Boxe québécoise pour tous les amateurs de boxe francophones – 12rounds.ca

Le top 15 des boxeurs québécois – 5e édition, décembre 2015

Artur Beterbiev à l'entrainement

Par Martin Achard, Jean-Luc Autret, Mike Bilodeau, François Bouchard, Richard Cloutier et Martin Fournier

Alors que certains se creusent les méninges pour acheter leurs derniers cadeaux de Noël, nous sommes heureux de vous présenter la 5e édition de notre top 15 des meilleurs boxeurs ayant un lien avec le Québec. Pour ceux qui l’ignorent, ce concept de top 15 nous a été transmis par le magazine La Zone de Boxe, qui l’avait inauguré en 2006.

Comme dans nos quatre éditions précédentes (décembre 2013, juillet 2014, décembre 2014 et juillet 2015), nous avons choisi comme critère de sélection la capacité à vaincre, à l’heure actuelle, des adversaires de grande valeur classés mondialement, comme on le fait généralement dans les classements «livre pour livre». Notre jugement ne repose donc pas, en dernière instance, sur les réalisations passées des pugilistes, mais sur leur valeur présente. Dit autrement, notre critère principal est le suivant: confronté au meilleur de sa division, sur qui serait-il raisonnable de miser le plus d’argent?

Chacun de nous a produit son propre classement, dans lequel chaque position est associée à une valeur numérique, selon une pondération qui avait déjà fait ses preuves à l’époque de La Zone de Boxe, à savoir: 1ère position = 12 points, 2e position = 10 points, 3e position = 8 points, 4e position = 6 points, 5e position = 4 points, 6e position = 3 points, 7e et 8e positions = 2 points, 9e et 10e positions = 1 point, et 11e à 15e positions = 0,5 point. En cas d’égalité, nous avons préféré trancher plutôt que de mettre des boxeurs ex aequo.

Vous remarquerez que notre équipe a légèrement changé, notre collègue Benoît Dussault s’est abstenu puisqu’il a manqué quelques galas à cause de son éloignement. Preuve de son importance, nous l’avons remplacé par deux très bons collaborateurs, soit Richard Cloutier, que vous pouvez lire tous les lundis, et Martin Fournier, qui vous propose régulièrement ses analyses d’avant-gala.

Classement

1 – Adonis Stevenson (68 points) – 1er en juillet 2015

2 – Artur Beterbiev (56 points) – 3e en juillet 2015

3 – David Lemieux (48 points) – 2e en juillet 2015

4 – Jean Pascal (33 points) – 4e en juillet 2015

5 – Eleider Alvarez (23 points) – 6e en juillet 2015

6 – Dierry Jean (17,5 points) – 5e en juillet 2015

7 – Lucian Bute (17 points) – 13e en juillet 2015

8 – Kevin Bizier (12 points) – 12e en juillet 2015

9 – Bermane Stiverne (9,5 points) – 7e en juillet 2015

10 – Ghislain Maduma (7 points) – 8e en juillet 2015

11 – Schiller Hyppolite (3,5 points) – 9e en juillet 2015

12 – Oscar Rivas (3,5 points) – 10e en juillet 2015

13 – Jo Jo Dan (3,5 points) – 11e en juillet 2015

14 – Mikaël Zewski (3 points) – 14e en juillet 2015

15 – Yves Ulysse Jr (2,5 points) – 15e en juillet 2015

Justifications

No 1 : Adonis Stevenson

Adonis Stevenson et Michel MartellyMalgré un grand désintérêt des amateurs, le boxeur de Blainville a facilement remporté son combat le 11 septembre à Toronto face à son 9e aspirant, Tommy Karpency. En attendant le grand défi nommé Kovalev, les amateurs québécois pourraient le voir affronter son aspirant obligatoire Eleider Alvarez en mars prochain. Rappelons-nous que le Colombien d’origine a déjà été classé no 1 à la WBC après avoir mis la main sur le titre argenté à Monaco l’an dernier. Soulignons aussi qu’après avoir parlé de se battre en juin, puis en septembre et enfin en décembre dans son pays d’origine en Haiti, et plus précisément à Port-au Prince,  le clan de l’ancien champion « The Ring » semble avoir mis de côté ce projet, que l’on peut qualifier de surprenant et de bien peu réaliste.

No 2 Artur Beterbiev

Artur Beterbiev et Georges St-PierreLe redoutable cogneur tchéchène Artur Beterbiev a grimpé d’une position bien qu’il n’ait pu monter dans le ring depuis le 12 juin dernier. Les plans de son promoteur et de son gérant ont volé en éclats à la suite d’une blessure à l’épaule en octobre le forçant à manquer son combat du 28 novembre visant à faire de lui l’aspirant obligatoire à l’IBF. Pour ceux qui l’ignorent, c’est le Cubain Sullivan Barrera qui a obtenu la stratégique place d’aspirant obligatoire de l’IBF en vainquant l’Allemand Karo Murat par KO au 5e round le 12 décembre dernier. En ce qui concerne Beterbiev, sa longue absence ne l’a pas trop affecté dans les classements mondiaux (2e à l’IBF et à la WBO, 3e à la WBA et 4e à la WBC). Il devrait remonter dans le ring à la fin de l’hiver ou au début du printemps.

No 3 David Lemieux

David Lemieux et sa CoronaCertes, David Lemieux a été dominé par Gennady Golovkin le 17 octobre dernier lors du premier PPV américain impliquant un Québécois depuis l’époque d’Arturo Gatti. Mais il affrontait celui qui est présentement considéré comme le 3e meilleur boxeur livre pour livre par le vénérable magazine The Ring. Le cogneur montréalais est maintenant classé 6e par l’IBF et 7e par la WBC en plus d’être le 5e sur la liste des meilleurs 160 livres de The Ring. Bref, il est toujours très bien considéré parmi l’élite de sa division. Il devrait attirer les caméras de HBO à Montréal entre la deuxième semaine de mars et la fin avril.

No 4 Jean Pascal

Jean Pascal Freddie RoachLe nouveau protégé de Freddie Roach est présentement en pleine campagne de promotion pour son combat revanche contre Sergey Kovalev le 30 janvier prochain. Sa dernière présence sur le ring, le 25 juillet dernier, nous a nullement impressionné. À l’époque, plusieurs sources nous avaient affirmé l’avoir vu s’entraîner avec bien peu d’intensité. En fait, sa performance reflétait la qualité de sa préparation. Motivé par les grands défis, Pascal pourra-t-il surprendre? Le défi est colossal. En attendant le 30 janvier, nous vous suggérons de lire ou de relire l’analyse faite par Martin Achard sur les forces de Kovalev. Une suite viendra bientôt qui expliquera ce que doit faire Pascal pour le contrer efficacement.

No 5 Eleider Alvarez

Eleider Alvarez VS Isaac ChilembaLe champion argenté de la WBC gagne une position dans notre classement en dépassant Dierry Jean. Le Colombien d’origine a vaincu par décision ses deux derniers rivaux, Isidro Prieto et Isaac Chilemba, mais il ne s’est pas attiré tellement de fans supplémentaires avec ces combats. Depuis sa victoire en octobre 2014 à Monaco, nous souhaitons qu’Alvarez obtienne sa chance face à Stevenson. Il est bien difficile pour GYM d’expliquer ce que les Sukhotsky, Bika et Karpency avaient fait de mieux pour obtenir un combat de championnat du monde. Espérons que « Storm », notre champion de la patience, aura enfin droit à un peu de respect et qu’il obtiendra SON combat d’importance.

No 6 Dierry Jean

Ghislain Maduma et Dierry JeanLe 24 octobre dernier, Dierry Jean a démontré beaucoup de détermination face à Terence Crawford, considéré par plusieurs comme le meilleur 140 livres actuellement. En entrevue avec Jonathan Desormeaux, il nous a fait des révélations fort intéressantes. Pour ceux qui ont encore de l’espoir, vous pouvez oublier sa présence sur la carte du 30 janvier. Son promoteur travaille fort actuellement pour lui ouvrir d’autres portes. Faudra attendre un peu avant de le revoir en action, mais il est fort probable qu’il sera en demi-finale du prochain événement impliquant David Lemieux en mars ou en avril.

No 7 Lucian Bute

Lucian Bute VS James DeGaleL’ancien champion du monde de l’IBF mérite pleinement son meilleur classement depuis décembre 2013. Lui qui, à l’époque, ne s’était pas encore incliné face à Jean Pascal. Sa performance offerte le 28 novembre à Québec est digne d’un grand retour. Son prochain combat devrait se faire devant une foule bien plus nombreuse que le modeste 8000 spectateurs rassemblés au Centre Vidéotron. Contre qui et quand, nul ne le sait. Mais on peut vous dire qu’il s’agira du dernier combat à son contrat avec son promoteur de toujours InterBox. Est-ce qu’il y aura renouvellement? À moins qu’Al Haymon lui suggère de préférer le Groupe Yvon Michel? On s’en reparlera dans quelques mois…

No 8 Kevin Bizier

La mission en Floride du boxeur de Québec a été couronnée de succès et trop peu d’amateurs québécois ont vu sa victoire face à Fredrick Lawson. Si vous l’avez manquée, il s’agit d’un combat à voir absolument pendant le temps des fêtes. Bien que ce gain soit très positif et lui permettra de se battre en championnat du monde d’ici deux à trois mois, nous sommes encore bien déçus que le duel contre Lawson n’ait pas été déplacé deux semaines plus tard. Une telle demi-finale avant DeGale-Bute aurait créé beaucoup plus d’intérêt pour ensuite mettre la table à une rencontre Brook-Bizier à Québec. Malgré les belles paroles de GYM, selon plusieurs sites web anglais le promoteur montréalais aurait accepté une entente avec Eddie Hearn pour que le championnat du monde de Kevin se déroule à Sheffield en Angleterre le 20 février. L’annonce officiel doit avoir lieu dans les prochains jours, ça pourrait même être fait dans les prochaines heures. Rappelons que le dernier Québécois à avoir remporté un combat d’importance là-bas c’est Otis Grant en décembre 1997.

No 9 Bermane Stiverne

Bermane StiverneLe poids lourd Bermane Stiverne a pu chasser la rouille de ses articulations le 14 novembre dernier devant ses proches et amis chez lui à Las Vegas. L’ancien champion du monde est doté d’une grande résilence et il souhaite obtenir une nouvelle chance en championnat du monde en 2016. La victoire de Tyson Fury, jumelée au retrait de son titre par l’IBF ouvre des portes qui ont longtemps été cadenassées. Actuellement classé 4e par la WBC et 12e par l’IBF, « B Ware » a bien hâte de remonter dans le ring pour démontrer toutes ses aptitudes.

No 10 Ghislain Maduma

Fondation Ghislain MadumaGhislain Maduma a certainement très hâte d’arriver en 2016. Les douze derniers mois ont été bien difficiles pour l’explosif boxeur d’origine congolaise. Des blessures l’ont forcé à une absence de plus d’un an et il a enfin retrouvé le sentier de la victoire le 20 juin dernier. Impliqué dans un combat avec le titre NABO à l’enjeu, Maduma est passé à un petit point de décrocher une nulle le 17 octobre au Madison Square Garden. Enfin, alors qu’il devait se rebattre le 4 décembre au Métropolis, une vilaine grippe l’a cloué au lit. Bref, nous souhaitons beaucoup de santé à Ghislain pour 2016. Pour le reste, il possède amplement les outils pour se rendre au sommet de sa division. En passant pour ceux qui l’ignore « Mani » a organisé un gala bénéfice en spetembre, nous vous avons longuement parlé des causes qui lui tiennent à coeur 

No 11 Schiller Hyppolite

Schiller HyppoliteSans faire trop de vagues, Schiller Hyppolite occupe présentement le 8e rang de la WBC, une case devant nul autre que Lucian Bute. Le protégé de Jean-François Bergeron a eu droit à plusieurs mois de congé à la suite de sa performance en demi-teintes du 20 juin dernier. Ses deux KO consécutifs obtenus à Trois-Rivières puis au Métropolis démontrent à quel point cette pause lui a fait du bien. Le verra-t-on face à Curtis Stevens le 30 janvier? C’est bien probable, il ne manquerait que l’approbation du clan de l’Américain pour que ça devienne réalité.

No 12 Oscar Rivas

Oscar RivasLe poids lourd d’origine colombienne n’aime pas perdre son temps lorsque ses combats sont présentés sur Showtime (KO au 1er et au 2e round). Maintenant membre du top 40 de la WBC (il est 36e), le boxeur de 28 ans a beaucoup de temps devant lui. Nous espérons que son promoteur saura lui offrir de l’adversité sans grimper les marches quatre par quatre. Dans sa division de poids, il est bien difficile de trouver des adversaires de qualité. Espérons que Rivas tombe dans l’oeil d’Al Haymon et que celui-ci choisisse d’investir dans son développement sans hâter les choses.

No 13 Jo Jo Dan

Jo Jo Dan et Howard GrantLe compatriote et ami de Lucian Bute n’a pas été tellement actif depuis son revers face à Kell Brook en mars dernier. Sa seule sortie a eu lieu le 11 septembre à Toronto alors qu’il a vaincu le Polonais Rafal Jackiewicz par décision unanime. Signe du faible niveau d’adversité, l’IBF a choisi d’expulser Dan de son top 15 à la suite de ce combat. Nous aimerions beaucoup voir le gaucher Dan, un pugiliste plutôt apatride, face au boxeur de Trois-Rivières Mikaël Zewski, mais nous sommes bien conscients que les chances que ce souhait se réalise sont bien minces.

No 14 Mikaël Zewski

Mikael Zewski a Crawford-JeanTout comme Dan, cet automne Zewski a dû se relever d’une dure défaite subie au printemps. Bien que le boxeur du groupe Top Rank nous a promis qu’il ne serait plus impliqué dans des combats faciles, il s’est retrouvé le 24 octobre face au négligé Ayi Bruce alors qu’initialement il devait affronter Raymond Serrano. Tout comme Zewski, celui-ci avait décroché une victoire par décision majoritaire face à Jeremy Bryan. Déçu de ne pas affronter Dmitry Mikhaylenko, le Trifluvien s’attend à participer à une carte de Top Rank à la fin de février. Toujours aussi ambitieux, Zewski a récemment demandé à son gérant Cameron Dunkin de l’opposer à n’importe quel boxeur dans le but de réintégrer l’un des top 15 mondiaux. Concernant le désir de l’ex-ministre péquiste de Drummondville Yves-François Blanchet d’organiser un gala à Shawinigan avec Zewski comme tête d’affiche, il semble bien que la fermeture de son média web Tag Média n’ait pas complètement anéanti ce projet. Une histoire à suivre…

No 15 Yves Ulysse Jr

Yves Ulysse JrLe souriant protégé de Rénald Boisvert a bien progressé en 2015 en remportant quatre de ses cinq combats par KO, le 5e fut une disqualification avant même le début du 1er round. Après son triomphe du 28 novembre, Ulysse a été opéré à son coude gauche pour y retirer des cartilages. Ce n’est qu’au début de janvier que son état sera réévalué et qu’il saura s’il peut participer au gala du 30 janvier. Peu importe le cas, les probabilités sont fortes pour qu’il gagne quelques positions dans nos prochains classements puisque son équipe aimerait qu’il obtienne un titre nord-américain d’ici la fin de 2016.

2 Comments

  1. Pingback: Le top 15 des boxeurs québécois – 6e édition, août 2016

  2. Pingback: Le top 15 des boxeurs québécois – 7e édition, décembre 2016

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Aller à la barre d’outils