Boxe québécoise pour tous les amateurs de boxe francophones – 12rounds.ca

Le top 15 des boxeurs québécois – 4e édition juillet 2015

David Lemieux sur le ring

Par Martin Achard, Jean-Luc Autret, Mike Bilodeau, François Bouchard et Benoît Dussault

Alors que la canicule se fait attendre dans la Belle Province, nous sommes heureux de vous présenter la 4e édition de notre top 15 des meilleurs boxeurs ayant un lien avec le Québec. Pour ceux qui l’ignorent, ce concept du top 15 nous a été transmis par le magazine La Zone de Boxe, qui l’avait inauguré en 2006.

Comme dans nos trois éditions précédentes, nous avons choisi comme critère de sélection la capacité à vaincre, à l’heure actuelle, des adversaires de grande valeur classés mondialement, comme on le fait généralement dans les classements «livre pour livre». Notre jugement ne repose donc pas, en dernière instance, sur les réalisations passées des pugilistes, mais sur leur valeur présente. Dit autrement, notre critère principal est le suivant: confronté au meilleur de sa division, sur qui serait-il raisonnable de miser le plus d’argent?

Chacun de nous a produit son propre classement, dans lequel chaque position est associée à une valeur numérique, selon une pondération qui avait déjà fait ses preuves à l’époque de La Zone de Boxe, à savoir: 1ère position = 12 points, 2e position = 10 points, 3e position = 8 points, 4e position = 6 points, 5e position = 4 points, 6e position = 3 points, 7e et 8e positions = 2 points, 9e et 10e positions = 1 point, et 11e à 15e positions = 0,5 point. En cas d’égalité, nous avons préféré trancher plutôt que de mettre des boxeurs ex aequo.

Vous remarquerez qu’il y a eu beaucoup de mouvements au cours des six derniers mois. Autant les défaites des Jean Pascal, Bermane Stiverne, Jo Jo Dan et Mikaël Zewski, que les succès des David Lemieux, Artur Beterbiev, Eleider Alvarez, Oscar Rivas, Dierry Jean, Ghislain Maduma et Schiller Hyppolite, ont eu un impact considérable sur les classements de nos analystes.

Classement

1 – Adonis Stevenson (52 points) – 1er en décembre 2014

2 – David Lemieux (48 points) – 4e en décembre 2014

3 – Artur Beterbiev (46 points) – 5e en décembre 2014

4 – Jean Pascal (25 points) – 3e en décembre 2014

5 – Dierry Jean (24 points) – 7e en décembre 2014

6 – Eleider Alvarez (17 points) – 6e en décembre 2014

7 – Bermane Stiverne (10 points) – 2e en décembre 2014

8 – Ghislain Maduma (9 points) – 6e en décembre 2014

9 – Schiller Hyppolite (5,5 points) – 10e en décembre 2014

10 – Oscar Rivas (3 points) – 13e en décembre 2014

11 – Jo Jo Dan (2,5 points) – 8e en décembre 2014

12 – Kevin Bizier (2,5 points) – 11e en décembre 2014

13 – Lucian Bute (2 points) – 12e en décembre 2014

14 – Mikaël Zewski (2 points) – 14e en décembre 2014

15 – Yves Ulysse Jr (1,5 points) – non classé en décembre 2014

Justifications

No 1 Adonis Stevenson

Adonis StevensonLe «Superman» du Groupe Yvon Michel est toujours en position de tête mais la course pour la première place n’a jamais été aussi serrée. Son gain par décision unanime face à Sakio Bika en avril dernier ne nous a évidemment pas renversés. Comme l’ensemble des amateurs nous aimerions le voir à l’œuvre face aux meilleurs, mais nous sommes réalistes. Les affaires étant ce qu’elles sont, nous devrons probablement nous résigner à des rivaux de second ordre. Parlant de rivaux, on nous a confirmé que le projet de faire Stevenson se battre en Haïti est simplement irréalisable. Est-ce que le champion montera dans le ring du Centre Bell à l’automne? Ça semble bien probable.

No 2 David Lemieux

David Lemieux champion IBFLe nouveau monarque de l’IBF chez les poids moyens mérite pleinement sa place sur notre podium. David Lemieux pourrait bien dépasser Stevenson à notre prochain classement s’il déclasse un rival de qualité en octobre lors de sa première défense de titre, qui sera une défense optionnelle. Ce combat devrait être présenté par HBO et, pour l’instant, on ne trouve que trois Américains parmi les 15 aspirants à son titre. Tureano Johnson (18-1-0, 13 KO et aspirant no 4) se battra prochainement contre Eamonn O’Kane pour devenir l’aspirant obligatoire, donc il n’est pas immédiatement disponible. Dominic Wade (18-0-0, 12 KO et aspirant no 6) est un jeune de 25 ans qui vient de battre par décision partagée Sam Soliman et, comme il est un protégé d’Al Haymon, il ne saurait être sérieusement considéré. Bref, il ne reste que Curtis Stevens (27-5-0, 20 KO et 11e aspirant). Le cogneur de 30 ans n’est pas remonté dans le ring depuis sa défaite en octobre dernier face à Hassan N’Dam. Pour Lemieux, il s’agirait d’une suite logique après les Guerrero et Rosado, dans un effort pour accroître sa notoriété au pays de l’Oncle Sam.

No 3 Artur Beterbiev

Artur Beterbiev et Marc RamsayÉtant passé en un an de la neuvième à la cinquième puis à la troisième position, Artur Beterbiev s’est imposé très rapidement sur la scène québécoise. Même s’il a pris un peu de temps à s’adapter à Alexander Johnson le 12 juin, nous devons aussi nous rappeler comment il a malmené le vétéran Gabriel Campillo le 4 avril. Soyez certains qu’Yvon Michel trépigne d’impatience de voir son boxeur, actuellement classé no 2 à l’IBF, être impliqué dans un combat lui permettant de devenir l’aspirant obligatoire à Sergey Kovalev. Nous savons que ce duel aura lieu cet automne, mais contre qui?

Bernard Hopkins (55-7-2, 32 KO et aspirant no 3) passera certainement son tour. Le Suédois Erik Skoglund (22-0-0, 11 KO et aspirant no 4) se bat le 19 septembre, donc il ne peut pas être invité à rivaliser avec le Tchéchène montréalais. Isaac Chilemba (24-2-2, 10 KO et aspirant no 5), que l’on a vu en sous-carte de Kovalev-Pascal, serait un adversaire intéressant. Le Polonais de Chicago Andrzej Fonfara (27-3-0, 16 KO et aspirant no 6), qu’on a vu envoyer au plancher «Superman» et qui a vaincu Julio Cesar Chavez Jr, est également un rival plausible considérant qu’il est affilié à Al Haymon. Bref, deux bons adversaires possibles en attendant un duel contre Kovalev au début de 2016.

No 4 Jean Pascal

Sergey Kovalev-Jean PascalVaincu par plus fort que lui en mars dernier, Jean Pascal remontera dans le ring le 25 juillet face au Cubain peu connu Yunieski Gonzalez (16-0-0, 12 KO). Bien qu’il souhaite se rebattre en championnat du monde d’ici peu, les opportunités sont actuellement peu nombreuses pour lui à 175 livres. Étant donné qu’est plus qu’improbable un affrontement Stevenson-Pascal, l’unique option réaliste à court terme semble être un second duel contre Kovalev. Quoi qu’il en soit, Pascal fait bien de rester actif parce qu’il y a beaucoup de choses qu’il ne contrôle pas, comme la conclusion d’un éventuel combat entre Beterbiev et Kovalev au début de 2016. Si Artur l’emportait, Pascal devrait nécessairement changer d’entraîneur pour être en mesure de l’affronter. Comprenez-vous maintenant pourquoi Jean a «essayé» Stéphan Larouche récemment?

No 5 Dierry Jean

Dierry Jean le 20 juinLe talentueux Dierry Jean est passé très proche de décrocher notre quatrième position. Maintenant bien classé mondialement chez les 135 livres (2e WBC, 9e IBF et 11e WBO), le protégé de Camille Estephan suivra avec attention les combats qui permettront de combler les titres vacants à l’IBF et à la WBO. Il est fort probable que nous le reverrons en demi-finale de David Lemieux en octobre prochain.

No 6 Eleider Alvarez

Eleider Alvarez au gymLe Montréalais d’origine colombienne est stable dans notre classement. Sa rapide et flamboyante performance face à Anatoliy Dudchenko (un TKO au deuxième round pour ceux qui l’auraient oublié) aurait mérité d’être vue au petit écran américain. Nous avons bien hâte de connaître son rival pour son retour dans le ring du Centre Bell le 15 août. Est-ce qu’il défendra son titre argenté de la WBC? C’est peu probable; par contre, on nous affirme qu’il fera les frais de la demi-finale, ce qui signifie qu’il obtiendra beaucoup de visibilité aux États-Unis.

No 7 Bermane Stiverne

Bermane Stiverne a l'entrainementForte dégringolade pour l’ancien champion du monde des poids lourds Bermane Stiverne. Après avoir occupé notre deuxième  position et avoir été dominé par Deontay Wilder en début d’année, nous le classons maintenant septième. Son gérant, Camille Estephan, nous assure qu’il sera en action rapidement, même que ça pourrait se concrétiser dès le mois d’août. Quels changements aura-t-il effectués à la suite de sa mystérieuse déshydratation?  Quel niveau d’adversaire aura-t-il devant lui? Un dossier à suivre.

No 8 Ghislain Maduma

Ghislain MadumaLe souriant Ghislain Maduma a été expéditif le 20 juin dernier pour son retour à la compétition. À la suite de ce gain, Golden Boy Promotions lui a proposé d’affronter Michael Perez (22-1-2, 10 KO) sur les ondes de HBO latino ce samedi. Malheureusement pour Maduma, le clan du boxeur de 25 ans a préféré choisir un autre adversaire. Il semble bien que le Montréalais d’origine congolaise devra s’orienter vers les 140 livres. Son promoteur est à l’affût des offres qui lui permettraient de briller parmi les meilleurs.

No 9 Schiller Hyppolite

Schiller Hyppolite Champion de la FrancophonieLe protégé de Jean-François Bergeron, Schiller Hyppolite, a poursuivi sa séquence de victoires en dominant les Ricardo Marcelo Ramallo et Kevin Thomas Cojean au cours des trois derniers mois. Par contre, face à Cojean, l’habitude d’Hyppolite de garder les mains basses, même à courte distance, lui a fait encaisser inutilement de nombreux coups. Ce genre de leçon devrait faciliter la vie de son entraîneur pour bien le préparer à affronter des boxeurs du top 15 des 168 livres.

No 10 Oscar Rivas

Le poids lourd du Groupe Yvon Michel n’a fait qu’une bouchée de Jason Pettaway il y a deux semaines, mais il a eu bien peur d’être disqualifié après avoir frappé l’Américain alors que ce dernier avait un genou au sol. Il nous a confié s’être senti soulagé lorsque l’arbitre s’est contenté de lui retirer deux points. Le boxeur de 28 ans mérite pleinement de se battre pour un titre mineur le 15 août. Il sera intéressant de le voir faire face à un défi d’importance.

Kell Brook VS Jo Jo DanNo 11 Jo Jo Dan

Le Montréalais d’origine roumaine a vécu une pénible expérience le 28 mars face à Kell Brook à Sheffield en Angleterre. Tout comme Lucian Bute, il a quitté le Centre Claude-Robillard pour s’installer chez les frères Grant. Lui qui a repris l’entraînement depuis seulement deux semaines prévoit faire un retour dans le ring en septembre prochain.

No 12 Kevin Bizier

Kevin Bizier et Rémy BizierKevin Bizier a peiné face à Fouad El Massoudi le 4 avril dernier, l’emportant par décision majoritaire. De plus, son entraîneur-chef, Samuel Décarie-Drolet, a quitté Québec pour s’établir à Montréal. Le 6e aspirant à l’IBF est loin d’être démoralisé pour autant. Son promoteur Yvon Michel lui a promis un combat en octobre contre un autre aspirant de l’IBF et le gagnant deviendra l’aspirant obligatoire de Kell Brook. Il s’agira d’une seconde opportunité de ce genre pour Kevin, qui fera pour l’occasion son camp d’entraînement à Montréal sous la supervision de Marc Ramsay et de Samuel Décarie-Drolet.

Lucian Bute à l'entrainementNo 13 Lucian Bute

Plusieurs d’entre nous ont choisi de ne pas inclure Lucian Bute dans le top 15, considérant son inactivité depuis une année et demie. Malgré cela, il a au final accumulé suffisamment de points pour y apparaître. Maintenant que nous savons qu’il montera dans le ring le 15 août, il reste à savoir contre qui. Le suspense ne devrait pas durer trop longtemps. L’annonce officielle du gala qui sera conjointement organisé par InterBox et le Groupe Yvon Michel est prévue pour la semaine prochaine. On notera en passant que, malgré sa longue période d’inactivité, la WBC le considère toujours comme son sixième aspirant mondial.

No 14 Mikaël Zewski

Mikael ZewskiLe Trifluvien Mikaël Zewski a connu son Waterloo le 1er mai dernier face à Konstantin Ponomarev. En plus d’avoir perdu son titre NABF, il est maintenant exclu du top 15 de la WBC et de la WBO, lui qui était auparavant le 5e aspirant au sein de cette dernière association. Nouvellement papa, Mikaël prévoit faire un retour dans le ring cet automne. Dans le but de sortir de sa zone de confort, il prévoit se rendre à Philadelphie pour son camp d’entraînement, afin de se frotter régulièrement à des partenaires qui le pousseront à se dépasser. De plus, l’expérimenté Victor Conte travaillera avec lui pour voir comment il peut améliorer sa condition physique et son alimentation.

No 15 Yves Ulysse Jr

Yves Ulysse JrLe protégé d’InterBox intègre pour la première fois notre top 15. Il a vécu une situation des plus frustrantes le 20 juin, lorsque Renald Garrido a refusé de se battre dans un quatre rounds au lieu d’un six rounds. Il se prépare déjà à rebondir le 15 août dans un combat prévu pour huit reprises. Il devrait pour l’occasion affronter un adversaire coriace, qui le préparera à livrer dans un avenir rapproché son premier duel de dix rounds.

2 Comments

  1. Pingback: Kevin Bizier en mission à Miami

  2. Pingback: Le top 15 des boxeurs québécois – 9e édition, décembre 2017

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Aller à la barre d’outils