Boxe québécoise pour tous les amateurs de boxe francophones – 12rounds.ca

Bilan 2015 des galas et boxeurs d’Eye of the Tiger Management

David Lemieux et Camille Estephan

Par Jean-Luc Autret

Au cours des dernières semaines, l’équipe de 12 Rounds s’est donné comme but de distribuer, tout comme nous l’avions fait en 2013 et en 2014, un certain nombre de prix de fin d’année dans des catégories classiques ou moins habituelles. Mais pour être certain de bien refléter la réalité de la boxe québécoise, nous avons eu l’idée de d’abord vous offrir une série de quatre articles préalables à cette distribution de prix.

Pour chacun de ces quatre articles, nous avons demandé à une personnalité bien connue associée directement à une organisation de boxe québécoise de décerner six prix en lien avec les galas ou les boxeurs de son organisation.

Aujourd’hui, nous vous présentons les choix d’Antonin Décarie, vice-président d’Eye of the Tiger Management et jeune retraité de la boxe. Il a sélectionné ses méritas à travers les quatre galas d’EOTTM (17 avril à Sorel-Tracy, 20 juin au Centre Bell, 6 novembre à Trois-Rivières et 4 décembre au Métropolis), mais aussi parmi les performances aux États-Unis des Bermane Stiverne, David Lemieux, Dierry Jean et Ghislain Maduma.

Voici donc les choix de Décarie, accompagnés de ses commentaires.

Ivan PereyraMoment cocasse de l’année : Bien difficile de faire un autre choix que les shorts d’Ivan Pereyra (20-6-0, 14 KO) le 20 juin. On peut dire que le Mexicain est bien plus résistant que ses culottes!

Surprise de l’année : Mathieu Germain (5-0-0, 4 KO), non pas parce qu’on est surpris qu’il ait gagné ses cinq premiers combats professionnels, mais bien parce qu’il a performé au-delà de nos attentes.

KO de l’année : Simon Kean (2-0-0, 2 KO) a obtenu un beau KO le 4 décembre dernier face à Alex Nicholson (1-1-0, 1 KO). Il a passé une belle gauche pour finir le travail en beauté.

Round de l’année : Au Madison Square Garden de New York, Ghislain Maduma (17-2-0, 11 KO) a vaillamment combattu contre Maurice Hooker (19-0-0, 14 KO), particulièrement au sixième round, alors qu’il a bien coupé le ring et qu’il a ébranlé à plusieurs reprises son rival. Rappelons-nous que deux des trois juges ont déposé des cartes de 10-8 pour lui malgré l’absence de chute au tapis de la part de Hooker.

Combat de l’année : L’excitante finale du gala du 20 juin, impliquant David Lemieux (34-3-0, 31 KO) et Hassan N’Dam (31-2-0, 18 KO), se mérite le titre de combat de l’année. A-t-on besoin de rappeler les quatre chutes au plancher du Français et le gain du titre mondial par David?

Boxeur de l’année : Vainqueur contre le mobile Hassan N’Dam (31-2-0, 18 KO) et déterminé face à l’un des meilleurs au monde au Madison Square Garden, David Lemieux (34-3-0, 31 KO) est notre boxeur de l’année.

En conclusion, selon Décarie: «L’année 2015 nous a permis de nous faire connaître au Québec comme aux États-Unis. Après avoir organisé notre premier gala au Centre Bell, avoir participé à un PPV américain (une première depuis l’époque d’Arturo Gatti) et avoir vu nos boxeurs être impliqués dans quatre galas diffusés par la télé américaine, il est clair qu’on va continuer à progresser en 2016 en offrant aux amateurs québécois des évènements excitants qui mettent un accent important sur les confrontations locales, tout en poursuivant notre lancée à l’international».

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Aller à la barre d’outils