agit d’une opération fréquente pour un boxeur, ils sont nombreux à l’avoir vécus : Lucian Bute, Renan St-Juste, Eleider Alvarez, Dierry Jean, Adrian Diaconu…

yves-ulysse-jr-opere-au-coudeMais pour le boxeur de 28 ans la convalescence a été triplé, passant de 2 à 6 mois, suite à des complications lors de son rétablissements. En février, il a dû subir une seconde opération pour faire drainer son coude. Puis, alors qu’il était prêt à se battre en mai, Yves Ulysse Jr a vécu deux grandes déceptions.

Alors que le Groupe Yvon Michel détient 25 % de ses droits, le promoteur montréalais a écarté Ulysse lors de ses galas du 4 juin et 29 juillet. Le clan Ulysse a accusé durement le coup pour plusieurs raisons. Tout d’abord, ce n’est que quelques jours avant le 4 juin qu’il a appris l’annulation de son combat, puis pour le 29 juillet, jour d’anniversaire d’Ulysse, l’annonce de son combat avait été largement médiatisé, puis retiré sans explication.

« Malgré les déceptions des derniers mois, j’ai toujours été prêt à me battre. J’ai gardé confiance en la vie en me disant : Après la pluie, le beau temps!!! », nous explique le souriant boxeur. De son côté, Rénald Boisvert nous avoue avoir tiré un long soupir de soulagement le 20 juillet : « L’annonce de la vente d’InterBox à Camille Estephan a été l’une de mes plus belles jours dans le monde de la boxe. Camille m’a aussitôt garantie que Junior aurait autant d’opportunités pour progresser que Steven Butler », affirme le vétéran entraîneur du Club Champion.

En visite à Brooklyn, NY

Il y a trois semaines, les Yves Ulysse Jr, Steven Butler et Rénald Boisvert ont eu le privilège de se rendre à Brookyn à New York pour mettre les gants avec des boxeurs de grandes qualités. « C’est Marc Ramsay qui m’a suggéré un gymnase peu connu mais fréquenté par d’excellents boxeurs en provenance des pays de l’ex-URSS. Mes deux boxeurs ont pu mettre les gants avec des rivaux de grandes qualités et ils ont été amplement testés. Cette expérience sera répété certainement dans les prochains mois », affirme Rénald Boisvert.

nyc-fitness-clubL’un de ceux qui a échangé avec Ulysse est un boxeur ayant un grand parcours amateur avec une fiche 360-10. Gaybatulla Gadzhialiyev est un boxeur originaire de l’Azerbaïdjan âgé de 25 ans. Olympien en 2012, il a notamment remporté l’argent lors des championnats du monde junior en 2007. Au sein de la World Series of Boxing, il a accumulé une fiche de 13-3 en cinq ans. Il est passé chez les pros en juin et il fera son second combat ce vendredi.

« Cet entraînement m’a permis de constater que j’ai pas perdu mon timing malgré ma longue inactivité. Ce gars-là est très bon, j’ai dominé les quatre premiers rounds avec ma vitesse puis il a remporté les deux autres grâce à son intensité. Il fait tout bien, particulièrement ses coups aux corps », affirme le montréalais.

Un crescendo de défis à venir

La prochaine étape pour Ulysse s’appelle Francisco Javier Perez (15-7-1, 11 KO). Il s’agit d’un Mexicain de 23 ans qui ne sait jamais battu à l’extérieur de son pays. Professionnel depuis sept ans, Perez est un technicien qui peut mettre de la pression s’il constate que son rival est dans le trouble. Contre-attaquant de nature, il a un bon jeu de pieds et il place bien ses coups aux corps. Pourra-t-il faire la limite des huit rounds avec Ulysse? La dernière fois que c’est arrivé, nous étions en décembre 2014.

« Je suis stressé pour ce combat encore plus qu’à mes débuts pros. J’aime gagner et bien performer, la pression elle vient de moi-même, pas des autres. Je n’ai jamais été aussi longtemps inactivité tout sport confondu, malgré cela, je sais que ma vitesse sera au rendez-vous et mon but est toujours le même toucher mon adversaire sans que lui m’atteigne », de conclure celui-ci qui a hâte de gravir les échelons de sa catégorie.

Après Perez, Ulysse va se concentrer sur le 22 octobre lors du retour de David Lemieux au Centre Bell. Habitué de se battre sur la patinoire du CH, il en sera à une huitième présence dans cette enceinte. Si tout va bien samedi, il pourrait même participer à son premier combat de 10 rounds.

Après avoir vécu cette étape importante, Yves Ulysse célèbrera en janvier le troisième anniversaire de ses débuts pros. Son entraîneur et lui souhaite que le premier combat de sa nouvelle entente avec son promoteur soit significatif et qu’il lui permette de percer les rangs des classements mondiaux. Bref, un titre nord-américain sera fort probablement la récompense de son treizième combat.

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Aller à la barre d’outils