Boxe québécoise pour tous les amateurs francophones – 12rounds.ca

Les boxeurs québécois et les classements mondiaux – mars 2015

Jean Pascal-VS- Adonis Stevenson

En un peu plus d’un an, nous en sommes déjà à la quatrième mise à jour de l’état de la situation pour les boxeurs d’ici qui sont classés mondialement. Depuis notre classement de juillet, Eleider Alvarez a décroché le titre argenté de la WBC, David Lemieux s’est battu sur HBO à Brooklyn, Bermane Stiverne a perdu sa ceinture et il y a eu la très longue saga entre Stevenson et Pascal qui s’est conclue par un non-combat, bien qu’Yvon Michel avait promis que son champion allait affronter son aspirant no 1 le 4 avril prochain. Certes, les prochaines semaines et prochains mois seront riches en rebondissements, nous pourrions avoir trois nouveaux champions du monde lorsque l’été débutera…

Bermane Stiverne (24-2-1, 21 KO), 4e WBC, 6e « The Ring », poids lourds

Bermane Stiverne dominé par Deontay WilderChampion WBC déchu en janvier dernier, Bermane Stiverne est de retour au gymnase depuis une semaine selon son ami et gérant Camille Estephan. Nous pourrions le voir remonter sur le ring au mois de juin ou juillet. Classé 4e par la WBC, il devrait réapparaître dans les tops 15 des autres associations suite à un combat victorieux. Stiverne souhaite avoir l’opportunité de se rebattre pour un titre mondial. On lui souhaite évidemment, mais on se demande combien de temps ça prendra pour que son vœu se réalise.

Adonis Stevenson (25-1-0, 21 KO), champion WBC et « The Ring », poids mi-lourds

Le 4 avril prochain à Québec, le champion du Groupe Yvon Michel affrontera l’Australien Sakio Bika (32-6-3, 21 KO). Il s’agira du premier combat chez les 175 livres de ce dernier. En effet, le boxeur d’origine camerounaise a boxé de 2000 à 2005 chez les 160 livres, puis il a livré près de vingt combats chez les 168 livres. Notons qu’il s’est frotté à plusieurs champions du monde tels que Joe Calzaghe, Andre Ward, Lucian Bute et Marcus Beyer. Par contre, dans aucun de ces combats, il n’est passé proche de l’emporter. Ce parcours, en plus d’avoir détenu le titre WBC des super-moyens en 2013-2014, nous amène à dire que Bika est un adversaire bien plus crédible que les Sukhotsky, Bellew et Fonfara.

Jean Pascal (29-2-1, 17 KO), champion NABF et WBC Diamond, 1er WBO, 5e IBF, 6e WBA,  3e « The Ring », poids mi-lourds

Kovalev VS Pascal visuelL’ancien monarque de la WBC sera impliqué dans le duel le plus important de sa carrière le 14 mars. L’aspirant no 1 à Sergey Kovalev a tout un défi devant lui. Notre collègue Benoît Dussault a fait une analyse détaillée des deux boxeurs. Nous avons recueilli aussi récemment les commentaires de Darnell Boone qui s’est frotté aux deux pugilistes. Peu importe le verdict, personne ne pourra affirmer que le boxeur de Lorraine a refusé de se mesurer à l’élite de sa division.

Eleider Alvarez (16-0-0, 9 KO), champion argenté WBC, 1er WBC, 10e IBF, 5e « The Ring », poids mi-lourds

Le Montréalais d’origine colombienne est pleinement membre de l’élite des 175 livres suite à sa victoire à Monaco en octobre dernier. Opéré au coude suite à son gain sur Ryno Liebenberg, celui qui fêtera ses 31 ans le 8 avril prochain est présentement au camp d’entraînement de Jean Pascal. Il y a quelques semaines, son entraîneur Marc Ramsay nous a révélé que le prochain combat de « Storm » devrait être sur la route. Tout comme les Stevenson, Bizier et Beterbiev, Eleider Alvarez fait maintenant partie de la grande famille d’Al Haymon.

Artur Beterbiev, (7-0-0, 7 KO), champion NABA, NABO et IBF nord-américain, 8e WBC, 11e WBA, 14e IBF, 15e WBO, 10e « The Ring », poids mi-lourds

Beterbiev, Ramsay et Alvarez chez RivalLe joyau du Groupe Yvon Michel a bien failli se retrouver dans une situation impossible. Imaginez s’il n’avait pu s’entendre avec Al Haymon, Beterbiev se serait retrouvé avec un promoteur qui mise tout sur l’Américain aux poches profondes; il aurait probablement fallu qu’il patiente deux ans en attendant l’expiration de son contrat. Heureusement pour tous, le dossier est réglé et le 4 avril, on le verra face à Gabriel Campillo (25-6-1, 12 KO) sur les ondes de CBS. L’Espagnol a détenu le titre WBA en 2009, il s’est incliné dans une décision partagée controversée face à Tavoris Cloud et il n’a duré que trois rounds face à Kovalev. Il s’agit d’un adversaire intéressant pour Beterbiev au point que l’on peut dire que Campillo aurait pu se frotter légitimement à Adonis Stevenson.

Lucian Bute (31-2-0, 24 KO), 7e WBC, 8e WBA, poids super moyens

Lucian Bute conserve des classements mondiaux forts intéressants pour un boxeur si peu actif. En effet, depuis plus de deux ans, le Roumain d’origine est bien plus occupé à convier les médias à des conférences de presse qu’à monter dans le ring. Nous attendons toujours des nouvelles concernant son retour entre les câbles. Est-ce que ça aura lieu en juin? C’est bien difficile à prévoir. Notons un important changement pour le protégé de Freddie Roach : il est lui aussi un nouveau membre du clan d’Al Haymon.

Schiller Hyppolite (14-1-0, 10 KO) Champion WBC international argenté, 14e WBC, 15e IBF, poids super moyens

Schiller Hyppolite a QuebecLe protégé de Jean-François Bergeron poursuit sa très belle progression depuis deux ans. Dans les derniers mois, Schiller Hyppolite a reçu deux offres pour se battre au sud de la frontière, dont l’une sur HBO. Par contre, le « timing » n’était pas idéal et Camille Estephan a dû refuser ces propositions. En action le 17 avril prochain à Sorel, son prochain rival n’est pas encore finalisé. Son entraîneur souhaite un adversaire agressif qui offrira de l’adversité pendant 10 rounds.

David Lemieux (33-2-0, 31 KO), champion NABF, 2e WBC, 4e WBO, 5e IBF, 13e WBA, poids moyens

Le nouveau cogneur de Golden Boy Promotions obtiendra une grande opportunité au printemps. Sa position à l’IBF liée avec le refus des aspirants no 3 et 4 d’affronter le Franco-Camerounais Hassan N’Dam lui ouvre la voie pour se battre en championnat du monde pour le titre vacant de l’IBF. Le duel sera loin d’être facile pour Lemieux. Sébastien Demers, qui a passé cinq semaines à s’entraîner avec N’Dam, nous a parlé de ses impressions sur le combat à venir.

Côté cour, Camille Estephan trépigne d’impatience de faire face à Yvon Michel, mais comme les recours judiciaires sont toujours très longs, il s’attend à ce que la cour supérieure entende chaque partie bien après le prochain combat de Lemieux. Fait à noter, il exclut totalement une entente hors-cour.

Jo Jo Dan (34-2-0, 18 KO), aspirant obligatoire IBF, poids mi-moyens

Jo Jo DanLe protégé de Pierre Bouchard sera en action le 28 mars à Sheffield en Angleterre pour se frotter au champion de l’IBF, Kell Brook (33-0-0, 22 KO). La commande n’est pas facile pour Dan, mais depuis quand les choses sont-elles faciles pour le gaucher? Le boxeur de 33 ans a vécu l’enfer à deux reprises en Turquie en 2010-2011. Puis, il a grimpé à nouveau les échelons pour se retrouver à Québec et vaincre, deux fois, Kevin Bizier pour obtenir la position d’aspirant obligatoire. Le « road warrior » montréalais a les outils pour créer une surprise, nous connaîtrons le verdict dans trois semaines,

Antonin Décarie (31-2-0, 10 KO), 2e WBC, 11e IBF, 6e WBO, poids mi-moyens

Le vétéran de Laval fréquente les classements mondiaux depuis 2008 et il n’a jamais eu le privilège de se battre en championnat du monde. Son dernier combat remonte au 27 septembre et malgré ce long délai, il souffre toujours de blessures aux mains qui l’empêchent de frapper dans des sacs de sable. Son équipe attend son rétablissement complet pour planifier son retour à la compétition.

Kevin Bizier (23-2-0, 16 KO), 10e IBF, poids mi-moyens

Kevin Bizier a l'entrainementMalheureusement, le boxeur de St-Émile n’aura pas droit à un combat d’envergure le 4 avril. Le projet de GYM de l’opposer au dangereux Carlos Molina est mort-né dès qu’ils ont pris conscience de la lourdeur du dossier criminel du boxeur américain. En attendant son prochain gros combat, Bizier sera le dernier à monter sur le ring le 4 avril, mais il ne sera ni à CBS, ni à TVA Sports. Son adversaire sera d’un calibre inférieur à lui et connaissant les habitudes de Bizier, il trouvera les moyens d’en finir rapidement.

Mikael Zewski (26-0-0, 20 KO), champion NABF, 7e WBO, 10e WBC, poids mi-moyens

Le boxeur de Trois-Rivières et protégé de Top Rank devrait nous annoncer d’ici peu son prochain adversaire. Soyons honnêtes, les attentes sont basses, mais nous souhaitons qu’il nous surprenne avec un adversaire, minimalement, du même calibre que lui. Zewski grimpe les classements mondiaux, mais c’est loin de lui garantir une chance en championnat du monde. Il devrait peut-être en discuter avec Décarie, lui qui attend depuis 2008.

Dierry Jean (26-1-0, 18 KO), champion NABF, 6e WBC, 9e WBO, poids légers

Dierry Jean et Yves Ulysse JrLe nouveau Dierry Jean aura l’occasion de nous démontrer son talent le 14 mars. Malheureusement, son clan a été incapable de s’entendre avec celui de Hank Lundy. Il semble que l’équipe du boxeur de Philadelphie ait multiplié les demandes dans le but d’étirer les délais, de sorte que HBO s’est finalement tanné et a préféré planifier un autre combat. Bref, Jean affrontera le Dominicain Carlos Manuel Reys (25-3-1, 17 KO), un boxeur qui a subi une défaite par décision unanime le 14 décembre 2012 à Montréal face à Logan McGuinness. Camille Estephan souhaite impliquer Jean dans un combat important en sous-carte de Lemieux-N’Dam.

Ghislain Maduma (16-1-0, 10 KO), 11e IBF, poids légers

Le Congolais d’origine est à l’entraînement depuis plusieurs semaines. Son gérant et promoteur Camille Estephan nous a confié être en négociations pour un combat important à la télé américaine qui aurait lieu dans les deux premières semaines d’avril. Si le projet avorte, Maduma s’ajoutera à la carte du 17 avril à Sorel. Rappelons que son dernier combat remonte au 31 mai alors qu’il se battait à Londres dans le but de devenir l’aspirant obligatoire de l’IBF.

À surveiller

Mick Gadbois (13-0-2, 4 KO)

Mick gadboisLe 14 avril prochain à Toronto, le boxeur de Marc Seyer a la chance de faire un pas important dans sa carrière en affrontant l’Ontarien Steven Wilcox (11-1-0, 5 KO). Les détails ne sont pas totalement finalisés mais il semble que ce duel de 10 rounds pourrait impliquer un ou deux titres canadiens. Une victoire dans la métropole canadienne lui ouvrira des portes pour un titre nord-américain.

2 Comments

  1. Pingback: Les boxeurs québécois et les classements mondiaux – septembre 2015

  2. Pingback: Les boxeurs québécois et les classements mondiaux – septembre 2015

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *