Boxe québécoise pour tous les amateurs francophones – 12rounds.ca

Mikael Zewski à la porte du top 15 de la WBC

Mikael Zewski à l'entraînement

Par Jean-Luc Autret

Le Trifluvien Mikael Zewski (23-0-0, 18 KO) est de retour sur un ring ce samedi. Il sera en sous-carte du programme de HBO présentant Terence Crawford VS Yuriorkis Gamboa ainsi que le double champion du monde amateur Matt Korobov. Cette soirée est présentée dans un amphithéâtre de 18 000 sièges au Nebraska. Zewski est impliqué dans le dernier combat avant l’entrée en scène de la télé américaine, il affrontera Prince Doku Jr (18-5-0, 12 KO) dans un dix rounds qui offrira au gagnant le titre NABF actuellement vacant. Les amateurs intéressés à voir ce combat pourront se connecter au site www.toprank.tv vers 21h samedi soir.

Une très longue préparation

Le dernier combat de Mikael remonte au 18 janvier, il avait alors remporté son combat en obtenant un TKO au septième round face à Krzysztof Szot (18-10-1, 5 KO), un Polonais qui avait déjà fait la limite avec l’ancien champion du monde Nate Campbell. Après deux semaines de vacances, le boxeur de 25 ans est retourné au gymnase pour se préparer pour son prochain défi.

« Je devais me battre le 12 avril à Vegas en sous-carte de Bradley VS Pacquiao, mais ça n’a pas fonctionné. Ensuite, j’étais programmé pour le 24 mai et le matin de la pesée mon gérant m’a appelé pour m’annoncer que mon combat était annulé à cause d’un problème de visa. J’étais très frustré pour ne pas dire en colère par la situation. Ça faisait près de quatre mois que je me préparais, le processus de déshydratation était fait et pouf, c’était à oublier. Heureusement, vers 18h ce jour-là, mon gérant, Cameron Dunkin, m’a confirmé que ce même combat aurait lieu le 28 juin. On peut dire que ça a diminué grandement ma déception du matin », relate le volubile pugiliste.

zewskiAvec une aussi longue préparation les dangers du surentraînement étaient bien présents. Son entraîneur, Jean Zewski, a convenu avec son boxeur qu’il ne devait pas reprendre autant de poids que d’habitude dans le but de faciliter sa deuxième phase de déshydratation en un mois. « Normalement Mikael pèse 168 livres, après le 23 mai, il s’est limité à remonter à 162-163 livres. De plus, on a été vigilant à l’entraînement, je l’ai surveillé avec un moniteur cardiaque », affirme le paternel. Enfin, dans le but d’être à 100 % au moment du combat, Mikael diminue fortement l’intensité de ses entraînements dix jours avant la date prévue de son combat.

Un vieil objectif

Depuis plus d’un an, le boxeur de 25 ans attend sa chance pour se battre dans un combat de dix rounds. Après avoir participé à neuf combats de huit rounds en un an et demi, il a été amplement patient. Ce samedi, en l’emportant sur Prince Doku Jr, il intégrera le top 15 de la WBC. « J’ai bien hâte de me battre pour le titre nord-américain, mais c’est plus un outil pour entrer dans le top 15 qu’une finalité pour moi. Une fois classé mondialement, tout peut arriver et je sais que mon gérant va m’amener à participer à de gros combats dans la prochaine année », déclare celui qui est présentement considéré comme le 29e aspirant au champion en titre de la WBC, le célèbre Floyd Mayweather Jr.

Mikael ZewskiD’ici la fin de l’année 2014, Mikael Zewski souhaite se battre à nouveau à deux occasions et il souhaite intégrer le top 10 de la WBC. À titre comparatif, Jo Jo Dan, Antonin Décarie et Kevin Bizier sont classés 5e, 6e et 30e par l’association dirigée par la famille Sulaiman. Ces trois boxeurs sont aussi considérés par les autres associations, Dan est 2e à l’IBF et 8e à la WBA, Décarie est 11e à l’IBF et 12e à la WBO, Bizier est le 8e aspirant à l’IBF.

Soyons réalistes, la division des 147 livres est probablement celle qui offre le moins de chance de combat de championnat du monde pour un top 15. Avec des champions du monde comme Floyd Mayweather Jr et Manny Pacquiao, l’intérêt de l’un des deux diffuseurs américains est essentiel pour obtenir un combat de championnat du monde. Bref, la possibilité de se battre pour un titre de deuxième niveau tel que celui argenté de la WBC ou intérimaire de la WBA est plus réaliste à moyen terme pour Zewski.

À quoi s’attendre du Prince Doku Jr

Le Ghanéen de 27 ans a quitté son pays depuis peu pour faire éclore sa carrière à l’international. Malgré une fiche respectable, Prince Doku Jr (18-5-0, 12 KO) passe difficilement le test du calibre pour un combat de niveau nord-américain. En décembre dernier, il a été défait dès le premier round face au jeune Frankie Gomez et en mars il est resté debout pendant six rounds devant Jose Benavidez, un autre protégé de Top Rank. Pour le reste de sa carrière, c’est assez risible comme opposition, il a obtenu ses 18 victoires face à des boxeurs cumulant des fiches de 9-78-2 et aucun d’eux n’avaient une fiche positive avant d’affronter Doku Jr.

« Je préfère me fier à sa dernière performance plutôt qu’à ses combats victorieux que je n’ai pas vus de toute façon. Contre Benavidez, il a bien utilisé son avantage de grandeur pour maintenir une certaine distance, il n’a pas remporté de round mais il a offert une bonne adversité. Je suis habitué d’affronter des boxeurs plus petits que moi de quelques pouces, celui-ci va me dépasser d’un pouce et il a de plus grands bras que moi, ce sera une nouvelle expérience pour moi », raconte le protégé de Cameron Dunkin et de Top Rank.

Selon le clan Zewski, le meilleur coup de Doku Jr est probablement son jab. Habile dans ses déplacements, ses longs bras lui permettent de maintenir la distance avec ses rivaux. Zewski s’est préparé à de multiples scénarios, puisqu’il n’a pu regarder qu’un seul combat sur vidéo, celui avec Jose Benavidez (les 2 minutes avec Gomez ne sont pas valables). Dans les derniers mois, il a mis les gants avec de multiples boxeurs montréalais, tels que Steven Butler, Montasar Mechri, Yves Ulysse Jr, David Théroux ainsi que plusieurs boxeurs amateurs.

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *