Boxe québécoise pour tous les amateurs francophones – 12rounds.ca

Sylvera Louis s’en va en Espagne

Sylvera Louis

Par Jean-Luc Autret

Sylvera Louis en EspagneChampion canadien des moins de 200 livres depuis bientôt un an, le Montréalais Sylvera Louis (6-3-0, 2 KO) n’a pas souvent l’opportunité de démontrer ses talents de boxeur. C’est donc sans hésitation qu’il a accepté récemment d’affronter le champion d’Espagne, Cesar Cordoba (9-0-0, 8 KO), dans un duel de huit rounds qui aura lieu le 24 octobre prochain. Puisqu’il est incapable d’obtenir un contrat avec un promoteur d’ici, le boxeur surnommé « Sly » souhaite surprendre et donner un tremplin à sa carrière de boxeur qui lui permet rarement de se mettre en valeur. Qui sait en cas de victoire dans la capitale de la Catalogue, il attirera peut-être le regard de quelques bonzes européens.

Le combat annuel de Sly

Sylvera Louis a maintenant 33 ans et c’est avec beaucoup philosophie qi’il aborde sa situation personnelle. Lui qui n’a jamais eu le privilège d’évoluer avec le soutien d’un promoteur, ça ne lui jamais empêcher de jouer les troubles-fêtes. Outre en 2010, sa première année chez les pros, il ne s’est rarement battu deux fois par année. Il est important de ce souvenir que « Sly » a obtenu du succès sur la route. Rappelons-nous ses gains face à Éric Martel-Bahoéli à Québec en 2011, contre Dillon Carman à Mississauga en 2013 et il y a un an face à Didier Bence à Toronto.


Didier Bence VS Sylvera Louis, le verdict
« Il y a environ deux semaines, j’ai reçu un texto de la part du matchmaker Stéphane Loyer me proposant un combat à Barcelone, avant même d’avoir vu le gars sur vidéo, j’acceptais le combat. Même si j’ai obtenu le titre canadien chez les lourds-légers il y a presque un an, j’ai reçu aucune proposition de combat depuis. J’ai compris avec le temps le monde de la boxe et je suis probablement trop compliqué à boxer, je ne suis pas un bon risques/bénéfices, comme on dit », affirme-t-il en riant.

Sylvera Louis vs Eric MartelLes amateurs attentifs ont certainement remarqués que Sly a accepté le combat le même jour que Dierry Jean fera face à Terence Crawford pour le titre WBO des super légers. Évidemment le grand boxeur aurait préféré ne pas se rendre en Europe ce jour-là, mais comme les offres de son combat ne sont pas légion, il encouragera son bon ami à bonne distance. Autre conséquence, il ne pourra compter sur le soutien de Mike Moffa et de son frère « big Lu » qui seront dans le coin de Jean au Nebraska. Bref, il quittera le Québec le mercredi en compagnie de Réginald Laguerre de l’Académie de boxe Parc-Extension.

Qui est Cesar Cordoba?

Le boxeur de Barcelone est loin de se limiter au noble art. Cordoba pratique le kickboxing puis fort longtemps, il a accumulé les titres de champion du monde en 2005, 2010 et 2011. Sa fiche dans le sport de Jean-Yves Thériault est de 50-1-2, 41 KO. Ajoutons à cela ses neuf gains à la boxe dont huit par KO, sans ce tromper, nous pouvons affirmer que c’est un cogneur.

 

« D’après ce que j’ai vu sur vidéo il a une bonne vitesse, il est solide et bien sûr il a de la puissance. Ma préparation va vraiment bien et je vais tout faire pour vaincre Cordoba avant la fin du combat. »,ajoute-t-il.

Bien que ce sera deux champions nationaux qui s’affronteront le duel est prévu pour huit rounds et il n’y a pas de titre en jeu. Co-propriétaire du club de boxe Underdog depuis neuf ans avec son frère Ludovic et Alexandre Paradis, Sylvera Louis est conscient que ce ne sera pas facile de décrocher une décision en Espagne «  Je m’en vais pour gagner et je vais faire ce qui est nécessaire pour y arriver. Grâce à mon ostéopathe j’ai réglé un vieux problème avec mon épaule droite et j’ai bien confiance que ma boxe sera encore plus efficace qu’avant », de conclure celui qui nous promet de nous donner des nouvelles rapidement après sa sortie du ring.

One Comment

  1. Pingback: Après l'Espagne, la Belgique pour Sylvera Louis

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *