Boxe québécoise pour tous les amateurs francophones – 12rounds.ca

Schiller Hyppolite intraitable à Gatineau

Schiller Hyppolite

Par Andréanne Lambert

Schiller Hyppolite (18-1-0) 12KO vs Ivan Jukic (22-7-0) 15KO

Schiller Hyppolite ajoute un KOEn finale du 18e Fight Club de Eye of the Tiger Management au Casino du Lac Leamy à Gatineau, Schiller Hyppolite fait face à un gaucher ce soir en l’adversaire de Ivan Jukic. Les premiers coups sont lancés rapidement. Rapidement, Jukic prend un coup au corps qui lui fait plier les genoux et l’envoie au plancher. Un premier compte. Puis un second compte rapidement ensuite. L’arbitre fait signe que le combat est terminé.

Un combat rapide pour Hyppolite qui met le poing sur une nouvelle victoire à 1.05 minute du premier round. Jukic n’était simplement pas de taille.

Mian Hussain (13-0-0) 6KO vs Juan Jesus Rivera (27-13-0) 17KO

La demi-finale oppose Mian Hussain à Juan Jesus Rivera qui en est à sa quatrième visite au Canada. Il a été vaincu par Dierry Jean (TKO2) en février 2013, par Samuel Vargas (DU8) en juillet 2014 et par James Worrall (TKO4) à Winnipeg en septembre 2006.

Le jab au corps lancé par Hussain pour débuter l’action est efficace. Hussain gaucher fait face à un droitier en la personne de Rivera. Hussain est du genre posé et débute lentement, mais démontre toujours une excellente force de frappe et une bonne précision. Rivera lance une droite mais atteint l’épaule d’Hussain. Quelques secondes plus tard, Rivera tente de rentrer au corps mais il manque d’impact. Tentative d’explosion en fin de round pour Rivera mais sur laquelle Hussain réplique sur le même ton.

Doublé de coups pour Hussain à l’endroit de Rivera. Hussain passe à l’attaque et s’impose quelques coups à la fois. On lance à nouveau 2-3 jabs. Rivera balance une droite au corps d’Hussain, ce dernier encaisse sans problème. Hussain renvoie une gauche, Rivera fait un petit pas de recul. Hussain continue tout en prenant son temps. Les 2 boxeurs sont toujours bien compactes.

Mian HussainRivera tente de commencer fort, mais il doit opter pour une victoire aux points s’il compte l’emporter, car la puissance n’est pas au rendez-vous. Sur cet aspect, Hussain domine sans hésitation. Rivera lance une droite, Husain décoche une gauche. C’est donnant donnant. Rivera vient de prendre un coup au corps qui le fait plein. L’arbitre intervient et lui donne un compte pour terminer le round.

Rivera semble être passé en mode attaque, mais il ne parvient pas à ses fins et s’ensuit toujours une réplique rapide d’Hussain. D’ailleurs, un nouveau compte est donné à Rivera. Main avant puis une main arrière au corps, duo de coups appliqués 2 fois en peu de temps par Hussain, et c’est efficace. Bien que Rivera prenne le centre du ring, ça ne lui garantit pas pour autant un avantage. Rivera balance un coup et ça crée une ouverture, dont Hussain profite pour renvoyer un coup au corps à son rival.

On se la joue maintenant avec la main arrière en début de round. Rivera remonte sa garde, Hussain vient de porter une attaque qu’il n’a pas aimé et fait signe ‘’coup en arrière de la tête’’, mais ça en reste là. On reprend les déplacements dans le ring, en se lançant quelques coups. Hussain est prêt pour le KO et le cherche, il attend l’ouverture lui permettant une attaque sans retour. Jab main arrière, jab main arrière, Hussain applique bien mais c’est déjà la fin de l’avant dernier assaut.

Le rythme augmente et l’intensité aussi. On en est au dernier round. On échange et un coup de Mrazek est envoyé sous la ceinture. Respect de l’adversaire, il s’excuse, et rapidement, retour à l’action. Le coin d’Hussain lui mentionne de finir fort. C’est plutôt Mrazek qui tente d’appliquer le tout. Hussain lance le jab, puis une main arrière. Mais le round se termine avant que l’explosion ne vienne.

Ce sera donc un combat avec décision. Décision unanime en faveur de Mian Hussain qui ajoute donc une 14ème victoire à sa fiche professionnelle.

 Louisbert Altidor (2-0-0) vs Roody Rene (1-3-1)

Combat local avec Altidor et Rene qui commence. On prend le temps de se mesurer. Rene envoie un bon coup à la mâchoire d’Altidor mais celui-ci répond par une combinaison au corps. On accroche un peu et l’arbitre intervient.

Louisbert AltidorLes 2 combattants reprennent l’action au son de la cloche. On se décoche des coups rapides puis Altidor balance une droite qui a pour effet de faire plier les genoux à Rene. Un premier compte dans le combat est donné. Altidor lance ensuite sa gauche au corps, puis enchaîne avec une droite à la tête. On accroche encore ce qui force l’arbitre à intervenir. Rene passe de droitier à gaucher, est-ce une bonne tactique face à Altidor?

Roody Rene au solAltidor bouge bien le haut du corps alors que Rene est plus statique. Rene lance son jab puis sa main arrière en tentant d’envoyer un troisième coup, mais Altidor ne s’en voit pas affecté. On accroche à nouveau et l’arbitre intervient encore. Altidor lance quelques jabs au corps de son rival. Rene avance vers Altidor qui glisse. Une gauche d’Altidor puis sa main arrière, mais il manque légèrement de précision. C’est au tour de Rene de glisser. Puis on reprend l’action pour les 2-3 secondes restantes.

Louisbert Altidor dominantAlors qu’Altidor tente de rentrer au corps de Rene, celui-ci répond avec sa gauche. En début de round on échange quelques jabs, mais on tente de passer à l’artillerie lourde avec des crochets au corps, un direct puis on tente de mettre la pression. On bouscule, l’arbitre intervient. Jab au corps d’Altidor à Rene. Rene envoie une gauche. On accroche à nouveau. Rene continue sa stratégie de passer de droitier à gaucher puis revenir. On bouscule encore en fin de round.

Les juges rendent des cartes de pointage de 38-37, 40-35 et 40-35 donnant la victoire par décision unanime à Louisbert Altidor.

Simon Kean (2-0-0) 2KO vs Tomas Mrazek (10-52-6) 5KO

Mike Moffa et Simon KeanLe début du combat se passe avec le jab. Rapidement, on voit la supériorité en terme de force que Kean possède. Les coups pour le moment portent. mais il n’a pas encore vu grands choses. Il sait par contre qu’il devra garder les gants hauts et bien se protéger, car même le jab de Kean semble difficile à freiner. Simon envoie sa gauche puis sa droite et répète l’enchaînement. C’est un round avec peu de coups, mais les coups lancés le sont avec force (de la part de Kean). Faut voir ce que le deuxième assaut nous réservera.

Simon Kean en action a GatineauMrazek garde ses poings hauts. Kean, lui, lance ses poings. Rapide et brutal, 2 qualificatifs pour les coups de Kean. Mrazek met l’effort et va de l’avant en passant à l’attaque, mais il se montre peu efficace. Faut lui donner une chose, il encaisse. Kean y va de quelques coups et attend LE moment…Moment qui ne tarde pas à venir alors que sa gauche est dévastatrice! Il envoie Mrazek au plancher et ça sonne la fin. L’arbitre se doit d’intervenir, Mrazek est bien ébranlé. Simon Kean a travaillé ‘’en douceur’’ vu le rythme des attaques mais avec la force qu’on lui connait. Et c’était suffisant pour passer le KO à Mrazek au 2e round.

Danyk Croteau (Débuts pros) vs Rodrigo Almeida (1-3-0)

Débuts pros ce soir pour Danyk Croteau, un boxeur local bien supporté par la foule. Les 2 droitiers se donnent le traditionnel ‘’touch gloves’’ et l’action débute. Le boxeur local envoie tôt dans le round une combinaison avec force qui semble faire réfléchir Almeida pour une seconde. Croteau est posé et reste calme malgré le stress qu’un premier combat peut engendrer. Il travaille au corps et Almeida plie les genoux. L’arbitre lui donne un compte. Croteau revient bien confiant. Almeida accroche. L’arbitre intervient. Croteau se montre dominant au niveau de la force de frappe et fait mal au corps. Son opposant croule à nouveau sous la pression. De nouveau une intervention de l’arbitre pour un compte. On se bouscule en fin de round, on charge plus qu’on ne frappe, Almeida se prend pour un taureau…

Danick CroteauRapidement dans le début de ce second round Almeida visite le plancher à nouveau, pour un nouveau compte. On reprend l’action. Almeida fait des ‘’simagrées’’ avec ses gants, l’air de vouloir jeter un sort à Croteau… Ce dernier reste concentré et balance une belle droite. On continue de bien se déplacer dans le ring. Almeida boxe large et semble lancer ses poings en désespoir de cause. Il accroche puis bouscule. Ce n’est pas très technique de sa part.

Almeida reprend sa ‘’danse des poings’’, Croteau se contente d’en rester à la boxe et frapper. Il démontre une technique supérieure à celle de son adversaire, qui selon moi, perd de la crédibilité de round en round… Croteau a une bonne gauche, et à un moment, Almeida semble se demander d’où elle vient. Almeida accroche encore et tente de faire pivoter Croteau avec lui, l’arbitre intervient. Corbeau rentre en puissance au corps de son rival. La foule aimerait un KO, ce serait bien vu l’allure du combat.

Danick Croteau en actionRound 4. La foule scande le nom de ‘’Danyk’’. On commence en corps à corps et Croteau a le dos dans les câbles. Mais ça reste un moment inefficace pour Almeida qui reste accroché. On échange quelques coups, agrémentés de jab. Puis c’est ‘’l’explosion’’ de Almeida qui charge en lançant des coups larges à moitié abaissé. Gauche droite au corps lancé par Croteau. Almeida accroche, encore. Une droite, puis une solide gauche qui ébranle Almeida, mais il tient bon et reste debout. Fin de round explosive en faveur de Croteau qui n’aura pas eu un adversaire ‘’plaisant’’ pour briser la glace et lancer sa carrière professionnelle.

Décision unanime (39-34, 40-33, 40-33) pour Danyk Croteau qui termine un premier combat victorieux.

Ayaz Hussain (8-0-0) 6KO vs Michal Dufek (18-11-1) 13KO

C’est un combat prévu pour 6 rounds, mais connaissant le cogneur qu’est Hussain et considérant la fiche de 13 KO de son opposant, il se peut bien que le combat s’écourte.

Ayaz Hussain en actionOn se regarde un peu, mais rapidement on échange les coups, des jabs. Puis Hussain regarde si le crochet au corps passe. On accroche, l’arbitre Padulo avise. On reprend l’action, et la puissance gauche de Hussain arrive rapidement à 2 reprises. Dufek prend les coups mais avec difficulté. Il voit à qui il fait face, et ce n’est pas réjouissant pour lui qui reçoit toute la puissance d’Hussain. Il se retrouve coincé, dos aux câbles et prend une raclée, c’est le cas de le dire. Dufek a déjà le visage tuméfié par les coups. Il s’est fait atteindre à plusieurs reprises déjà, tant au corps qu’au visage. Huis prend toujours le temps de bien placer ses coups. Dufek perd son protecteur bocal, arrêt de l’arbitre et visite au coin pour le remettre. Gageons que Dufek ne peut tenir plusieurs rounds encore. Il a été ébranlé et a pris de puissants coups.

Ayaz Hussain et son équipeHussain reprend où il avait laissé. Ça fait mal. Nouvel arrêt pour le mouthpiece de Dufek qui fait signe qu’il ne l’a pas. Hussain balance tout une droite! Mais UNE PUISSANTE DROITE!! à l’endroit de Dufek qui a la tête chancelante, littéralement comme un ‘’bubble head’’. L’arbitre intervient et arrête le combat.

Donc nouvelle victoire par TKO au second round pour Ayaz Hussain!

Will Madera (7-0-0) 3KO vs Randy Lozano (10-8-2) 7KO

Will MaderaOn connaît maintenant Madera parce qu’il boxe régulièrement sur les cartes d’EOTTM vu qu’il fait partie de l’équipe. Il est rapide, efficace et démontre une bonne précision sur une majorité de coups lancés. Le début du round est lent, les 2 boxeurs démontrent une bonne concentration. C’est le silence dans la salle, on entend les instructions de l’entraîneur de Lozano en espagnol. Les coups lancés le sont avec vigueur et on les entend résonner. Le premier round est modéré.

Après quelques échanges, Madera met un genou par terre, hérite d’un compte. Et Madera fait signe à l’arbitre pour son protecteur bucal que son entraîneur ne lui a pas remis. On reprend l’action au signal de l’arbitre. Madera reste bien focussé malgré tout, les mains bien hautes, il se protège bien le visage. Les 2 boxeurs sont posés et prennent leur temps pour bien placer leur coups. Lozano n’est pas là pour se faire impressionner, et Madera à l’habitude de livrer la marchandise.

Will Madera en actionMadera reprend l’action au centre pour ce 3ème round. On échange toujours peu de coups, mais la précision est au rendez-vous. Madera sort une gauche. Solide, puis une seconde qui déséquilibre Lozano. Lozano n’anticipe pas ce coup de Madera qui semble avoir, du moins en partie, percé la défensive de Lozano, et ça semble faire mal. Madera saigne abondamment du nez. Lozano se déplace beaucoup, un peu dû à la pression imposée par Madera. Madera a touché fortement Lozano à quelques bonnes reprises et a dominé ce round.

Lozano place une gauche au visage de Madera malgré sa garde haute et compacte. Lozano travaille clairement pour atteindre le visage de Madera qui est tuméfié. Les coups s’échangent avec plus de rythme que les rounds précédents. Madera envoie un bon coup au corps que Lozano prend dans l’estomac. Lozano n’a pas dit son dernier mot et renchérit sur les attaques de Lozano. À un moment, c’est maintenant lui l’agresseur, Madera devant s’ajuster, il remonte sa garde. Dans les quelques dernières secondes du round, Madera semble tenter le tout pour le tout avec des droites au corps de Lozano qui a le dos dans les câbles.

Will Madera en actionLes 2 droitiers reprennent l’action rapidement. Madera commence fort en envoyer 2 bonne gauche à Lozano. Il effectue un bon transfert de poids et se montre efficace sur ses coups lancés. Après quelques attaques, on accroche. L’arbitre avise les 2 athlètes. Lozano lance son jab pour maintenir une distance, car quand Madera s’approche, il prend automatiquement de puissants coups au corps. Lors de ce genre d’assaut, Lozano a 2 choix, accrocher ou mettre la distance avec le jab. Il a compris qu’en réponse au coups au corps provenant de Madera, il n’avait pas beaucoup d’options. Plus que 10 secondes, Madera tente une ultime attaque comme dans le round précédent.

Will Madera decision majoritaireRapidement on tente de s’imposer avec de gros coups au corps, les yeux dans les yeux, c’est à savoir qui frappera le premier. Lozano n’a pas dit son dernier mot et semble beaucoup moins esquinté que Madera. C’est au tour de Lozano de mettre un genou par terre. L’arbitre Goulet lui donne le compte. Puis on reprend l’action. Madera travaille au corps, il a bien compris ce qui fait mal à Lozano. Il tente même des uppercut alors qu’ils sont rapprochés. Lozano a beaucoup d’opportunités de lancer ces poings, Madera se montre insistant. Lozano tente une fin explosive, et Madera donne le change.

Un combat au début lent mais avec une intensité grandissante. Le verdict des juges : une décision majoritaire pour Will Madera avec des pointages de 56-56 58-55 et 58-55.

François Pratte (1-0-0) vs Santos Lira (0-1-0)

En ouverture de gala, le Trifluvien fait son entrée dans l’arène et semble bien confiant. Tout comme le Mexicain, il en est à son second combat professionnel prévu pour 4 rounds.

Les 2 droitiers se font face et Lira lance le premier coup, un jab au corps. Hoffa avise d’entrée de jeu Pratte de porter attention à la main droite de Lira. On prend le temps d’évaluer l’adversaire, prendre la mesure selon la portée. Pratte enchaîne bien les coups, alors que Lira se garde une petite réserve utilisant davantage son jab, Pratte domine au centre de l’arène depuis le début du round. Ce premier assaut est bon pour Pratte qui a lancé plus de coups que son rival.

Francois Pratte coupéPratte débute ce second round sur le même rythme que le précédent. Il y a quelques bons échanges rapides au début du round dont un coup du Mexicain qui surprend Pratte, une main droite qui est arrivée vite. Pratte ne se laisse pas impressionner et reprend les attaques de plus belle. L’arbitre se doit par la suite d’intervenir parce que l’on s’accroche. Pratte balance une belle droite à la tête de Lira qui l’encaisse sans l’avoir vu venir. Un bon rythme pour ce second round toujours à l’avantage de Pratte qui fait bien le travail face à Lira.

Lira semble vouloir commencer plus fort le round en tentant de s’imposer face au trifluvien avec, entre autres, des coups au corps. Pratte renchérit et répond sur la même note. L’oeil gauche de Pratte est déjà magané. Il saigne et Moffa, qui fait office de cutman dans son coin, devra lui arranger ça pour le prochain round. Les 2 pugilistes sont déchaînés et maintiennent un bon rythme dans les attaques lancées. Fin de round avec le dos dans les câbles pour Lira qui reçoit les poings de Pratte au corps en tentant de faire pareil mais sans trop de succès.

Francois PratteEn début de 4ème round l’arbitre envoie Pratte au coin pour voir le médecin. C’est okay on continue le combat. On continue de démontrer une belle mobilité et Pratte continue d’envoyer des combinaisons d’au moins 3 coups afin d’accroître son efficacité. Pour sa part, Lira, tente plutôt des coups de puissance, crochets ou mains arrières balancées lourdement mais sans tout le résultat voulu. Pratte continue d’offrir une bonne prestation. Et le Mexicain reste bien debout en faisant toujours aller ses poings. Beau crochet de la droite de Pratte! Le Mexicain prend le coup. Et gauche au corps de Lira lors d’une combinaison de 3 coups! Fin explosive pour ce 4ème assaut!

Les trois juges accordent une décision unanime en faveur de Pratte qui met la main sur une seconde victoire en autant de combats!

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *