punchinggrace.com
Boxe québécoise pour tous les amateurs de boxe francophones – 12rounds.ca

Le top 15 des boxeurs québécois – 7e édition, décembre 2016

Yvon Michel et Adonis Stevenson

Par Jean-Luc Autret, Richard Cloutier, Martin Fournier, Cédric Daniel Halley, deLaurent Poulin et David Tétreault.

Nous sommes heureux de vous présenter la 7e édition de notre top 15 des meilleurs boxeurs ayant un lien avec le Québec. Pour ceux qui l’ignorent, ce concept de top 15 nous a été transmis par le magazine La Zone de Boxe, qui l’avait inauguré en 2006, il y a déjà dix ans !!!

Comme dans nos six éditions précédentes (décembre 2013juillet 2014décembre 2014 et juillet 2015, décembre 2015, août 2016), nous avons choisi comme critère de sélection la capacité à vaincre, à l’heure actuelle, des adversaires de grande valeur classés mondialement, comme on le fait généralement dans les classements «livre pour livre». Notre jugement ne repose donc pas, en dernière instance, sur les réalisations passées des pugilistes, mais sur leur valeur présente. Dit autrement, notre critère principal est le suivant: confronté au meilleur de sa division, sur qui serait-il raisonnable de miser le plus d’argent?

Chacun de nous a produit son propre classement, dans lequel chaque position est associée à une valeur numérique, selon une pondération qui a fait ses preuves à l’époque de La Zone de Boxe, à savoir: 1ère position = 12 points, 2e position = 10 points, 3e position = 8 points, 4e position = 6 points, 5e position = 4 points, 6e position = 3 points, 7e et 8e positions = 2 points, 9e et 10e positions = 1 point, et 11e à 15e positions = 0,5 point. En cas d’égalité, nous avons choisi de mettre des boxeurs ex aequo. Tout comme lors de nos précédents classements, six passionnés ont pris le temps de réfléchir à leur propre classement.

Notre classement s’adapte aussi à l’actualité, le retraité Ghislain Maduma est retiré de notre classement, vous remarquez aussi l’absence de Dierry Jean. Dans le sens inverse, nous assistons à l’arrivée du Kazakh Batyr Jukenbayev.

Classement

1 – Adonis Stevenson (70 points) – 1er en août 2016

2 – Artur Beterbiev (60 points) – 2e en août 2016

3 – David Lemieux (38 points) – 3e en août 2016

4 – Eleider Alvarez (36 points) – 4e en août 2016

5 – Jean Pascal (22 points) – 6e en août 2016

6 – Lucian Bute (21 points) – 5e en août 2016

7 – Custio Clayton (15 points) – 7e en août 2016

8 – Steven Butler (12 points) – 9e en août 2016

9 – Bermane Stiverne (9 points) – 7e en août 2016

10 – Oscar Rivas (5,5 points) – 11e en août 2016

11 – Batyr Jukenbayev (3 points) – 1ère présence

12 – Schiller Hyppolite (2,5 points) – 10e en août 2016

13e égalité – Simon Kean (1,5 points) – 13e en août 2016

13e égalité – Jo Jo Dan (1,5 points) – 13e en août 2016

13e égalité – Francis Lafrenière (1,5 points) – 15e en août 2016

Justifications

1 – Adonis Stevenson – Champion WBC

Adonis StevensonBien qu’il n’ait pas monté dans le ring depuis le mois d’août, le seul champion du monde installé au Québec trône toujours au sommet de notre classement. En fait, il est classé no 1 depuis que nous avons commencé cet exercice, soit en décembre 2013. Pour 2017, nous espérons que Stevenson se battra au moins à deux occasions. Rappelons qu’entre décembre 2014 et septembre 2015, il s’est battu à trois reprises.

2 – Artur Beterbiev – Champion NABA et IBF Nord-Américain, 2e IBF, 3e WBA et WBO 4e WBC

artur-beterbiev-champion-nabaAvec une facilité déconcertante, Artur Beterbiev a détruit Isidro Prieto en moins de trois minutes. Certes l’Argentin d’adoption ne deviendra jamais champion du monde, mais une telle domination met en relief le niveau de Beterbiev à Eleider Alvarez. La suite va venir vite pour Beterbiev. Il devrait se battre aux États-Unis en février pour devenir l’aspirant obligatoire à l’IBF. Voici un article très intéressant pour vous aider à connaître son prochain rival.

3 – David Lemieux – Champion NABO, 4e WBC, 4e WBO, 5e IBF

lemieux-et-estephanLa victoire de David Lemieux en octobre face à Christian Rios ne restera pas gravée dans la mémoire collective ni l’ensemble de son année. Le puissant cogneur montréalais se doit de redevenir champion du monde rapidement. Il y aura en 2017 un tournoi à quatre à la WBC pour choisir un aspirant obligatoire à Golovkin, ce n’est certainement pas le plan no 1 de Camille Estephan. À la WBO, l’anglais Billy Joe Saunders devra affronter Canelo Alvarez dans les six prochains mois, cette avenue-là aussi est bouchée. Depuis le 17 décembre, un certain Hassan N’Dam est redevenu champion WBA intérimaire (il l’était en 2010-2011). Assisterons-nous à un combat revanche dans les prochains mois? Est-ce qu’un grand ring de 24 pieds favorisera le double olympien ?

4 – Eleider Alvarez – Champion argenté WBC, aspirant obligatoire WBC

bute-alvarez-face-a-faceL’Olympien d’origine colombienne maintient son quatrième rang de notre classement. Son prochain défi, Lucian Bute le 24 février, ne lui permettra pas de devenir champion du monde, mais il obtiendra une bourse d’importance et beaucoup de notoriété au Québec s’il l’emporte. Malheureusement, le duel ne sera pas présenté aux États-Unis, un moindre mal considérant les nombreux changements de direction de la dernière année.

5e – Jean Pascal – 16e WBC 

Jean Pascal et Artur BeterbievLe tout nouvel agent libre grimpe d’un rang comparativement à notre classement du mois d’août. Soyons réalistes, les probabilités qu’il s’entende de nouveau avec Yvon Michel sont plus que minces. Il est probable qu’il va se faire offrir un combat de haut niveau au printemps prochain et qu’il devra vaincre aux États-Unis un top 15 mondial comme Oleksandr Gvozdyk, Sullivan Barrera ou encore un combat revanche avec Yunieski Gonzalez.

6 – Lucian Bute – 6e WBC

Badou Jack VS Lucian ButeL’interminable affaire de dopage à l’ostarine est enfin terminée. Bien que ce fut à son insu, un boxeur, ayant participé à treize combats de championnat du monde, n’aurait pas dû ignorer les produits qu’il consommait, encore moins ceux conçus par son préparateur physique. Heureusement pour le protégé de Al Haymon, son promoteur lui offre un combat d’importance le 24 février, quelques semaines avant de devenir papa. En cas de défaite, est-ce que ce sera la fin de sa carrière ? Souvenons-nous qu’il n’a accumulé que deux gains dans les cinq dernières années et que c’était contre Denis Grachev et Andrea Di Luisa.

7  – Custio Clayton – 34e WBC

team-claytonL’olympien de la Nouvelle-Écosse n’a eu un seul combat cet automne, mais ce fut contre un rival de qualité, le Mexicain Ranses Agaton qui s’est incliné par KO au 8e round. Pour vous donner une idée de la rapide progression de Clayton, Agaton a été vaincu par les prospects Carlos Ocampo (18-0) (par DU10), et  Konstantin Ponomarev (28-0)(par DM8) à ses combats précédents. Évidemment, nous aurions aimé voir Clayton le 23 décembre en championnat de la NABA. GYM a négocié pendant des semaines avec sept boxeurs différents, dont les crédibles Bredis Prescott et Karim Mayfield. Finalement, Clayton doit attendre au 24 février, lors de son onzième duel. Est-ce vraiment grave? À titre de comparaison, rappelons-nous que les mi-moyens Antonin Décarie, Kevin Bizier, Jo Jo Dan et Mikael Zewski ont obtenu leur premier titre nord-américain respectivement au 12e, 17e, 19e et 24e combat.

8 – Steven Butler – Champion junior IBF, 8e IBF, 34e WBC

Steven Butler IBFLe jeune protégé de Camille Estephan a aussi fait une seule sortie cet automne. Il a pu démontrer sa maturité pendant le court moment de son combat avec l’Albertain Janks Trotter. Sa prochaine étape sera un tournant d’importance. En affrontant l’Ontarien Brandon Cook, le 5e aspirant à la WBA et champion NABA, le Montréalais a un très gros défi devant lui. Le gagnant se rapproche d’un combat de championnat du monde dans les prochains mois. Veut-on vraiment voir Butler à 21-22 ans face à Erislandy Lara ou Jermall Charlo? On aura probablement des débuts de réponses le 28 janvier.

9  – Bermane Stiverne – 2e WBC

Don King et Bermane StiverneLe poids lourd qui a grandi à Montréal n’a vraiment pas été chanceux. Alors qu’il devait affronter Alexander Povetkin le 17 décembre pour le titre intérimaire de la WBC, le duel a été annulé à moins de 24 heures d’avis parce que le russe a été déclaré positif à l’ostarine. Puis, le 23 décembre (oui, oui, six jours plus tard), le résultat du second échantillon ne révèle aucune trace du produit associé aussi à Lucian Bute. Pour l’instant, on ignore ce qui arrivera à Stiverne. En espérant, qu’il ait sa chance face à Povetkin ou encore contre Deontay Wilder en 2017.

10 – Oscar Rivas – 22e WBC

Oscar RivasLe poids lourd du Groupe Yvon Michel est absent du ring depuis juillet alors qu’il s’est blessé avec une blessure à l’épaule. Blessé plus souvent à son tour, le Colombien pourrait être de retour sur un ring en mars ou en avril. Son promoteur a déjà prévu que ce retour aurait lieu aux États-Unis. En espérant qu’en 2017, Oscar Rivas pourra enfin affronter un rival de qualité qui l’amènera dans les classements mondiaux. On attend ça depuis plus deux ans !!!

12 – Batyr Jukenbayev

ablai-anna-reva-batyr-et-stephan-laroucheLe souriant Kazakh de 25 ans a remporté ses trois combats cet automne et il s’impose clairement comme la recrue de l’année. Il s’agit aussi du seul boxeur à s’ajouter à notre classement. Le protégé de Stéphan Larouche devrait aussi être très occupé en 2017. Le gaucher sera en action le 28 janvier au Centre Bell lors de Butler-Cook.

13 – Schiller Hyppolite – 18e WBC 

Pierre Bouchard, Stéphan Larouche et schiller-hyppolite-en-allemagneVaincu au troisième round par le turc Avni Yildirim, nous ignorons si le montréalais va mettre un terme à sa carrière. Le récent protégé de Stéphan Larouche a quand même chuté à quatre reprises à ses trois derniers combats. Est-ce vraiment nécessaire ? La réponse revient à lui et son équipe. En espérant que le temps favorisera un choix que nous associerons à sa qualité de vie à long terme.

14 égalités – Jo Jo Dan – 17e WBC

chris-ganescu-et-jo-jo-danLe grand ami de Lucian Bute est clairement en fin de parcours. Inactif depuis septembre 2015, il a dû accepter un combat à trois semaines d’avis et il s’est frotté à un gros prospect de la catégorie supérieur. Sans aucune surprise, Jo Jo Dan a été vaincu par Jarrett Hurd au sixième round. Son entraîneur Howard Grant a pris une sage décision d’arrêter ça là. Il est malheureux que Dan n’ait jamais obtenu réellement l’appui d’un promoteur québécois. Autant InterBox que Groupe Yvon Michel n’ont fait aucun effort pour le valoriser auprès du public. Pourtant, il n’a jamais eu peur des défis et le coriace gaucher a quand vaincu a deux reprises Kevin Bizier.

14 égalités – Simon Kean 

simon-kean-avery-gibsonLe Trifluvien de 27 ans a remporté aisément ses deux sorties cet automne. Après avoir cru qu’il aurait sa chance en championnat canadien face à Raymond Olubuwale, Simon Kean aura un défi un peu plus supérieur devant lui le 28 janvier. Le tombeur de Didier Bence et presque de Éric Martel-Bahoéli, l’Américain Avery Gibson. Peu de gens s’en souviennent, mais il a aussi donné de la misère à Bogdan Dinu, il y a deux ans et demi à Vaudreuil. Bref, Simon Kean pourra-t-il faire un « statement » à son huitième combat ? Une histoire à suivre.

14 égalités – Francis Lafrenière – Champion International IBF

francis-lafreniere-hoodieLe sympathique Francis Lafrenière est tout proche de rentrer dans les classements mondiaux. Son combat de retour le 10 décembre s’est généralement bien passé et ses deux coudes semblent pleinement rétablis. Nous savons qu’il sera de retour le 21 janvier à la Tohu et qu’il envisage de se produire le 24 février à Québec. Considérant, qu’il souhaite aussi affronter le champion IBF Intercontinental Ronnie Mittag ( 29-2-1, 14 KOs ) en avril prochain, le combat à Québec devrait être oublié ou encore simplement repoussé le duel avec l’Allemand de quelques semaines. Nous vous reparlerons de ce duel intéressant en temps et lieu, soyez-s’en crainte.

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Aller à la barre d’outils