Boxe québécoise pour tous les amateurs francophones – 12rounds.ca

Les boxeurs québécois et les classements mondiaux – juillet 2014

Par Jean-Luc Autret

Après vous avoir présenté un état de la situation en décembre 2013 puis en mars dernier, voici les classements mondiaux des meilleurs boxeurs québécois. Dans les dernières semaines, il y a eu beaucoup d’action : le gala du 24 mai impliquant les Stevenson, Lemieux, Alvarez, Bizier et autres, Maduma en Angleterre, Dierry Jean chez les 135 livres, etc.  Ce classement est fait du plus lourd au plus léger. Il ne vise pas à comparer les boxeurs entre les différentes catégories, pour ce genre de classement cliquez ici.

Bermane Stiverne (24-1-1, 21 KO), champion WBC, 3e « The Ring », poids lourd

Champion WBC depuis mai dernier, Bermane Stiverne a progressé seulement d’un rang selon le magazine « The Ring ». Les deux boxeurs qui le devancent sont le Bulgare Kubrat Pulev (20-0-0, 11 KO) et le Russe Alexander Povetkin (27-1-0, 19 KO). Le protégé de Don King et de Camille Estephan aura probablement besoin de passer le KO à Deontay Wilder (31-0-0, 31 KO) pour avancer dans le classement du magazine centenaire.

Adonis Stevenson (24-1-0, 20 KO), champion WBC et « The Ring », poids mi-lourd

hopkins-stevensonLe champion du Groupe Yvon Michel s’est blessé à la main gauche au second round contre Andrew Fonfara. Probablement que cet élément a permis au Polonais de Chicago d’encaisser jusqu’à la fin du 12e round. Maintenant conseillé par le discret Al Haymon, le « Superman » de Blainville devrait être de retour en novembre, mais fera-t-il face à Hopkins? Surveillez les déclarations du boxeur de 49 ans après le 2 août, soit après la prochaine défense du champion WBO, Sergey Kovalev. Stevenson devra possiblement se trouver un nouveau rival.

Jean Pascal (29-2-1, 17 KO), champion NABF, 1er WBC, 1er WBO, 5e IBF, 3e « The Ring », poids mi-lourd

L’ancien monarque de la WBC a encore progressé dans les classements mondiaux. Lui qui nous a souvent déclaré affronter les meilleurs de sa division, a choisi de se mesurer au Floridien Tavoris Cloud. Mon collègue Benoît Dussault a fait connaître son opinion sur ce duel, une lecture plus qu’à propos. Bien qu’il soit l’aspirant no 1 à Sergey Kovalev, le boxeur de Lorraine réclame bien peu un duel avec le Russe. Espérons qu’il démontrera plus d’appétit dès le mois d’octobre.

Lucian Bute (31-2-0, 24 KO), 4e WBC, poids mi-lourd

Lucian Bute a l'entrainementToujours sans entraîneur, Lucian Bute a vu son classement à la WBC s’améliorer de deux rangs depuis le mois de mars. Il a récemment passé huit jours avec le cubain Pedro Diaz et prochainement il va rencontrer Robert Garcia et Freddie Roach. L’important pour lui est de développer des affinités avec son prochain mentor, car peu importe l’élu, c’est certain qu’il sera hautement compétent. Le Roumain d’origine projette d’avoir réglé le dossier de son entraîneur au cours du mois d’août et il s’attend toujours à se battre d’ici la fin de l’année.

Eleider Alvarez (15-0-0, 8 KO), champion NABA, 2e WBO, 3e WBA, 11e WBC, 9e « The Ring », poids mi-lourd

Le Montréalais d’origine colombienne est maintenant membre du top dix de « The Ring » de sa division, un fait d’arme important qui a été plutôt passé sous silence. Cet automne, celui que nous avons surnommé le champion de la patience va tenter pour une troisième occasion de mettre la main sur le titre argenté de la WBC. Le 18 janvier il devait affronter Thomas Oosthuizen et le 24 mai son adversaire prévu était Radivoje Kalajdzic. À chacun des retraits de ces boxeurs, la WBC n’a pas accepté leur remplaçant, donc la ceinture vacante n’était pas en jeu.

David Lemieux (32-2-0, 30 KO), champion NABF, 2e WBC, 5e IBF, poids moyen

Rubio LemieuxLe cogneur du Groupe Yvon Michel a réussi avec panache sa deuxième chance d’entrer dans l’élite des 160 livres. Avant de détruire Fernando Guerrero, Lemieux était classé 7e IBF, 10e WBO et 13e à la WBC. Il est déroutant de constater que la WBO a préféré le retirer de son top 15 au lieu de le rapprocher de la première position. Après avoir refusé un combat pour devenir aspirant obligatoire à l’IBF, il est clair que GYM vise la WBC. Ça ne prend pas une grosse boule de cristal pour annoncer que, d’ici la fin de l’année, Lemieux aura un combat revanche avec le Mexicain Marco Antonio Rubio, champion intérimaire de la WBC.

Jo Jo Dan (33-2-0, 18 KO), champion IBF Inter-Continental et NABA,  2e IBF, 5e WBC, 8e WBA, poids mi-moyen

Le protégé de Pierre Bouchard est resté actif en montant sur le ring le 22 mai dernier. Son promoteur Lou DiBella et lui auront à l’œil le gagnant entre le champion IBF Shawn Porter et son aspirant obligatoire Kell Brook qui s’affronteront le 16 août en Californie. Par la suite, DiBella va entamer les négociations pour amener le Roumain d’origine dans un combat pour devenir aspirant obligatoire. Est-ce que les aspirants no 3 à no 6 vont refuser et nous aurons droit à un combat revanche Dan VS Bizier ? L’avenir nous le dira.

Antonin Décarie (30-2-0, 9 KO), 6e WBC, 11e IBF, 12e WBO, poids mi-moyen

Le vétéran de Laval fréquente les classements mondiaux depuis 2008 et il n’a jamais eu le privilège de se battre en championnat du monde lors d’une défense optionnelle. La compétitivité de sa division explique probablement pourquoi il n’a jamais été invité à se battre à un tel niveau. Présentement en guérison suite à une blessure à une main, il remontera dans le ring cet automne et son promoteur, Camille Estephan, travaille déjà très fort pour lui obtenir un combat qui lui offrira beaucoup de visibilité aux États-Unis.

Kevin Bizier (22-1-0, 15 KO), 7e IBF, poids mi-moyen

9 Kevin Bizier a l'entrainement 1Dans un combat de remise en forme, le boxeur de Saint-Émile à Québec a ajouté une victoire à sa fiche le 24 mai. Logiquement, nous devrions le voir en action le 27 septembre en sous-carte de Jean Pascal. Malheureusement, Bizier ne peut espérer avoir un combat revanche contre Dan avec comme enjeu le poste d’aspirant obligatoire à l’IBF. Présentement, il y a quatre boxeurs entre lui et le 2e rang. Les Européens Leonard Bundu (3e) et Frankie Gavin (5e) s’affrontent le 1er août, le gagnant pourrait bien être intéressé à affronter Dan à l’automne. Timothy Bradley (4e) devrait préférer un défi à la télé américaine, et Devon Alexander (6e) a probablement le goût de venger sa défaite contre Porter en décembre dernier.

Mikael Zewski (24-0-0, 19 KO), champion NABF, 15e WBC, poids mi-moyen

Le boxeur de Trois-Rivières et protégé de Top Rank a eu bien peu d’opposition pour mettre la main sur le titre NABF. La WBC lui a fait une place à la limite de son top 15. Zewski a de plus en plus de détracteurs qui reconnaissent ses aptitudes mais qui remettent en question le niveau d’adversité auquel il fait face. Mon collègue Martin Achard a émis une théorie fort intéressante sur la progression du Trifluvien.

Dierry Jean (26-1-0, 18 KO), champion NABF, 14e WBC, poids léger

Malgré sa performance à Washington face à Lamont Peterson et son gain le 13 juin lors de son passage chez les 135 livres, la WBC ne lui a décerné que le 14e rang. L’équipe de Dierry Jean espérait certainement beaucoup mieux que ça. Sa défaite en championnat du monde et son changement de division démontrent bien que rien n’est acquis pour Dierry Jean. En septembre, il aura l’occasion de grimper de quelques échelons chez les 135 livres.

Ghislain Maduma (16-1-0, 10 KO), 11e IBF, poids léger

Le Congolais d’origine s’est incliné à Londres mais sa prestation a attiré l’attention de bien des observateurs incluant le magazine « The Ring ». Participera-t-il au gala commémorant les 40 ans du combat du siècle entre Mohamed Ali et George Foreman en octobre prochain à Kinshasa au Congo? Il est encore trop tôt pour connaître la réponse, mais si ce n’est que de lui, c’est certain que « Mani » y sera.

À surveiller (en ordre alphabétique)

Artur Beterbiev a l'entrainementArtur Beterbiev (4-0-0, 4 KO), poids mi-lourd

Le Tchétchène de 29 ans aurait pu ajouter à sa prestigieuse carrière amateur une victoire face à un ancien champion du monde dès son cinquième combat. Mais une fracture à un doigt l’a forcé à se retirer de son duel avec Jeff Lacy. Le 22 août, il va affronter Alvaro Enriquez (12-12-2, 4 KO), un Mexicain qu’Adonis Stevenson et Eleider Alvarez ont vaincu en début de carrière. Le champion amateur en 2009 et double olympien devrait rapidement avoir la chance d’intégrer les classements mondiaux. Considérant l’âge des Hopkins, Stevenson et Pascal, le Groupe Yvon Michel considère Beterbiev comme un membre important de la prochaine génération de champions des 175 livres.

Mian Hussain (9-0-0, 5 KO), poids mi-moyen

Le gaucher de 24 ans est passé bien proche au printemps de se battre pour le titre junior de la WBC. Maintenant rétabli d’une fracture à sa main gauche, Hussain devrait avoir la chance de démontrer tout son talent cet automne en affrontant un adversaire significatif. Il participera au gala du 16 août à Québec, mais il n’aura pas l’opposant souhaité par son promoteur.

Schiller Hyppolite (12-1-0, 9 KO), Champion FECARBOX, 26e WBC, poids super-moyen

Le protégé de Jean-François Bergeron a une très belle progression depuis un an et demi. En action lors de la finale du prochain « Fight Club » à Québec le 16 août, il continue de prendre de l’expérience en affrontant des adversaires ayant des styles différents. Son prochain rival est un grand gaucher ayant autant de combats qu’Hyppolite. Nous connaîtrons son identité jeudi prochain lors d’une conférence de presse à Québec.

Éric Martel-Bahoéli (10-4-0, 9 KO), Champion canadien CPBC, poids lourd 

Malgré sa défaite par KO en avril dernier, le poids lourd de Québec conserve sa place dans notre section à surveiller puisqu’il se battra en septembre pour devenir le premier Canadien à détenir les titres CPBC et NCC en même temps. En cas de victoire sur Pajkic, c’est assez prévisible que Martel aura une occasion sur la scène internationale en 2015.

One Comment

  1. Pingback: Les boxeurs québécois et les classements mondiaux – mars 2015 - Boxe québécoise pour tous les amateurs de boxe francophones – 12rounds.ca

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *