Boxe québécoise pour tous les amateurs francophones – 12rounds.ca

David Lemieux contre Gabriel Rosado : 12rounds.ca se prononce

La carrière de David Lemieux (32-2-0, 30 K.-O.) pourrait connaître un essor phénoménal samedi soir à New York s’il réussit à remporter le combat le plus important de sa carrière sous les projecteurs de HBO. En effet, une victoire contre Gabriel Rosado (21-8-0, 13 K.-O.) lui ouvrirait toutes grandes les portes d’affrontements majeurs. Il s’inscrirait comme un sérieux candidat pour affronter les Canelo Alvarez, Gennady Golovkin, Peter Quillin et autres stars de la division des 160 livres. Par contre, une défaite lui fermerait ces avenues intéressantes et lucratives, et ramènerait inévitablement sur le tapis ses deux échecs de 2011, contre Marco Antonio Rubio et Joachim Alcine.

LemieuxvsRosadoN’allez surtout pas croire que Lemieux aura la tâche facile contre Rosado, parce que ce dernier a perdu ses quatre derniers combats officiellement reconnus. L’Américain est un véritable guerrier qui a appris sa boxe à la bonne école, dans sa ville natale de Philadelphie, et il jouit encore d’une crédibilité enviable auprès des observateurs. Il a tenu sept rounds devant Golovkin sans mettre un genou au sol. Il a perdu une décision controversée face à J’Leon Love, dans un duel où il a fait visiter le plancher à son rival. Il s’est incliné avant la limite pour le titre WBO face à Peter Quillin, mais à cause d’une vilaine coupure. Puis il a perdu une décision contre la jeune sensation Jermell Charlo, avant de remporter un combat de Big Knockout Boxing, c’est-à-dire ne comptant pas comme un combat officiel, contre Brian Vera. Rosado est parfaitement conscient qu’une autre défaite l’enverrait sur les lignes de touche, et il se présentera donc dans le ring extrêmement motivé samedi soir.

Trois chroniqueurs de 12rounds.ca se sont prêtés au jeu des prédictions en vue de ce duel Lemieux-Rosado. Nous vous invitons à faire de même plus bas, en réaction à notre article.

Benoît Dussault : Rosado par décision

sans-titre (6)Bien entendu, je souhaite de tout cœur une victoire de David Lemieux et j’espère me tromper. Cependant, entre ce que je souhaite et ce que j’anticipe, il y a parfois un énorme fossé.

Je base ma prédiction sur trois considérations. D’abord, je crois que l’expérience des grands évènements jouera en faveur de Rosado. Il a connu la démesure des combats majeurs à la télé auparavant et il saura exploiter la tension à son avantage. Deuxièmement, Rosado possède un menton de granit, qui lui permettra d’encaisser les bombes de Lemieux en début de combat. Enfin, je crois que Lemieux va aborder le duel en se mettant un poids énorme et inutile sur les épaules. Je le vois chercher à imposer une cadence infernale dès les premiers instants. Il voudra coucher Rosado rapidement pour montrer au monde entier de quoi il est capable. Il voudra réaliser ce que GGG n’est pas parvenu à faire. Son impatience lui jouera un mauvais tour. Rosado résistera durant les sept ou huit premiers rounds, puis imposera son rythme et amènera David dans des eaux très troubles. Au final, la foule de Brooklyn influencera juste assez les juges pour qu’ils favorisent Rosado dans les rounds serrés. C’est pourquoi je prédis une victoire de l’Américain par décision.

François Bouchard : Rosado par K.-O.

sans-titre (3)Nous avons ici une collision entre deux boxeurs à la croisée des chemins. David Lemieux est nettement le favori par sa puissance, sa jeunesse et sa fougue. Il a littéralement détruit Fernando Guerrero en mai dernier. Rosado est le dur de dur qui en a vu d’autres. Officiellement, son dernier combat de boxe est une défaite en dix rounds contre l’excellent technicien Jermell Charlo, mais la dernière fois qu’il y avait un arbitre entre lui et son adversaire, il a surpris un autre dur, Brian Vera, en lui passant le K.-O. en BKB, ce que Julio Cesar Chavez Jr. et Andy Lee n’ont pas été capables de faire en boxe régulière.

Rosado est un bon technicien, patient, qui sait gérer les grosses tempêtes. Il est celui qui a le plus d’expérience, incluant des combats de championnat du monde contre Peter Quillin et Gennady Golovkin. Le choix logique pourrait sembler être Lemieux, mais Rosado possède la technique et le punch pour se faire respecter et, surtout, Lemieux n’est pas le chirurgien qu’est Golovkin et ne gère pas aussi bien son énergie. Mon choix se porte vers Rosado par K.-O., vers le 7e ou le 8e round.

Martin Achard : Lemieux par K.-O.

10420103_653879334681485_4835177918036507156_nMes deux collègues, Benoît Dussault et François Bouchard, ont remarquablement bien résumé les raisons de croire que Rosado vaincra Lemieux. J’ai d’habitude tendance à privilégier des analyses comme les leurs et, normalement, je me serais laissé convaincre par la force de leurs arguments, mais pas cette fois.

Lemieux a remporté sept victoires consécutives depuis ses deux défaites encaissées en 2011. Il a clairement le momentum en sa faveur. Par ailleurs, il est un peu plus jeune que Rosado et, surtout, moins usé que lui par des combats exigeants. Or je m’attends à ce que ces facteurs soient plus déterminants samedi soir que l’expérience et les qualités de pugiliste du résident de Philadelphie. Pourquoi ? En bonne partie à cause du grand respect que j’éprouve pour Marc Ramsay comme entraîneur. J’ai en effet confiance que Ramsay a su élaborer une stratégie qui permettra à son boxeur de maximiser ses avantages sur les plans de la vitalité et de la puissance. Et je fais le pari que Lemieux, à ce stade de son développement comme homme et comme boxeur, saura bien mettre en œuvre les directives de son entraîneur. Je prédis donc que le Québécois fera un usage méthodique et discipliné de sa force de frappe, affaiblira progressivement Rosado par de belles frappes au corps, et stoppera ce dernier vers la mi-combat.

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *