Boxe québécoise pour tous les amateurs de boxe francophones – 12rounds.ca

Le top 15 des boxeurs québécois – 8e édition, juillet 2017

Adonis Stevenson-eleider alvarez

Par Jean-Luc Autret, Richard Cloutier, Martin Fournier, Cédric Daniel Halley, de Laurent Poulin et David Tétreault.

la zone de boxe Top 15En cette période estivale, il nous fait plaisir de vous présenter notre traditionnel top 15 québécois de mi-année. Un exercice qui a commencé en 2006 par le défunt magazine La Zone de Boxe et que nous prolongeons avec plaisir depuis bientôt quatre ans. Comme dans nos sept éditions précédentes (décembre 2013juillet 2014décembre 2014 et juillet 2015décembre 2015août 2016, décembre 2016), nous avons choisi comme critère de sélection la capacité à vaincre, à l’heure actuelle, des adversaires de grande valeur classés mondialement, comme on le fait généralement dans les classements «livre pour livre». Notre jugement ne repose donc pas, en dernière instance, sur les réalisations passées des pugilistes, mais sur leur valeur présente. Dit autrement, notre critère principal est le suivant: confronté au meilleur de sa division, sur qui serait-il raisonnable de miser le plus d’argent?

Tout comme lors de nos précédents classements, six passionnés ont pris le temps de réfléchir à leur propre classement. Chacun de nous a produit son propre classement, dans lequel chaque position est associée à une valeur numérique, selon une pondération qui a fait ses preuves à l’époque de La Zone de Boxe, à savoir: 1ère position = 12 points, 2e position = 10 points, 3e position = 8 points, 4e position = 6 points, 5e position = 4 points, 6e position = 3 points, 7e et 8e positions = 2 points, 9e et 10e positions = 1 point, et 11e à 15e positions = 0,5 point. En cas d’égalité, nous avons choisi de mettre des boxeurs ex aequo. 

ulysse-a-lentrainementÉvidemment, plusieurs changements qui se sont opérés dans les derniers mois se reflètent dans notre classement. La position de no 2 est serrée entre trois boxeurs; la relève est en croissance certaine alors que les vétérans glissent doucement vers la sortie en attendant des annonces de retraite. Vous remarquerez l’absence de Schiller Hyppolite ainsi que l’arrivée d’Erik Bazinyan et de Shakeel Phinn et du retour en force de Yves Ulysse Jr qui fait la plus grande progression de notre classement.

Classement

1 – Adonis Stevenson (70 points) – 1er en décembre 2016

2 – David Lemieux (50 points) – 3e en décembre 2016

3 – Eleider Alvarez (48 points) – 4e en décembre 2016

4 – Artur Beterbiev (42 points) – 2e en décembre 2016

5 – Custio Clayton (15 points) – 7e en décembre 2016

6 – Jean Pascal (14 points) – 5e en décembre 2016

7 – Yves Ulysse Jr (13 points) – absent en décembre 2016

8 – Bermane Stiverne (12,5 points) – 9e en décembre 2016

9 – Lucian Bute (7 points) – 6e en décembre 2016

10 – Francis Lafrenière (6 points) – 13e en décembre 2016

11 – Steven Butler (5 points) – 8e en décembre 2016

12 – Oscar Rivas (4,5 points) – 10e en décembre 2016

13 – Batyr Jukenbayev (4 points) – 11e en décembre 2016

14 – Simon Kean (2,5 points) – 13e en décembre 2016

15e égalité – Erik Bazinyan (1,5 points) – 1ère présence

15e égalité – Jo Jo Dan (1,5 points) – 13e en décembre 2016

15e égalité – Shakeel Phinn (1,5 points) – 1ère présence

Justifications

1 – Adonis Stevenson – Champion WBC

Adonis Stevenson roi des championsTrônant toujours au sommet de notre classement, le champion du Groupe Yvon Michel a passé moins de quatre minutes sur le ring lors de la revanche avec Fonfara le 3 juin. Est-ce que le très attendu duel avec Eleider Alvarez aura lieu au début de l’automne, comme l’a récemment mentionné Yvon Michel, on va attendre patiemment cette annonce. Ce qui est certain, c’est que le vrai décideur, il s’appelle Al Haymon. Soulignons que la WBC a mis en place un tournoi pour déterminer l’aspirant obligatoire qui succèdera à Alvarez. Les candidats sont Sullivan Barrera, Marcus Browne, Oleksander Gvozdyk et Craig Baker.

2 – David Lemieux – Champion Continental des Amériques WBC et Inter-Continental WBO, 2e WBO, 4e IBF, 4e WBA, 5e WBC

david LemieuxLe cogneur de Eye of the Tiger Management a accepté de se battre contre Marcos Reys en sous-carte de Canelo-Chavez alors qu’il s’était fait mal à une jointure en passant le KO à Curtis Stevens deux mois plutôt. Côté positif, il a reçu plus de 900 000 $ pour ces deux duels. Côté négatif, il a dû refuser un duel prévu pour le 16 septembre avec le champion WBO, l’Anglais Billy Joe Saunders. C’est Willy Monroe Jr qui prendra sa place en sous-carte de Golovkin-Canelo. Le plan de match de Lemieux s’oriente maintenant vers la légende vivante portoricaine Miguel Cotto. Si tout va bien pour Cotto le 26 août, ils devraient s’affronter à NY en décembre.

3 – Eleider Alvarez – Champion argenté WBC, aspirant obligatoire WBC

Lucian Bute au sol face à Eleider AlvarezDans les classements mondiaux, Eleider Alvarez n’a pas bougé; difficile d’aller plus loin qu’aspirant obligatoire. Par contre, dans l’estime du public québécois ses deux gains très significatifs face à Lucian Bute et Jean Pascal lui ont donnés beaucoup de notoriété. De plus, ces deux combats ont considérablement fait grossir son compte en banque. Tout ce qui lui manque maintenant, c’est l’officialisation de son championnat du monde avec Adonis Stevenson. Le bruit court que ça pourrait bien avoir lieu un samedi d’octobre au Centre Vidéotron à Québec…

4 – Artur Beterbiev – Champion NABA et IBF Nord-Américain, 2e IBF, 2e WBO et 5e WBC

GYM VS BeterbievLa saga pour le combat d’aspirant obligatoire IBF s’éternise depuis des mois. Après la faible bourse à Sullivan Barrera et l’absence de lieu sur le contrat, il y a eu récemment l’annulation de Beterbiev-Kolling pour des raisons contradictoires selon GYM et le boxeur. Est-ce que le second purse bid qui a lieu aujourd’hui et qui a été remporté par Top Rank (avec une somme de 315 000$) règlera enfin ce dossier? Signe que ces délais et controverses ont des impacts, Beterbiev est passé de no 2 à no 4 dans notre classement, il a perdu une position à la WBC et il a disparu du top 15 de la WBA.

5e  – Custio Clayton – Champion Continental des Amériques WBC et International IBF, 15e WBO, 32e WBC

Custio clayton-agatonAprès avoir entendu son promoteur lui dire à répétition que son prochain combat impliquerait des titres mineurs, c’est finalement arrivé le 15 juin denier pour Custio Clayton. Malheureusement, ces deux ceintures ne lui donnent pas accès à un top 15 mondial. Par contre, la WBO a choisi de l’inclure dans son nouveau classement de juillet même si Clayton ne s’est pas battu pour l’un de ses titres mineurs.

Pour ceux qui sont perdus avec ces nombreuses ceintures, sachez que la Continental des Amériques fait entrer le boxeur dans le top 40 de la WBC (Clayton était 34e en décembre dernier), alors que l’International de l’IBF offre un top 15 de son classement Intercontinental (Custio est classé 6e, un rang derrière Samuel Vargas). Les titres permettant d’être top 15 mondial sont les NABA, NABF, NABO et Intercontinental de l’IBF, mais, comme on le constate ici, il n’y a pas juste les titres nord-américains qui permettent de rentrer dans un top 15.

6e – Jean Pascal – 18e WBC 

Alvarez PascalMalgré sa défaite contre Eleider Alvarez, Jean Pascal n’a pas tellement bougé dans les classements. Il a seulement perdu un rang dans notre top 15 et la WBC l’a fait passer de 16e à 18e depuis décembre. Ça représente bien le respect que Pascal a acquis dans les dernières années en affrontant les meilleurs. Reste maintenant à savoir s’il remontera dans le ring ou s’il choisira d’accrocher ses gants.

7e – Yves Ulysse Jr – Champion NABF Junior, 31e WBC 

Yves Ulysse TeamPeu de gens doivent s’en rappeler, mais Junior est entrée pour la première fois dans notre top 15 québécois en décembre 2015. À l’époque, il détenait déjà une fiche de 10-0. Puis, une longue période d’inactivité liée à la fin des opérations d’InterBox sous l’égide de Sports Scène et sa performance en demi-teinte à Blainville, l’ont fait sortir de notre top 15. L’élève de Rénald Boisvert s’est relancé depuis le printemps en passant le KO à Zachary Ochoa à Verona et il a complètement dominé Ricky Sismundo au Théâtre Olympia, et ce, devant les caméras en direct de TVA Sports. Sa 7e position représente bien son nouveau départ.

8e – Bermane Stiverne – aspirant obligatoire WBC

Wilder Stiverne 2Le très patient Bermane Stiverne s’est vu octroyer la position d’aspirant obligatoire après que Povetkin a échoué un test anti-dopage à l’ostarine la veille de leur duel prévu le 17 décembre dernier. Présentement, il est en négociation pour éviter que Luis Ortiz affronte le champion Deontay Wilder. Est-ce que Al Haymon le convaincra en augmentant considérablement son dédommagement, nous le saurons bientôt. Ce qui est certain, c’est que le parcours de Stiverne aura été rempli d’embûches dans les sept dernières années. Inactif depuis novembre 2015, il mérite toujours d’avoir son combat revanche avec Wilder.

9e – Lucian Bute – 17e WBC

Lucian-Bute ElenaL’ancien champion de l’IBF a connu une triste fin le 24 février. Celui qui a considérablement fait augmenté la popularité de la boxe au Québec a été passé KO pour la première fois de sa carrière. Ses expériences à 175 livres auront été finalement très pénibles pour sa carrière. Le respecté Lucian Bute a préféré passer son tour pour le nouveau tournoi des 168 livres pour se concentrer sur sa vie familiale. Un choix qui représente bien son personnage et surtout là où il en est rendu dans sa carrière de boxeur.

10e – Francis Lafrenière – Champion NABO et International IBF, 7e WBO et 15e IBF

Équipe de Francis LafrenièreLe « People Champ » de Côteau-du-Lac a défendu avec succès son titre NABO le 10 juin dernier. Malheureusement, pour une Xe fois, il a fait face à un adversaire de remplacement. Le protégé des frères Grant mérite bien mieux, nous lui souhaitons un combat d’importance avec une bourse tout aussi importance. Nous sommes persuadés que peu importe le verdict, il va tout donner dans le ring, comme il l’a toujours fait.

11eSteven Butler – Champion junior IBF

Steven ButlerClassé 8e au monde par l’IBF quelques semaines avant son duel avec Brandon Cook, Steven Butler est remonté humblement dans le ring le 17 juin dernier. Incisif comme dans le passé, il a découpé le Polonais Damian Mielewczyk, qui avait fait la limite avec les Sébastien Bouchard et Francis Lafrenière en 2016. Son projet de combat de revanche avec l’Ontarien est remis aux calendes grecques, puisque celui-ci a accepté un duel avec le dangereux Chinois Kanat Islam, médaillé de bronze aux Olympiques de 2008 et en Championnat du monde amateur en 2007. Pour Butler, c’est probablement un mal pour un bien, ça lui permettra de reprendre sa progression à l’automne sans envisager une revanche à court terme.

12e – Oscar Rivas – 17e WBC

Oscar RivasLe 29 juillet prochain, il s’agira du premier anniversaire du dernier combat d’Oscar Rivas. Remis de son opération à l’épaule depuis le printemps, le Colombien est maintenant habitué de se faire promettre un combat qui n’arrive pas. Après les annulations du 3, du 15 et du 30 juin, le Groupe Yvon Michel a aussi choisi de le retirer de la carte de Lee Baxter prévu le 19 août à Brampton en Ontario. La prochaine date qui est encerclée sur le calendrier du poids lourd c’est le 16 septembre. Il ferait alors la finale d’un gala au Centre Vidéotron à Québec. Est-ce que les spectiques seront confondus… une histoire à suivre. 

13e – Batyr Jukenbayev, Champion International IBO

ablai-anna-reva-batyr-et-stephan-laroucheLe Kazakh de 26 ans a obtenu un gain significatif le 6 avril dernier en défaisant le vétéran Cosme Rivera par TKO au 7e round. Lui qui est retourné dans son pays d’origine pour des vacances, le protégé de Stéphan Larouche doit faire un retour dans le gymnase du Centre Claude-Robillard dans les prochaines semaines. Avec sa fiche de 9-0, 8 KO, il est prévisible qu’il aura au moins la chance de se battre à deux reprises d’ici la fin de l’année.

14e – Simon Kean, champion Inter-Continental IBO

Simon Kean le 17 juinL’Olympien de Trois-Rivières poursuit sa progression en affrontant des vétérans. Les trois derniers (Gibson, Marrone, Nascimento) lui ont permis de prendre 14 rounds d’expérience, c’est autant qu’à ses sept premiers duels. Le verra-t-on à court terme face à Adam Braidwoodjojo ? On peut oublier ça, puisque celui qui a envoyé à la retraite Éric Martel-Bahoéli fera son premier combat professionnel chez lui à Victoria en Colombie-Britannique le 8 septembre. Justement, en juin Laurent Poulin a proposé une liste de cinq adversaires qui feraient travailler Kean et qui lui donneraient de l’expérience, de la notoriété et de la crédibilité.

15e égalité – Erik Bazinyan, champion junior WBO, 14e WBO

Erik Bazinyan WBO JunorLe jeune boxeur de 22 ans a maintenant fait son entrée dans le top 15 de la WBO après avoir décroché le titre junior en septembre dernier. Ses deux plus récentes victoires lui permettent aussi de rentrer dans notre classement. Le protégé des frères Grant a eu très beau parcours amateur autant en Arménie qu’au Canada. Il est en bonne route pour faire la même chose chez les professionnels. En prenant son temps et en évitant de bruler les étapes, tout est possible pour le Lavallois.

15e égalité – Jo Jo Dan

Jo Jo dan en conférence de presse Top 15Le gaucher de 35 ans s’est incliné le 15 juillet dernier face à Jamal James. Suite à cette défaite, la troisième dans ses cinq derniers combats, le Montréalais d’origine roumaine a annoncé qu’il prendra le temps de réfléchir à son avenir. Pourrait-on le voir face à Custio Clayton ou Mikael Zewski ? Il n’était pas intéressé la semaine précédant son dernier revers. La possibilité de se relancer et d’obtenir une bourse intéressante d’ici la fin de l’année le séduira peut-être…

15e égalité – Shakeel Phinn, Champion canadien CPBC

Shakeel Phinn au N-BLe souriant boxeur de Brossard a participé à des galas du Groupe Yvon Michel lors de ses quatre derniers combats, mais il est toujours en attente d’une offre de contrat écrite. Shakeel Phinn s’est battu à quinze reprises en trente mois, et ce, sans contrat de promotion. Le 19 août, il ajoutera un peu plus d’expérience à sa fiche en affrontant le Mexicain Bladimir Hernandez Cazares (19-10-0, 17 KO), une ancienne victime de David Lemieux en 2009. Ce duel aura lieu à Shediac au Nouveau-Brunswick, il fera partie de la sous-carte alors que la finale est réservée à Brandon Breewer copromoteur de l’événement.

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Aller à la barre d’outils