Boxe québécoise pour tous les amateurs francophones – 12rounds.ca

Dierry Jean: « Je suis prêt à remonter dans le ring contre Terence Crawford! »

Dierry Jean

Par Jonathan Desormeaux

À l’appoche du temps des fêtes, j’ai rencontré l’explosif boxeur Dierry Jean et il a bien voulu répondre à mes  questions visant à faire le point sur une année bien particulière pour lui. En plus d’avoir connu un mois d’octobre intense et loin de chez lui, il vit maintenant son quotidien à la lumière d’un nouvel espoir, celui de la sobriété.

12 Rounds: Selon mes calculs tu es sobre depuis un peu plus d’un an. Est-ce bien ça?

Dierry Jean: Oui. Ça va très bien. Je suis en grande forme. Mais chaque jour est un combat.

12 Rounds: Comment as-tu souligné ton premier anniversaire de sobriété, as-tu reçu ton jeton?

Dierry Jean: J’ai fêté avec mes amis proches et oui j’ai reçu ma médaille. Je continue à aller à mes rencontres une à deux fois par semaine.

12 Rounds: Un an plus tard, quel est le plus grand bénéfice dans ta vie personnelle et dans ta vie de boxeur?

Jeton AADierry Jean: Pour ce qui est de ma vie personnelle, c’est mon compte en banque et mon portefeuille qui s’en portent le mieux. Au niveau du mental, je suis à mon meilleur et je me sens bien. Dans ma vie de boxeur, je suis plus confiant et j’ai plus d’énergie. Mes explosions lors des combats sont meilleures. Après trois minutes, je me sens fatigué mais ça me prend seulement une minute pour retrouver mon énergie et je suis prêt à exploser de nouveau.

12 Rounds: Le 17 octobre, tu étais à New York, comment as-tu vécu cette soirée alors que Ghislain Maduma et David Lemieux ont perdu?

Dierry Jean: C’était une belle soirée, les gars ont affronté de bons boxeurs. Maduma s’est fait voler le combat. Il méritait la victoire. David a combattu contre le meilleur boxeur en ce moment, Gennady Golovkin. Il a livré une bonne performance. Golovkin est un gros cogneur, il met toujours de la pression.

12 Rounds: Tu as aussi passé la semaine précédente à New York, est-ce que c’était un défi de rester concentré sur l’entraînement dans cette ville?

Dierry Jean: Je demeurais concentré sur mon entraînement car je me battais la semaine suivante. Pour l’entraînement, c’était bien mais je n’étais pas dans mes affaires. Je n’avais pas de nutritionniste et j’ai pris un peu de poids. Je ne me sentais pas dans ma zone de confort.

Crawford VS Jean12 Rounds: Puis, le 24 octobre, c’était à ton tour de te battre à Omaha. Comment s’est passée la semaine là-bas? Est-ce qu’il y avait beaucoup d’activités de promotion à faire?

Dierry Jean: On n’a pas fait de promotion à Omaha. Les gens m’arrêtaient et me demandaient: « t’es qui toi? ». Je répondais: « je me bats la semaine prochaine contre Terence Crawford ». La semaine s’est bien déroulée, on ficelait les dernières préparations.

12 Rounds: Comment as-tu vécu ton combat contre Crawford? Qu’est-ce qu’il fait de mieux? Et comparé à Lamont Peterson?

Dierry Jean: Ce fut une grosse soirée, « Bud » c’est une classe à part. Il frappe fort et il est très imposant. Peterson prend des risques, tandis que Crawford c’est un contre-attaquant. Tout est calculé. Mais j’ai donné une bonne performance. Si j’avais été dans la même forme que je l’étais contre « Bud », j’aurais battu Peterson.

12 Rounds: Si tu te rebats contre Terence Crawford, quelles modifications vas-tu effectuer?

Terence-Crawford-vs-Dierry-JeanDierry Jean: M’entraîner davantage avec des gauchers. Il faudrait en faire venir d’ailleurs, de plus haut niveau. Des gauchers plus grands et plus gros que moi. Avec un grand gaucher, je prendrais l’habitude de dépenser plus d’énergie pour tenter de me rapprocher de lui.

12 Rounds: Avec quels gauchers as-tu fait du sparring pour te préparer à un aussi bon boxeur que Crawford?

Dierry Jean: Avec Mihan, un champion canadien des 167 lbs, et Mick Gadbois. Je n’enlève rien à ces boxeurs mais ce n’est pas du gros calibre comparé à « Bud ».

12 Rounds: As-tu des regrets de ce combat, est-ce qu’il y a des choses que tu aurais aimé faire différemment avec le recul?

Dierry Jean: Je n’ai aucun regret, vraiment aucun regret. J’ai fait de mon mieux et j’étais bien préparé. Je suis prêt à remonter dans le ring contre Terence Crawford. Ma défaite m’a donné de la motivation et une nouvelle quête. Je te promets que je serai champion du monde avant la fin de ma carrière.

12 Rounds: As-tu revu plusieurs fois ton combat?

Dierry Jean: Plusieurs fois, pour voir les erreurs que j’ai commises. J’ai remarqué qu’il était plus grand que moi et plus gros. On était du même poids mais il avait l’air plus gros que moi. Son « ostie » de jab, c’est ça qui a fait la différence dans le combat. On a à peu près le même mode d’entraînement mais c’est son style de boxe qui a fait la différence. Sa force de frappe, son jab, son poids et sa grandeur, ça m’a intimidé un peu.

12 Rounds: Tu aimerais te rebattre contre lui?

Dierry Jean: Oui, je sais où j’ai commis des erreurs. Je connais les points à améliorer. J’aurais dû attaquer plus mais quand tu attaques plus, tu te mets plus à risques.

12 Rounds: Qu’est-ce que tu as appris de cette défaite?

Dierry Jean: Que j’étais capable de tourner la page et de passer à autre chose. Pour ce qui est de l’aspect boxe, que j’ai quelques points à améliorer.

12 Rounds: Ça fait maintenant près de deux mois, comment as-tu vécu les dernières semaines?

Dierry Jean: Au début, j’étais déçu et je me posais des questions. Je me disais souvent: j’aurais du faire ceci ou cela, mais avec cette attitude on n’avance pas. Malgré ma bonne performance, j’en suis venu à la conclusion que je n’avais pas trouvé la solution à l’énigme de « Bud ».

12 Rounds: À quel rang est-ce que tu te situes chez les 135 livres?

Dierry Jean: Je crois que je suis classé 7e, mais je mérite d’être dans le top 5.

Je note en terminant que, au moment de notre rencontre, Jean était encore dans l’incertitude relativement à l’identité de son prochain adversaire et au moment où il remontera dans le ring. Malgré les rumeurs l’opposant soit à Joel Diaz soit à Tony Luis le 30 janvier prochain, ces deux options n’ont pu se conclure pour le bonheur de tous. Il est maintenant plus qu’improbable que le boxeur de 33 ans participe à ce gala.

Dierry Jean à l'entrainement

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *