punchinggrace.com
Boxe québécoise pour tous les amateurs de boxe francophones – 12rounds.ca

David Lemieux se réoriente vers la WBO

David Lemieux champion NABO

Par Jean-Luc Autret

Soyons honnête, la performance d’hier soir de David Lemieux n’a pas obtenu les « wow » anticipés par son entourage. Est-ce à cause des blessures qu’il s’est infligé à la main gauche au deuxième ou parce que Marcos Reyes est un encaisseur de calibre mondial ? Probablement que c’est un peu un mélange des deux.

Le scénario A… de Golden Boy Promotion

Mais peu importe le résultat de la demi-finale, une heure et quart plus tard, nous avons tous constaté à quel point un duel Canelo-Lemieux n’a jamais été dans les plans de Golden Boy Promotion. Telle une pièce de théâtre, le rouquin le plus populaire n’a pas eu besoin d’expliquer longtemps qui sera son prochain adversaire lorsque Max Kellerman lui a posé la question clé.

Quand un vidéo démarre sur l’écran géant et que le dit rival s’amène sur le ring, on a eu l’impression que nous assistions à la finale de WrestleMania 34 !!! Enfin, ce sont probablement exclamés des millions d’amateurs lorsque l’on a appris que le 16 septembre Golovkin va se frotter à Canelo. Après que Saul Alvarez ait découpé en petits morceaux Chavez Jr pendant douze rounds, et ce, à 164 livres, il aurait été pour le moins difficile de trouver un adversaire autre que GGG pour la fierté de Guadalajara.

Difficile de se plaindre de la qualité des grands duels cette année. Plutôt cette année, nous avons eu droit en janvier à un verdict nul entre James Degale et Badou Jack, en mars à Thurman-Garcia et à la fin d’avril au choc entre Anthony Joshua et Wladimir Klitschko. Sans oublier que le 17 juin, nous assisterons à Ward-Kovalev 2. Qui a dit que les meilleurs boxeurs de chaque division ne s’affrontent plus ?

Canelo Golovkin

Le plan B de Lemieux

Heureusement pour David Lemieux, bien avant de prendre l’avion pour Vegas, le plan de match de son équipe avait écrit en grosse lettre WBO. Si vous l’ignorez, c’est simplement que dans les derniers jours c’était plus « glamour » de parler d’affronter Canelo que de dire les vrais choses.

Reprenons depuis le début, tout d’abord, David Lemieux a obtenu en mai 2016 le titre NABO et il a été immédiatement classé 4e au titre détenu par Billy Joe Saunders depuis décembre 2015. Soulignons que l’organisation basée à Porto Rico aurait préféré que l’Anglais soit un peu plus actif qu’un seul combat en un an et demi alors que Saunders a vaincu (116-113, 116-112, 115-113) son 10e aspirant, le Russe Arthur Akavov.

En janvier dernier, la WBO a donné 10 petites journées pour que Saunders s’entende avec son aspirant obligatoire Advantil Khurtsidze, un petit cogneur georgien qui est classé no 1 depuis mars 2016. Le duel aura finalement lieu à Londres le 8 juillet. Jusque là, il y a rien de spécial de voir un champion pas tellement pressé d’affronter son aspirant obligatoire.

Billy Joe Saunders Maintenant ce qui est vraiment intéressant pour David c’est que la WBO a décrété en octobre dernier que Saunders devait effectuer deux défenses obligatoires consécutives dû à son inactivité. Si Khurtsidze sera le premier en juillet prochain, Lemieux est en position de tête pour être désigné pour la second défense.

Le Montréalais est toujours classé comme le 4e aspirant, mais les boxeurs classés 2e et 3e ont pris des chemins différents. Pour le numéro deux, le Japonais Ryoto Murata, il a choisi d’affronter chez lui le champion WBA Hassan N’Dam, le duel aura lieu le 20 mai à Tokyo. L’aspirant numéro trois, l’Anglais Tommy Langford a mordu la poussière (TKO 5e round) face à Khurtsidze le 22 avril dernier. Bref, le prochain classement de la WBO classera David Lemieux no 2 à la WBO.

Avtandil KhurtsidzeÉvidemment, Khurtsidze pourrait changer la donne en dominant Saunders en juillet, en fait, pour bien des observateurs, il est le favori contre le champion. Sa possible victoire n’empêchera pas la WBO de lui demander d’affronter David Lemieux, qui accumule les présences sur HBO et qui sera synonyme de visibilité et de dollars pour le boxeur de 38 ans.

Bref, il est plus que probable que David Lemieux pourra remettre la main sur un titre mondial d’ici la fin de l’année. En espérant que ce sera à Montréal contre Khurtsidze, car le Georgien habite Brooklyn depuis plusieurs années. Outre sa victoire en Angleterre contre Langford, tous ses combats depuis 2014 on eu lieu aux États-Unis.

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Aller à la barre d’outils