Boxe québécoise pour tous les amateurs francophones – 12rounds.ca

Nous prédisons une victoire de Jean Pascal!

Jean Pascal (29-2-1, 17 K.-O.) écrira une nouvelle page de l’histoire de la boxe canadienne dans quelques jours, le 14 mars, alors qu’il affrontera le Russe Sergey Kovalev (26-0-1, 23 K.-O.), l’actuel détenteur des titres IBF, WBA et WBO des mi-lourds, en finale d’un gala d’envergure présenté au Centre Bell et retransmis sur les ondes de HBO.

Fidèle à son habitude, 12rounds.ca a demandé à ses membres et à divers collaborateurs de se prononcer sur l’issue du combat. Sur les huit répondants, la moitié a prédit un résultat favorable au Québécois. Nous vous présentons aujourd’hui leurs analyses, et publierons demain dans un article séparé les prédictions de ceux qui optent plutôt pour le «Krusher».

Benoît Dussault, 12rounds.ca: Jean Pascal par décision

Sergey Kovalev-Jean PascalJe vous ai présenté dernièrement la grille que j’ai utilisée pour analyser les forces en présence. Je crois que Kovalev est un boxeur plus complet et légèrement supérieur à Pascal quant aux habiletés pugilistiques telles que la force de frappe et le contrôle du ring en général. Par contre, je crois que la préparation et le plan de match de Pascal seront excellents. Marc Ramsay, Roy Jones Jr. et Russ Anber auront concocté la recette parfaite pour permettre à Pascal de gagner la majorité des rounds. Ce dernier va connaître le combat de sa vie comme il l’avait fait devant «Bad» Chad Dawson en 2010. Sa vitesse, ses déplacements constants, sa grande expérience en combats de championnat et son imprévisibilité devraient frustrer le bon Serge et le forcer à commettre des erreurs. De plus, le menton de granit de Jean lui permettra d’encaisser là où d’autres sont tombés. Je me permets une autre petite prédiction: Pascal va visiter le plancher pour la première fois de sa vie, mais ça ne l’empêchera pas de l’emporter au final par décision.

François Bouchard, 12rounds.ca: Jean Pascal par décision

Tous les pronostics se tournent vers une victoire éclatante de Kovalev… Et avec raison. C’est un monstre actuellement. Il a dominé Bernard Hopkins comme personne ne l’avait jamais fait et avec une aisance démesurée. Il a démontré qu’il est plus qu’un simple bagarreur et qu’il est capable de respecter un plan de match. Il bénéficie en John David Jackson d’un entraîneur d’expérience qui sait comment mettre à profit son talent et sa puissance. Le Russe n’a pas de faille majeure, si ce n’est quelques manques de concentration qui ont entre autres mené à une chute au plancher contre Blake Caparello, et il s’agissait davantage d’une perte d’équilibre. Nonobstant ce fait, Kovalev est une force brute avec un menton en acier qui semble pratiquement inarrêtable, mais quelque chose en dedans de moi me dit Pascal…

Jean Pascal et Roy JonesJean est reconnu pour être un homme des grandes occasions, comme en témoignent ses batailles avec Adrian Diaconu, Chad Dawson et Lucian Bute. Il ne possède pas la puissance brute des deux mains de Kovalev, mais il a un peu plus de «snap» dans ses coups. Il est moins actif mais très sournois. Il possède également un très bon menton. Je ne crois pas qu’il ait des problèmes d’endurance même si je pense que le Russe est supérieur à lui sur ce point. Pascal est, selon moi, le plus rapide des deux. Après plus de quatre ans sans victoire significative, Jean sera galvanisé par la foule. Il sera en mesure de placer des attaques surprises entre les charges de Kovalev et nous offrira une performance inspirée dans une victoire par décision, à l’arraché.

G.M. Ross, Canadian Boxiana: Jean Pascal par T.K.-O.

Jean Pascal dans le ringJe trépigne d’impatience de voir ce combat! Si Pascal y démontre le même niveau que contre Chad Dawson, il pourrait embêter le champion bien davantage que semblent ne le croire la plupart des scribes de boxe. Je ne pense pas que Kovalev ait jamais fait face à un boxeur ayant la puissance et les habiletés de Pascal. Contre Hopkins, Kovalev a démontré qu’il possède, en plus de sa force de frappe dévastatrice, des capacités pugilistiques de haut niveau, mais nous allons maintenant voir s’il peut encaisser de bonnes frappes. On sait qu’il est possible d’atteindre Kovalev et de le faire chuter, Blake Caparello l’a démontré. Si Pascal arrive à connecter de plein fouet, nous pourrions voir le Russe visiter le plancher à nouveau. Je pense que si Pascal commence le combat en lion, il pourra défier les pronostics. Mais si le duel dépasse le sixième round, je vois Kovalev triompher par K.-O. Si on me demande de choisir entre ces deux possibilités, je dirais Pascal par T.K.-O. au 5e round. Je pense qu’il sera affamé et causera une surprise majeure!

Erik Yelemanov, 12rounds.ca: Jean Pascal par décision

Je crois que la qualité de la préparation de Pascal, sa motivation et son expérience vont faire la différence dans le combat. Pascal est extrêmement bien entouré, comme ce fut le cas lors de son camp pour son duel contre Lucian Bute, et je m’attends à ce que nous voyions à l’œuvre le meilleur Pascal, en tenant compte de son âge, de son expérience et de tout ce qui est en jeu pour lui.

Kovalev-Jean PascalPascal a les outils nécessaires – menton, force de frappe, vitesse, déplacements – pour briser le rythme de Kovalev et l’empêcher d’être le premier à appuyer sur la gâchette et de lancer ses combinaisons mortelles. Si Pascal est capable de bien contrôler la distance et d’exploser au bon moment contre le Russe, il va être dans son élément. Pascal a une force de frappe plus que suffisante pour se faire respecter par son rival, il est capable de prendre des coups et d’en redonner, et je crois que ses entraînements avec Angel Heredia vont lui permettre de ne pas être dépassé par la force physique imposante de Kovalev.

Donc, si Jean Pascal réussit à exécuter son plan sans être trop affecté par la formidable puissance de son adversaire, s’il réussit à lui faire mal dès les premiers rounds, il peut l’emporter. Sinon il risque de finir «krushé» comme le reste des adversaires de Sergey Kovalev.

One Comment

  1. Pingback: Nous prédisons une victoire de Sergey Kovalev

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *