Boxe québécoise pour tous les amateurs francophones – 12rounds.ca

Il y a 26 ans aujourd’hui, Alain Bonnamie battait Marlon Wright

Par Martin Achard

Marlon Wright

Marlon Wright écoutant le compte de dix administré par Guy Jutras

Il y a 26 ans aujourd’hui, le 13 février 1990, Alain Bonnamie (4-0-0, 3 K.-O.) passait le K.-O. au futur arbitre Marlon Wright (9-1-0, 3 K.-O.) d’une combinaison gauche-droite à la tête au 7e round, en finale d’un gala présenté au Centre Paul-Sauvé de Montréal. «Dès que j’ai obéi aux ordres de mon coin et boxé selon mon style plutôt que d’essayer d’imiter celui de Wright, je l’ai envoyé au plancher», avait analysé Bonnamie après l’affrontement. «Au cours des premiers rounds, j’ai voulu me battre de loin, de façon technique comme lui, mais ça n’a pas marché. Je me suis donc ajusté et rapproché pour me bagarrer, comme me le demandait mon entraîneur, plutôt que de rechercher le style».

À cette époque, il était prévu que Bonnamie affronte Deano Clavet à son prochain combat, une possibilité qui ne s’est toutefois jamais réalisée. Par ailleurs, le promoteur Roger Martel avait la ferme intention de présenter, plus tard dans l’année, un duel entre Bonnamie et Alex Hilton, et ce, dans les murs de la prison où Hilton était en train de servir une peine! Le réseau de télévision Quatre-Saisons était même partie prenante du projet, qui – à en croire ses porte-paroles – aurait donné lieu à un évènement «tant social que sportif».

Dave Hilton père et Alex Hilton

Dave Hilton père (à gauche) donnant des directives à son fils Alex entre deux rounds

La voix de la raison, dans cette affaire, s’exprima en la personne d’un homme que les médias du Québec ont rarement vanté, mais qui, dans les faits, faisait souvent preuve d’un indéniable bon sens, à savoir Dave Hilton père. «Je ne permettrai pas à Alex de participer à un combat derrière les barreaux. Il n’y a pas de gymnase au pen, il n’y a pas moyen de suivre l’entraînement et je ne pense pas que ça serait bon pour lui», avait-il fait valoir. «Son vrai combat, il le mène déjà, et c’est de sortir correct de la prison».

Rappelons pour mémoire que Bonnamie et Hilton se sont finalement rencontrés dans l’arène à deux reprises, mais beaucoup plus tard, en 1995 et en 2002, alors qu’Alex avait retrouvé sa liberté. Ce dernier triompha par décision lors du premier affrontement, et Bonnamie prit sa revanche par T.K.-O. lors du second.

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *