Boxe québécoise pour tous les amateurs francophones – 12rounds.ca

L’heure Juste du 14 mars 2016

Renan St-Juste l'Heure juste

Par Renan St-Juste

Je vais sûrement m’attirer la foudre de certains par ce texte mais si ces mêmes personnes le relisent ATTENTIVEMENT, elles vont comprendre. L’heure Juste est aujourd’hui divisée en trois parties.

1- Les galas de boxe

Régie des alcools, des courses et des jeuxJe suis un fan de boxe, un vrai et j’aimerais si possible aller voir tous les combats qui se déroulent dans la métropole. Ça me frustre un peu d’être en quelques sorte pris en otage et obligé de choisir entre deux galas comme ce fut le cas samedi soir. Je ne fais pas une sortie contre la Régie mais POUR les fans et les promoteurs.

Les Promoteurs SVP respectez lorsqu’un autre a choisi une date en premier car les deux organisations sont perdantes. Les fans sont aussi les grands perdants. Les médias doivent choisir, et ce n’est pas vrai qu’ils vont tous envoyer deux équipes comme l’ont fait 12 Rounds et Boxingtown Québec. Bref, c’est plate pour tout le monde.

Est-ce que c’est possible de se concerter et de respecter la date du premier qui réserve, même si la Régie accepte deux galas en simultané?

2- Retour sur le gala à la Tohu

Pour des raisons d’impossibilité de me cloner je vais faire le résumé du gala à la Tohu. Beaucoup de bons combats. Le gala était très bien organisé. Meilleur combat de la soirée: Henri vs Charbonneau. Wow!!!

Charbonneau VS HenryDans la majorité des cas, les boxeurs étaient là pour gagner. Je suis très content pour mon ami Roody, qui a obtenu sa première victoire à titre de membre de Rixa Promotions. Merci à Rixa pour l’invitation spéciale et le traitement à mon égard samedi. Nous étions nombreux à suivre via le net l’autre gala; à vrai dire, pas tout l’autre gala, mais plutôt on attendait avec impatience des nouvelles de Hyppolite vs Boone.

Bravo à Boone pour cette performance avec un délai très court. Bravo aussi à Schiller qui vient d’ajouter tout un bagage de confiance à son palmarès. Il sait qu’il est capable de revenir après des rounds difficiles et une chute. Je profite de l’occasion pour féliciter Steven Butler pour sa victoire. Un jour, il sera sûrement un champion du monde et non un champion junior.

3- La boxe est une business

Toutes les organisations le prouvent: WBA, WBC, WBO, IBF et tralala. Une ceinture est un grand accomplissement pour un boxeur. À mon humble avis, je crois toujours qu’il devrait y avoir un seul champion du monde dans chaque catégorie de poids. À chaque fois qu’un titre est en jeu, le promoteur et les boxeurs doivent payer une sanction, ce qui entraîne des revenus pour l’association et ce qui a amené une multitude de ceintures.


Renan St-Juste et ses 3 titres
J’ai été moi-même champion international à trois reprises et j’en suis très fier car ces ceintures m’ont permis d’avoir d’autres combats significatifs. Mais, je crois qu’un champion du monde est un champion du monde.
Les titres nord-américains sont des titres régionaux comme partout sur la planète (latino, méditerranéen, européen, Asie-Pacifique…), qui ont l’utilité de permettre aux boxeurs d’entrer dans un top 15 mondial. Mais je ne vois pas l’utilité de titre jeunesse ou junior outre que pour mousser l’égo de certains. Bref, l’appellation « champion du monde junior » ne devrait pas exister. 

Va-t-on se retrouver bientôt avec une ceinture de champion du monde des gauchers ou des champions du monde des 40 ans et plus?!? Si la UFC (qui a moins de catégories et un seul patron) et la WWE (qui est reconnue pour être un spectacle) ont choisi de ne pas distribuer des ceintures à la dizaine c’est peut-être parce que ce n’est pas une bonne idée!!!

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *